Le Magazine n°2 aoû/sep 2011
Le Magazine n°2 aoû/sep 2011
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de aoû/sep 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 58,3 Mo

  • Dans ce numéro : DSK candidat ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
> LA 8 - Le Magazine V IE QUOTIDIENNE famines et aux catastrophes naturelles seront enfin récompensés ». Selon une thèse freudienne• « les impressions de fin du monde résulteraient d'un deuil à la suite duquel notre existence n'aurait plus de sens suite à la perte d'un être cher. mais aussi d'un emploi, d'un lieu, d'un idéal » Les personnes concernées, souvent déprimées ou anéanties voyant leur vie personnelle s'effondrer, consciemment ou non, ont tendance à y associer le monde qui les entoure. Un ressenti qui touche les individus, mais aussi les sociétés. dans les périodes de changement ou de transition. Une réaction que les psychologues qualifient du « syndrome de la tour infernale ». En effet. en 1974, époque du premier choc pétrolier marquant irrémédiablement la fin de l'époque heureuse des trente glorieuses avec l'avènement du chômage et de la défiance sur l'avenir, les gens se sont pris d'engouement pour certains films catastrophes corn me Tremblement de terre de Mark Robson. ou encore, La Tour infernale de john Guillermin et Irwin Allen. Des films à sensation forte qui leur permettaient de délaisser le drame individuel pour la tragédie planétaire, où l'humanité dans son ensemble est menacée de disparition Une attitude justifiée car déjà le contexte de crise économique et climatique aiguë fait planer un sentiment général d'incertitude. L'humour et la dérision demeurent le meilleur rempart contre l'angoisse Toutefois, cette rumeur de fin du monde le 21 décembre 2012 a pris une telle ampleur que cette prophétie alimente tous les cercles sociaux. « On tente de la justifier. on en rit, on la démonte mais on en parle ; la date du 21 décembre 2012, qu'on y croie ou qu'on n'y croie pas. est entrée dans toutes les consciences ». Certains adeptes de la théorie des complots étayent leurs allégations par le silence des autorités sur la question « la preuve selon eux. que le 21 décembre est bien la date de la fin du monde » Ces théories paranoïaques issues du désir de maîtriser la marche du monde, et du plaisir narcissique de détenir une vérité cachée aux autres, y compris aux plus grands savants, s'expliquent en partie par la médiatisation faite sur certaines expérien ces scientifiques effectuées au détriment de la santé des populations comme les essais nucléaires français au Sahara ou dans le Pacifique ou plus récemment par certains mensonges, comme celu i des nuages radioactifs venant de Tchernobyl supposés s'arrêter aux frontières de la France. Toutefois, face à ce que certains qualifient de « psychose collective de grande ampleur », l'humour et la dérision demeurent le meilleur rempart contre l'angoisse Les commentaires sur les différents sites dédiés à ce sujet le prouvent• « on sait ce que la Nasa ignore », ou encore « l'an prochain, je n'aurai pas à me prendre la tête pour des idées de cadeaux à Noël ». Cette « psychose collective » profite à certains opportunistes Quoi qu'il en soit, il est certain que cette fascination liée au spectre de la fin du monde, rappelle les pulsions d'adrénaline liées au plaisir enfantin de se créer de fausses frayeurs, qui se retrouvaient dans les histoires et contes de l'enfance comme par exemple, celle du grand méchant loup qui dévore le petit Chaperon rouge. Des sensations retrouvées à l'âge adulte à travers les faits divers sanglants, les crashs aériens. les prédictions alarmistes des voyants ou des astrologues. Les personnes qui se délectent de ce genre de prédictions apocalyptiques « s'installent plutôt à la place du héros déclarant qu'il a toujours su que cette histoire finirait mal. D'autant que le futur survivant peut s'amuser à croire que ses ennemis périront dans la catastrophe La perspective terrifiante de fin du monde se métamorphose alors en victoire du moi, avec la délicieuse sensation de maÎtriser la vie et la mort » explique la psychanalyste Sylvie Le Poulichet « C'est peut-être une production culturelle découlant dela mesure du temps », avance quant à elle, l'anthropologue Louise Paradis. « Le fait de compter le temps a un effet structurel qui nous amène à entrevoir une fin Il pourrait aussi s'agir d'une projection de la croyance en un cycle de mort et de renaissance par lequel passeraient les êtres humains ». Cette « psychose collective » profite à certains opportunistes qui n'hésitent pas, sous prétexte de preuves scientifiques confidentielles, à vendre des radios manivelles et kits de premiers secours à des prix prohibitifs La peur a toujours quelque chose de lucratif. De son côté, la Nasa a pris la chose au sérieux, après avoir été débordée par les appels téléphoniques de milliers d'angoissés, et avoir noté une recrudescence des suicides d'adolescents au États-Unis.•
La Nasa a en effet publié un communiqué dans lequel elle assure que « rien de spécial se passera en 2012 » « Les informations sur la prétendue planète Nibiru et les prédictions de fin du monde pour décembre 2012 ont fleuri sur In ternet. li y avait, en juin 2009, plus de 175 ouvrages répertoriés sur Amazon.com qui traitaient de la fin du monde pour 2012 ».Selon la Nasa, « l'alignement des planètes est une question qui préoccupe les astrologues pas les astronomes. Ces alignements de planètes ne nous permettent pas de soutenir une théorie sur divers scénarios de fin du monde » a déclaré David Morrison, scientifique du Nasa Astrobiology lnstitute (NAI). Autrement dit la Nasa est formelle, la fin du monde n'est pas pour 2012. L:agence améri caine a pris l'initiative de répondre sur son site Internet, point par point, aux théories apocalyptiques qui déchaînent les passions depuis quelques mois annonçant une collision, le 21 décembre 2012, entre la Terre et la planète Nibiru ou « planète X », qui aurait été découverte par les Sumériens. Le calendrier Maya s'arrêterait quant à lui au solstice d'hiver 2012, date à laquelle une myriade de catastrophes naturelles (tsunamis et séismes, mais également inversion des pôles) sont censées mettre fin au monde tel que nous le conna issons. Les prévisions du 1-Ching, ou « Livre des mutations » d'astrologie chinoise, concorderaient Une étude scientifique américaine réalisée par le Centre national de recherche atmosphérique (NCAR) prévoit La NASA dément les prédictions pour 2012 Accusée de désinformation et prise de court par la vitesse de propagation de rumeurs apocalyptiques, la Nasa a choisi de publier sur son site Internet un argumentaire assorti d'un questions/réponses, pour mettre un terme aux polémiques. une intensification de l'activité du Soleil en 20 12, interprétée par certa ins comme la preuve scientifique de ce bouleversement cosmique. « Les scientifiques dignes de ce nom dans le monde savent que 20 12 n'est associée à aucune menace particulière », martèle la Nasa sur son site. « Nairibu et toutes les histoires autour de planètes sont des rumeurs qui circulent sur Internet. (.) Si la Terre risquait d'être heurtée par un astéroïde ou par une planèteX, les instruments astronomiques actuels auraient déjà : "3 repéré un tel objet depuis au moins dix ans ». Au sujet du calendrier Maya, l'agence est catégorique : « Tout comme le calendrier accroché au mur de votre cuisine se poursuit au-delà du 31 décembre. le calendrier maya se poursuit au-delà du 12décembre20 12. (..) Et tout comme votre calendrier reprend son cours au 1er janvier. un autre cycle long commence pour le calendrier maya ». explique-t-on aux internautes. David Morrison répond même en images dans une vidéo mise en ligne sur le site de la Nasa en juin 2009 : « Depuis deux ans. j'ai répondu à des centaines de questions au sujet de 2012 et de la supposée menace qui pèse sur la Terre. Je veux saisir l'opportunité qui m'est donnée de vous le dire plus directement : il n'y a aucune menace qui pèse sur la Terre en 2012 (...). Toutes les thèses liées à l'apocalypse ne sont qu'une vaste rumeur ».• Le Magazine - 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 1Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 2-3Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 4-5Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 6-7Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 8-9Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 10-11Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 12-13Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 14-15Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 16-17Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 18-19Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 20-21Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 22-23Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 24-25Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 26-27Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 28-29Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 30-31Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 32-33Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 34-35Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 36-37Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 38-39Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 40-41Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 42-43Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 44-45Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 46-47Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 48-49Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 50-51Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 52-53Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 54-55Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 56-57Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 58-59Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 60-61Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 62-63Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 64-65Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 66-67Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 68-69Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 70-71Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 72-73Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 74-75Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 76-77Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 78-79Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 80-81Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 82-83Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 84