Le Magazine n°2 aoû/sep 2011
Le Magazine n°2 aoû/sep 2011
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de aoû/sep 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 58,3 Mo

  • Dans ce numéro : DSK candidat ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
> SCI 76 - Le Magazine ENCES P'I L a nature est un réservoir inépuisable d'idées pour les chercheurs et les scientifiques qui s'en inspirent. Cette discipline, qui consiste à observer les plantes et les animaux pour tenter de résoudre des problèmes quotidiens porte le nom de biomimétisme, que l'on doit à la biologiste américaine, Janine Benyus. Dans un ouvrage édité en 1997, cette dernière argumentait son concept : « la nature est mon mentor dans le domaine des affaires et de la création, un modèle dans ma façon de vivre. le système naturel fonctionne depuis des millions d'années. le biomimétisme est une façon d'apprendre de la nature ». Un phénomène qui fait tâche d'huile et qui a séduit les scientifiques qui ont réussi à accélérer leurs propres recherches en s'inspirant de modèles présents dans la nature. Pourtant ce n'est pas nouveau. Depuis la nuit des temps l'homme s'est inspiré de la nature. les architectes, ingénieurs, physiciens et biologistes, ont été nombreux, au fil de l'histoire, à puiser dans le modèle naturel à l'exemple des colonnes des temples égyptiens qui apparaissent comme les modélisations des palmiers. Chaque jour, la nature amène son lot de surprises et de révélations. li suffit pour s'en convaincre de connaître l'histoire de Georges de Mestral, ingénieur suisse, qui remarqua qu'il était difficile d'enlever les fleurs de bardane accrochées à son pantalon et aux poils de son chien. li les examina et découvrit la possibilité de faire adhérer deux matériaux de façon simple et réversible. Il développa rapidement la bande auto-agrippante que l'on connaît aujourd'hui sous le terme de Velcro qu'il breveta en 1951. Autre exemple de biomimétisme : Éole, le premier avion qui imite Le biomimétisme ou 1'intelligence du vivant Source d'inspiration inépuisable pour les artistes, la nature l'est aussi pour les scientifiques qui s'en inspirent pour résoudre des problèmes techniques. Ce concept appele biomimétisme est une approche nouvelle qui va puiser dans la nature ou plus généralement dans l'étude du fonctionnement des êtres vivants. Du Velcro créé sur le modèle du fruit de la bardane, de l'aérodynamisme du Shinkansen (le TGV japonais) inspiré du martin-pêcheur ou de la peinture autonettoyante à partir la fleur de lotus... la nature est un réservoir inépuisable d'idées. point par point la voilure d'une chauve-souris. Sa membrane en pongé de soie reproduit les muscles et les tendons de l'animal. Ses ailes sont cousues sur un squelette fait de tuyaux creux... ravion peut même replier ses ailes. Mais, l'exemple le plus connu et le plus souvent cité est sans conteste l'aérodynamisme du Shinkansen (le TGV japonais). Comment est-on passé du martin-pêcheur au TGV japonais ? les ingénieurs voulaient éviter l'effet de choc ressenti dans les trains à l'entrée des tunnels. Pour cela, ils se sont inspirés du nez du martin-pêcheur, oiseau connu pour sa vitesse de pénétration dans l'air ou dans l'eau. Comment est-on arrivé à créer la peinture auto-nettoyante en observant la fleur de lotus ? la liste est loin d'être exhaustive... Un autre exemple de biomimétisme avec l'étude comportementale du coléoptère philippin de la famille des Curculionid ; e pour les nouveaux écrans optiques. En effet, ce petit coléoptère irradie dans toutes les directions des couleurs changeantes à partir des écailles de sa carapace du fait de leur structure périodique à trois dimensions, à l'échelle de la longueur d'onde de la lumière. li est maintenant possible de reproduire cette structure dite « en cristal photonique » avec des semi-conducteurs dans les fibres optiques afin de re-
diriger la lumière. Elle est également en développement dans les nouveaux écrans de visualisation et les futurs ordinateurs tout optique. Toujours dans le même domaine, en se basant sur l'étude des seiches, mollusques qui en quelques fractions de secondes, s'adaptent à leur environnement en changeant de texture et de couleurs, des chercheurs du MIT (Massachusetts lnstitufe of Technoloqy) sont en train de développer un prototype d'écran électronique économe en énergie. La nature avec ses 4,5 milliards d'années d'expérience dans le développement durable nous offre un potentiel énorme. Pour Gauthier Chapelle, directeur de Biomi miery Europe, chercheur en biomimétisme est un métier qui devrait se développer. Comment est-on arrivé à créer la peinture auto-nettoyante en observant la fleur de lotus ? La société Sto s'est inspirée des propriétés auto-nettoyantes de la feuille de lotus pour mettre au point une peinture extérieure autonettoyante baptisée Lotusan. Grâce à une topographie complexe, de l'eau de pluie suffit pour nettoyer la surface peinte. La nature se concrétise aussi dans la construction. Le meilleur exemple d'un bâtiment biomimétique se trouve à Harare, au Zimbabwe. rarchitecte Mick Pierce s'était rendu compte en observant les termites qu'ils parvennaient à conserver une température quasi constante en contrôlant le flux d'air en ouvrant et rebouchant de nouveaux tunnels pour maîtriser le refroidissement et le taux d'humidité. C'est ainsi que Mick Pierce a intégré dans ses constructions des ventilateurs et des cheminées permettant la circulation de l'air. La nature est une source d'inspiration très riche. S'inspirant de la fourrure de l'ours polaire et de sa capacité à réguler les échanges de chaleur, des ingénieurs d'Atelier One ont recouvert un édifice de losanges en alumi nium contrôlés par des capteurs de lumière photoélectriques. Par mauvais temps, les losanges s'ouvrent pour laisser passer la lumière directe du soleil et chauffer le bâtiment. En cas d'ensoleillement, les losanges se referment afin de réduire le rayonnement solaire direct tout en laissant passer suffisamment de lumière indirecte. Après les combinaisons de natation imitant la peau de requin pour des meilleures performances, ce sont aujourd'hui les billets de banque qui pourraient se parer de l'aspect iridescent du papillon. Ce procédé devrait rendre plus difficile la contrefaçon. À l'œil nu, on verrait des motifs verts sur les billets, mais observés avec un équipement spécial, ils deviendraient bleus. Cela permettra d'encrypter des informations que les contrefacteurs seraient incapables de reproduire. Le biomimétisme, c'est l'avenir de la technologie Les applications de la biomimétique recouvrent à peu près tous les champs de la connaissance, des technologies de l'information, de l'informatique au bâtiment en passant par la gestion de réseaux, les transports ou la production d'électricité à partir de nouveaux modes d'exploitation. Outre l'orientation et le déplacement. d'autres comportements d'insectes sociaux sont copiés par les roboticiens. Par exemple, ils étudient le transport coopératif chez les fourmis pour concevoir des techniques de commande d'un groupe de robots. Ainsi, il a été démontré la similitude entre le comportement des robots et celui d'une colonie de fourmis. Pour analyser les données bancaires, des ordinateurs copient la manière dont les abeilles trient leurs larves. Les chercheurs adeptes du biomimétisme créent des objets qui bougent et respirent comme de véritables êtres vivants. Un nombre croissant de scientifiques et d'industriels partage cette opinion. Les Airbus A 340, aux ailes recouvertes d'un film plastique rugueux inspiré de la peau de requin, économisent 350 tonnes de kérosène par an. Les peintures à effet lotus, à la surface desquelles la poussière glisse comme du mercure, permettent de faire l'économie de détergents. Les textiles « intelligents » inspirés de la fourrure des ours polaires agissent comme de véritables climatiseurs. Le biomimétisme, c'est l'avenir de la technologie. Les résultats sont indéniables. « Grâce au biomimétisme, nous entrons dans une nouvelle ère, annonce le professeur Julian Vincent. L'homme a connu f'âqe de pierre, puis f'âqe du bronze et f'âqe du fer. Maintenant, il entre dans f'âqe des matériaux composites ».• Le biomimétisme à travers l'histoire D e tout temps, l'homme a rêvé de vo 1er comme un oiseau ou de nager comme un poisson. Ainsi, à toutes les époques, des chercheurs ou des scientifiques ont été inspirés par la nature. Dans la mytho logie grecque on retrouve cette volonté lorsque, dans le but d'échapper au tyran Minos, Dédale a modelé pour lui et son fils Icare des ailes d'oi seaux à partir de plumes et de cire. Icare, grisé par ces nouvelles sensations, s'est approché trop près du soleil, la cire a fondu, les plumes se sont détachées de la structure initiale et Icare est tombé à la mer. Beaucoup plus tard. Celui qu'on pourrait considérer comme le plus grand pré curseur du biomimétisme est sans conteste Léom de Vinci (1452 1519). ee plilosophe et scientifique a été le premier, qui après avoir étudié le vol des oiseaux, s'en est inspiré pour construire différents appareils de vol, des hé licoptères et des parachutes. En 1590, l'Anglais Matthew Baker s'est à son tour inspiré de la nature cette fois dans le domaine de la construc:tion navale, en n COip ! de bateau d'après le modèle d'une tête de mo rue et d'une queue de maquereau. En 1868, Mi chael Kelly invente le fil de fer en initant un buisson épineux. Au XIX'siècle, DHu Lilienthal cons truit son premier avion de gissement après avoir étudié le vol des cigognes. Quant à Gustave Eif fel, il se serait inspiré de la structure interne de l'os du fémur, charpenté en alvéoles, pour créer la structure en enchevêtrement de pou trelles de la célèbre tour. Mais le plus connu des précurseurs du biomimétisme reste sans con teste le Suisse Georges Mestral, qui en 1948 alors qu'il chassait avec son chien, a découvert une plante (la bardane) possédant des propriétés de fixation jusqu'alors inconnues. En analysant au microscope son mécanisme d'attache, il en a transféré le principe. Cette invention de la na ture a été baptisée Velcro, vel pour velours et cro pour crochet.• Le Magazine - 77



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 1Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 2-3Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 4-5Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 6-7Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 8-9Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 10-11Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 12-13Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 14-15Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 16-17Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 18-19Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 20-21Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 22-23Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 24-25Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 26-27Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 28-29Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 30-31Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 32-33Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 34-35Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 36-37Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 38-39Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 40-41Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 42-43Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 44-45Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 46-47Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 48-49Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 50-51Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 52-53Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 54-55Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 56-57Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 58-59Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 60-61Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 62-63Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 64-65Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 66-67Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 68-69Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 70-71Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 72-73Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 74-75Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 76-77Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 78-79Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 80-81Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 82-83Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 84