Le Magazine n°2 aoû/sep 2011
Le Magazine n°2 aoû/sep 2011
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de aoû/sep 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 58,3 Mo

  • Dans ce numéro : DSK candidat ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
> LA 4 - Le Magazine V IE QUOTIDIENNE Où partiront les Français cet été ? En raison de l'instabilité géopolitique dans le monde, les deux tiers des Français ont l'intention de passer leurs vacances dans l'Hexagone. Mais crise oblige, la grande majorité des partants prévoit de limiter le budget des sorties et des loisirs. En ce début du XXIe siècle, les vacanciers refusent le « bronzage idiot » et profitent de leurs congés pour pratiquer le tourisme culturel. E n 2010, les vacanciers frança is ont été plus nombreux à rester dans l'Hexagone (21, 8 millions, +2.7 millions) et 200 000 de moins à partir à l'étranger ou dans les DOM-TOM. L:E-tourisme (organisation du voyage via Internet) est en progression avec 16.7 millions d'internautes soit +2 millions par rapport à 2009. Les Français aiment d'abord partir. en France. 89,2% des séjours restent en France métropolitaine, et les Français représentent 60% des recettes touristiques du pays Et pour cause• 56,9% sont hébergés chez la famille ou vont dans leur résidence secondaire. L:hébergement gratuit, c'est assurément la première motivation pour choisir son lieu de vacances, et ce même chez les catégories les plus aisées. L:hôtel représente Il, 6% des réservations, le camping et les locations chacun 8,8%. Les vacances préférées des Français se déroulent toujours à la mer (35% des séjours), même si la montagne est la plus prisée pour les séjours d'hiver. Selon les projections économistes, les vacances 20 Il seront encore affectées par la crise avec deux tiers des Français (66%) qui annoncent leur intention de partir, contre 72% en 20 10 46% des Français prendront leurs vacances en juillet et 52% en août Les vacanciers sont unanimes, leur budget vacances sera amputé en moyenne de 8%. Par contre, selon une étude Protourisme, près de trois millions de Français, qui étaient partis l'an dernier, ont l'intention de renoncer aux vacances en 20 Il. Les Français qui, malgré la crise ne se priveront pas de leurs vacances, 18 jours en moyenne contre 23 jours l'an dernierentendent toutefois « rogner sur tout » • le budget réservé aux loisirs sur place. sorties restaurant et achats de souvenirs sera revu à la baisse, 99 euros par jour seulement Pour la première fois, selon cette étude, 49% les partants feront jouer la concurrence au niveau des tarifs des campings, hôtels ou gîtes. La répartition des périodes de séjour ne devrait pas trop changer par rapport à l'an dernier ; 46% des Français prendront leurs vacances en juillet et 52% en août Lapériode d'avri l à juin étant réservée principalement aux courts séjours d'une semaine en moyenne. En ra ison des conflits mondiaux, les Français admettent aujourd'hui privilégier la France ou l'Europe comme destination avec, en tête des pays les plus prisées, l'Espagne et la Grèce. 23% des juilletistes ou des aoûtiens feront le choix de l'étranger. En 20 Il, l'Hexagone pourrait au final attirer plus de monde cette année en raison de l'instabilité géopolitique au Maghreb
et au Moyen-orient et de prix de plus en plus élevés vers les destinations de remplacement. Ce contexte devrait être profitable aux régions Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte d'Azur et au sud de l'Atlantique. Mais ces destinations ne concernent qu'un tiers des Français puisque les deux autres tiers ont l'intention de passer leurs vacances en France, dont une grande majorité (64%) à la plage• Fini le bronzage idiot Pour développer la fréquentation touristique et répondre à de nouvelles attentes des vacanciers, les régions n'hésitent pas à proposer des formules culturelles et ludiques alliant tradition et découverte. Les Français restent majoritairement dans leur pays pendant les vacances. Mais la répartition de ces touristes ne profite pas à toutes les régions... Alors celles-ci déploient des trésors d'énergie pour attirer le vacancier pour tenir compte.de la nouvelle manière qu'ont les Français d'appréhender leurs vacances. Désormais il est cou rant d'associer la détente à ce qu'il est convenu d'ap peler le « tourisme culturel ». Terminées les séances de bronzage sur la plage ou au bord de la piscine ou du lac. Le bronzage n'est plus seul synonyme de vacances réussies. Le Français entend découvrir le patrimoine historique et culturel de son lieu de villégia ture. li devient acteur de ses vacances ; le tourisme passif concentré autour du bronzage et du farniente s'étiole au profit du tourisme « intelligent ». Et les communes ne s'y sont pas trompées en valorisant leur patrimoine notamment en période estivale pour apporter un service supplémentaire aux vacanciers. Plus de 3 000 festivals ont été programmés en 2011 Et pourtant. il ne suffit pas d'un château ou d'une cathédrale pour que le touriste fasse un déto ur. Les en fants sont devenus les principaux prescripteurs et les professionnels ne manquent pas d'imagination pour associer au culturelle tourisme ludique. Pour rivaliser avec les différents parcs à thèmes de l'hexagone. À noter que le Parc Eurodisney arrive en tête des lieux 1 de fréquentation préférés des Français, devant la Tour Eiffel. Dans cet objectif concurrentieLles projets de parcs à thème ne manquent pas : après le Futuroscope de Poitiers, et Vulcania en Auvergne. l'Alsace prépare le Bioscope, un parc Judo-éducatif sur la santé et la vie. Les communes touristiques misent également sur les musées, parcs. aquariums et autres sites parti cipant à l'éveil mais aussi sur les festivals de musique. de théâtre, de poésie ou autres pour attirer et rete nir les vacanciers. Plus de 3 000 festivals ont été pro grammés en 2011 à cette intention. Les collectivités locales n'hésitent pas à les financer en raison des re tombées économiques induites d'u ne fréquentation massive pour le territoire. Ainsi des grands événements comme Avignon. les Francofolies ou les Voix de la Méditerranée attirent chaque année des milliers de per sonnes. Mais l'événement le plus important en termes de notoriété et fréquentation de l'été est sans conteste le Tour de France. Pourtant. certaines destinations étrangères arrivent quand même à tirer leur épingle du jeu. La Croatie par exemple, fait le plein de touristes depuis 2 ans. Le dollar faible rend les États-Unis attractifs (+22% en 2004), et l'Asie a attiré 45% de touristes français de plus avant le tsunami. La recette gagnante : le soleil. la chaleur. et les petits prix. Il faut dire que les vols à bas coûts ont considérablement développé les voyages à l'étranger. Les petites compagnies charters et les com pagnies law cast (bas coût) ont cassé les prix. Les voyagistes s'adaptent au raccourcisse ment des séjours avec des offres de weekend ou de pe tite remise en forme à des prix attractifs.• Le Magazine - 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 1Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 2-3Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 4-5Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 6-7Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 8-9Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 10-11Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 12-13Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 14-15Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 16-17Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 18-19Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 20-21Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 22-23Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 24-25Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 26-27Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 28-29Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 30-31Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 32-33Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 34-35Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 36-37Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 38-39Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 40-41Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 42-43Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 44-45Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 46-47Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 48-49Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 50-51Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 52-53Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 54-55Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 56-57Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 58-59Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 60-61Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 62-63Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 64-65Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 66-67Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 68-69Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 70-71Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 72-73Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 74-75Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 76-77Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 78-79Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 80-81Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 82-83Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 84