Le Magazine n°2 aoû/sep 2011
Le Magazine n°2 aoû/sep 2011
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de aoû/sep 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 58,3 Mo

  • Dans ce numéro : DSK candidat ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
-succès ne faut pas non plus se laisser enivrer dès les premiers succès. Ma famille vient de la campagne et nous avons tous les pieds sur terre », relativise-t-il. 38 - Le Magazine Un créneau libre La griffe propose un global look à travers ses chemises, vestes, cravates, pulls, polos, blousons, pantalons, jupes et nombreux accessoires. À côté des marques américaines, anglaises et suédoises, Vicomte A. affiche un positionnement « aristo-chic à prix abordable » : du caleçon coton à 29 € à la saharienne à 349 € , en passant par l'indispensable polo manches courtes à 55 €. Interrogé sur le rapport qualité/prix, Arthur de Soultrait se défend. « Aristo ou chic ne sont pas synonymes de cher. Il ne faut pas confondre avec une marque bling-bling. C'est la qualité et l'originalité de nos produits qui font leur valeur. Nous avons un positionnement haut de gamme et nos prix sont en conséquence. En revanche, nos concurrents directs proposent des produits que tout le monde ne peut pas se payer ». Que les Lacoste, Tommy Hilfinger, Façonnable ou Paul Smith, dont les polos en coton flirtent allègrement avec les 100 €, se le disent ! Pour être moins cher sans rogner sur la qualité, Vicomte A. mise sur des coûts structurels et publicitaires moindres. L'équipe n'est composée que de 50 Vicomte A. s'impose Chiffre d'affaires chemises et pulls 2010 : 11 représentent millions 80% du CA. d'euros. Capital : 1 00% Prévisionnel 2011 : famille de 13,5 millions Soultrait. d'euros. Concurrence : 403 points de Ralph Lauren, vente et 20 Lacoste, Tommy boutiques en Hilfinger, Polo de propre. Deauville, Franklin Les polos, & Marshall... personnes et tous les bénéfices sont réinvestis dans la société. « N'oubliez pas que je suis parti de rien, avec mon titre et mon carton de cravates ! Nous ne voulons pas être un simple effet de mode mais durer et pérenniser. Tout ce que nous gagnons est utilisé pour racheter des fonds de commerce, embaucher des collaborateurs expérimentés... Nous investissons en valeurs plutôt qu'en publicité », assène Arthur de Soultrait. Loisirs chic « Tout ce que nous gagnons est investi en valeurs plutôt qu'en publicité. » Arthur de Soultrait, P-DG de Vicomte A. lection de vêtements d'après chasse comprendra des vestes, des gilets sans manches... en tweed en cuir et en alcantara, pour homme et pour femme. « Nous venons d'ailleurs de recruter une designeuse de talent pour développer notre offre femme. Nous misons beaucoup sur la collection hiver 2011-2012, un bon re/ai de croissance ». Le « cercle » Vicomte A. Dès le début, Arthur de Soultrait a su s'entourer d'amis et de ses frères, Bertrand et Marcy, qui l'aident à développer la marque, l'un aux États- Unis à Palm Beach, l'autre auprès de grands groupes français et étrangers (Cartier, Axa, Société Générale...) pour qui il décline des polos person- Pour se faire connaître, l'équipe ne choisit que des marques ou des événements sportifs dans lesquels elle se reconnaît. Déjà partenaire de prestigieux événements sportifs de golf, voile, tennis et polo, Vicomte A. parraine notamment le Club des Gentleman Riders, le Polo Club de Palm Beach, celui de Gstaad, de Saint­ Tropez, habille l'équipe de France de Polo et a adopté comme ambassadeur dans le monde équestre le triple champion du monde Rodrigo Pessoa. Passionné de chevaux (ses grandsparents sont éleveurs en Bourgogne), de chasse et de nature, Arthur de Soultrait vient de signer une collection de vêtements automne-hiver 2011- 2012 pour la célèbre maison de chasse Gastinne Renette. « C'est une marque mythique, un symbole du chasseur chic parisien. Nous avions envie d'y introduire un peu de notre élégance, de la mettre à la sauce Vicomte A. ». La colnalisés. Après 1 an d'existence, cette dernière activité a déjà réalisé 1 million d'euros de chiffre d'affaires. « Mon père nous a rejoints l'année dernière », ajoute le P-DG. « C'est assez agréable de travailler avec lui ! Il a une réelle expérience des affaires et nous aide à garder les pieds sur terre ». Les amis du début sont restés et occupent des postes clés dans 1'entreprise qui a grandi avec eux. Grâce à ses relations haut placées, le jeune homme peut aujourd'hui se vanter d'habiller des personnalités du monde artistique mais aussi plusieurs membres du gouvernement, à commencer par François Fillon. « Son fils est un ami proche, j'ai donc un bon canal de distribution ! », plaisante+ il. Entre deux diners avec Christine Lagarde ou Georges Tron, Arthur de Soultrait trouve même le temps de déjeuner avec une amie anglaise, une certaine Pippa Middleton... Déjà fan de la marque, elle pourrait devenir son ambassadrice la plus médiatique. Une voie royale...• Louise Roumieu
Comment les Milliardaires dépensent leur argent Le Magazine - 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 1Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 2-3Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 4-5Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 6-7Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 8-9Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 10-11Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 12-13Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 14-15Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 16-17Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 18-19Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 20-21Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 22-23Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 24-25Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 26-27Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 28-29Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 30-31Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 32-33Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 34-35Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 36-37Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 38-39Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 40-41Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 42-43Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 44-45Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 46-47Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 48-49Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 50-51Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 52-53Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 54-55Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 56-57Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 58-59Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 60-61Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 62-63Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 64-65Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 66-67Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 68-69Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 70-71Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 72-73Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 74-75Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 76-77Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 78-79Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 80-81Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 82-83Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 84