Le Magazine n°2 aoû/sep 2011
Le Magazine n°2 aoû/sep 2011
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de aoû/sep 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 58,3 Mo

  • Dans ce numéro : DSK candidat ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
1 enquête• clubs de foot à vendre 22 - Le Magazine Grands clubs cherchent repreneurs 2 005, soirée de liesse au Stade de France. Le Racing Club de Strasbourg remporte la seconde Coupe de la Ligue de son histoire. Une euphorie passagère qui précède un déclin sportif et financier fatal. Réputé pour l'instabilité chronique de ses équipes dirigeantes et relégué en National, le club alsacien joue sa survie en tentant de remonter en Ligue 2. Après avoir acquis le club en décembre 2009 pour 1, 9 million d'euros, Jafar Hilali laisse planer la menace d'un dépôt de bilan lié à de fortes dettes. Excédé par les ingérences municipales, le propriétaire londonien a mis en vente le RC Strasbourg pour une somme de 1 0 millions d'euros. « Cette somme demandée est irréelle pour un club de Nationah•, déplore Jonathan Helbling. Attristé par la situation du club, ce jeune homme est à l'origine du projet de rachat du RC Strasbourg par les supporteurs : tous unis avec le racing. « À l'instar du modèle de socios espagnols, l'idée est de trouver un actionnaire potentiel qui souhaite racheter le club en ouvrant le capital aux supporteur. En contact avancé avec un repreneur qui veut garder l'anonymat, Jonathan Helbling entend recueillir près de 1 million d'euros de la part des supporteurs via le système de dons. « Nous ressentons un réel intérêt du public pour cette opération. Il s'agit de définir au plus vite la meilleure forme juridique pour peaufiner notre projet d'ici la fin de saisot7>•, poursuit-il. À Nantes, la rupture entre les supporteurs et l'équipe dirigeante est consommée. Jadis reconnus pour leur fair-play, les supporteurs canaris ne cachent plus leur exaspération et en viennent, pour une infime minorité d'entre eux, à commettre des dégradations comme celles constatées en avril dernier au stade de la Beaujoire. Une action condamnée par l'association à la nantaise, qui regroupe plus de 1.800 amoureux du FC Nantes. « Nous nous inscrivons dans une démarche positive et fédératrice. Nous prônons un discours en faveur de la promotion de valeur et d'éthique, bien loin du cynisme ambiant du football moderne>•, commente le président de l'association Florian Le Teuff. Se positionnant comme un laboratoire d'idées, la structure associative entend devenir une force de gestion par le biais d'un projet d'actionnariat populaire. « Nous avons mené une enquête auprès de nos adhérents. Ces derniers sont prêts à investir 3millions d'euros sur 10anspour épauler un investisseur de taille qui serait susceptible de reconstruire le club en s'appuyant sur la culture historique et identitaire du club>•, se félicite-t-il. « Contrairement aux idées reçues, il n'y aucun obstacle juridique et la structure associative s'avère la meilleure forme possible>•, poursuit-il. De son côté, le président du club, Waldemar Kita, a laissé choir le murmure du silence. Il n'est pas le seul à vendre. À Angers, le SCO détenu par Willy Bernard, se négocierait autour de 2 millions. Et l'on parle aussi de la cession de l'Olympique Nîmois rétrogradé en National. Au moment où le Crédit Agricole du Nord vient de prendre la majorité du RC Lens à la faveur d'une augmentation de capital de 6 millions. Résultat net des clubs de Ligue 1 2009/2010 FC Lorient : + 2,8 millions d'euros : :..'""""'. ; AS Saint-Étienne : - 2,5 millions d'euros Grenoble : - 3..=:millions d'euros Montpellier : + 0,4 AJ Auxerre : - 4,6 million d'euros millions d'euros US Boulogne : + 0,2 OGC Nice : - 6,2 million d'euros millions d'euros AS Monaco : + 0,01 Valenciennes : million d'euros -10,9 millions Stade Rennais : 0 d'euros million d'euros Sochaux- Toulouse : - 0,2 Montbéliard : - 11 million d'euros millions d'euros RC Lens : - 0,3 AS Nancy : - 13,5 million d'euros millions d'euros M * Olympique de PSG : - 21,9 Marseille : - 0,4 millions million d'euros d'euros.. «. LOSC Lille : Olympique - 1,1 million Lyonnais : _ ; d :'e:..:u ; ro:..s - 35,1 millions Le Mans : - 2,3 d'euros Source : rapport DNCG tablant sur les prochains revenus générés par les futurs stades. La quête de revenus supplémentaires L'attribution de l'organisation de l'Euro 2016 par l'UEFA en France risque de changer la donne. Conscientes des erreurs commises en 1998 avec l'essentiel des investissements consacrés au Stade de France, les instances dirigeantes ont lancé un vaste programme de construction et de rénovation du parc des enceintes sportives pour un investissement total estimé à plus de 1,7 milliard d'euros. Autour d'un partenariat public-privé, 4 stades (Nice, Lyon, Lille et Bordeaux) vont se construire, alors que 8 autres enceintes vont bénéficier
1 enquête• clubs de foot à vendre L ongtemps espéré mais maintes fois reporté, le rêve de grandeur du club de la capitale serait en voie de réalisation. Selon les informations publiées par le quotidien « L'Équipe », l'entrée au capital du PSG de Qatar lnvestment Authority, fonds d'investissement de J'État du Qatar détenu par le prince héritier du petit émirat, serait effective cet été, avant une prise de contrôle totale du club d'ici 1 an. Après d'âpres négociations, le prix de vente se situerait aux alentours de 50 millions d'euros, soit 2 fois le prix payé par Colony Capital à Canal+ en avril 2006. En dépit de pertes cumulées établies à plus de 300 millions d'euros depuis 1998, le PSG conserve toute son attractivité. PourTamin AI-Thani, grand amateur de sport, l'objectif affiché est d'assoir les relations Europe/Moyen-Orient, tant sur Je plan financier que sur celui de l'opinion de profondes rénovations. Cette vaste opération immobilière génère 15.000 emplois selon Frédéric Thiriez, président de la Ligue de football professionnel. Des infrastructures enfin modernisées susceptibles de faciliter l'arrivée de nou- veaux investisseurs au sein des capitaux des clubs ? « Le/football n'a jamais été un secteur rentable. Du fait d'un important encadrement juridique et d'une faible capacité à générer des revenus, les clubs français éprouvent des difficultés à séduire les investisseurs. Par ailleurs, ils ne sont quasiment jamais propriétaires de leurs stades et ne disposent pas d'actifs très importants », souligne l'économiste Didier Primault. « Enfin, la proximité et la forte implication des collectivités locales sont susceptibles de rebuter d'éventuels repreneurs », pour- Paris vaut-il une messe... qatar ? publique. En la matière, Paris s'avère une vitrine d'excellence. Avec 50 milliards d'actifs, le Cheikh se donne les moyens de ses ambitions en prévoyant une enveloppe budgétaire de 150 millions d'euros sur 3 ans pour les transferts. De quoi nourrir de hautes ambitions sportives. De son côté, la stratégie fixée par Colony Capital, détenteur de plus de 95% du capital du club, porte ses fruits. Si le fonds d'investissement californien a dû couvrir plus de 100 suit-il. Sur le plan sportif, les clubs français se plaignent d'une distorsion de concurrence consécutive à une absence Le nombre de joueurs sans club augmente inexorablement et pourrait franchir la barre des 400. Source : Gervais Martel, président du RC Lens préjudiciable de système de régulation généralisé en Europe. Le fair-play financier Avec 1'Allemagne, la France est le seul grand pays européen à s'être doté d'un organe indépendant de régulation qui scrute les comptes individuels des clubs professionnels. La DNCG est ainsi habilitée à reléguer un club administrativement en cas de non-respect des règles économiques établies. Sous millions d'euros de déficit depuis 2006, Colony Capital s'est employé à renforcer sa présence sur le marché immobilier aux alentours du Parc des Princes. La réussite du plan antiviolence mené de main de maître par le président du PSG Robin Leproux est un atout incontestable pour Colony Capital, candidat à l'attribution du bail emphytéotique du Parc des Princes pour les 40 prochaines années délivré cette année par la Mairie de Paris. Contacté par « Entreprendre », Robin Leproux se refuse à tout commentaire. S'il devrait être maintenu à la présidence du club de même que le staff technique, l'homme se sait particulièrement attendu. Le PSG ayant échoué dans sa quête d'une seconde Coupe de France d'affilée, une non-qualification pour la lucrative Ligue des Champions pourrait précipiter le départ de l'ancien vice-président du directoire du groupe M6. 1'impulsion de Michel Platini, président de l'UEFA, un fair-play financier va être mis en place à l'aube de la saison 2013-2014. Il s'agit de limiter le montant des salaires et des transferts afin de diminuer les dettes importantes des clubs européens. « Nous sommes dans une compétition internationale extrêmement vigoureuse, où le marché des joueurs est totalement fluide. De ce iiijiijjjii]i] fait, ce sont les critères de compétitivité entre les clubs qui font la » Le Foot Hebdo, chaque mercredi, la référence. différence », analyse Philippe Diallo. Un système de régulation vital : selon l'UEFA, 56% des 733 clubs européens sont dans le rouge.• Nicolas Lacombe Le Magazine - 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 1Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 2-3Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 4-5Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 6-7Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 8-9Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 10-11Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 12-13Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 14-15Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 16-17Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 18-19Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 20-21Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 22-23Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 24-25Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 26-27Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 28-29Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 30-31Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 32-33Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 34-35Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 36-37Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 38-39Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 40-41Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 42-43Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 44-45Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 46-47Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 48-49Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 50-51Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 52-53Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 54-55Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 56-57Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 58-59Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 60-61Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 62-63Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 64-65Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 66-67Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 68-69Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 70-71Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 72-73Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 74-75Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 76-77Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 78-79Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 80-81Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 82-83Le Magazine numéro 2 aoû/sep 2011 Page 84