Le Magazine n°11 jan/fév/mar 2014
Le Magazine n°11 jan/fév/mar 2014
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°11 de jan/fév/mar 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 110 Mo

  • Dans ce numéro : amour, argent, interdits... les secrets des people.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
62 - Le Magazine Corinne Touzet apparaît toujours chaque année dans les sondages comme l’une des comédiennes préférées des Français.
Corinne Touzet « Je me mets constamment en danger » Il fallait de la témérité pour s’attaquer à l’adaptation théâtrale d’un monument du cinéma italien tel qu’« Une journée particulière » et reprendre le rôle mythique de Sophia Loren. Corinne Touzet relève ce défi pour la plus grande joie de son public. C’est à la fois par goût du risque et par amour des planches que la comédienne a porté cet inédit et beau projet. Celle qui a incarné avec succès « Une femme d’honneur » sur le petit écran pendant plus d’une décennie revient avec générosité sur sa passion du théâtre et ses désirs d’actrice. On a pu lire que ce projet d’adaptation comptait particulièrement pour vous. A quand remonte cet intérêt ? Corinne Touzet : C’est une histoire qui remonte à loin. J’ai vraiment été bercée et touchée très tôt par le cinéma italien et ses immenses acteurs. Un jour en fac de lettre à Aix en Provence, je suis tombée sur Fellini et suis devenue accro ! Sophia Loren et Claudia Cardinale font partie de ces actrices qui me parlent, et pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce que j’ai ce physique des années 60, je fais partie des femmes plantureuses. Quand je suis arrivée à Paris, la mode était plutôt aux femmes maigres. J’étais complètement décalée ! Etant d’origine antillaise avec un tempérament très méditerranéen, j’adore rire, chanter, danser. J’ai eu beaucoup de mal à démarrer car j’étais en décalage avec mon époque. Quand je suis devenue actrice, ce qui n’était pas du tout prévu, on croyait souvent que j’étais Italienne. Le film de Sophia Loren qui a compté plus que les autres pour moi, c’est indéniablement « La Ciociara » de V. de Sica mais « Une journée particulière » d’Ettore Scola est restée comme une parenthèse magique que j’ai gardée quelque part dans un coin de ma tête pour m’y atteler un jour d’une façon ou d’une autre. Je ne savais pas qu’il existait une adaptation faite pour le théâtre. Je l’ai su très tard et je suis tombée des nues. Il y a trois ans, j’ai commencé à y réfléchir… Avez-vous ressenti une pression à vous attaquer à ce monument du cinéma ? J’ai eu peur évidemment et je garde cette forme d’appréhension, car la barre est très haute. Je sais que la presse française risque de se jeter là-dessus comme sur du bon pain, car je suis une proie facile (sourire). Cela dit, avec Christophe Lidon le metteur en scène, nous faisons une véritable adaptation et beaucoup risquent d’être surpris. Cela n’était pas théâtralisé du tout à la base, c’était écrit pour le cinéma. Quelle distance avez-vous prise par rapport au film ? J’en ai pris beaucoup parce que je n’ai pas voulu revoir le film. Cela fait plus de quinze ans que je ne l’ai pas vu. J’ai eu très peur d’être influencée dans l’interprétation, d’abord parce que j’adore Sophia Loren et que je voulais l’oublier pour incarner mon Antonietta, la composer à ma façon. Par contre, j’aurais très envie de revoir le film après la dernière (rires) ! Nous avons raccourci et épuré la pièce, car ce qui m’intéressait était « LA » rencontre. Christophe Lidon a modernisé, grâce à sa scénographie, la pièce avec des images vidéos qui nous immergent dans l’imaginaire, la solitude des deux personnages principaux. Racontez-nous cette rencontre… La pièce parle de ce moment où Rome était une ville désertée car tout le monde s’était déplacé pour regarder la rencontre historique entre Mussolini et Hitler. Dans un immeuble vide, mon personnage, Antonietta, va rencontrer un homme qui va changer sa vie. Ce qui est beau dans la pièce est cette dichotomie entre ce bruit, cette fureur et ces deux solitudes. Ils arrivent à s’aimer alors que tout les oppose. Lui est homosexuel, elle a cinq enfants. Elle est fasciste parce que tout le monde l’est autour d’elle, son mari, ses voisins et qu’elle n’y a jamais réfléchi avant. Comme beaucoup de gens a l’epoque par crainte aussi.. Par exemple, quand elle Le Magazine - 63



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 1Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 2-3Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 4-5Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 6-7Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 8-9Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 10-11Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 12-13Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 14-15Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 16-17Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 18-19Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 20-21Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 22-23Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 24-25Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 26-27Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 28-29Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 30-31Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 32-33Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 34-35Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 36-37Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 38-39Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 40-41Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 42-43Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 44-45Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 46-47Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 48-49Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 50-51Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 52-53Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 54-55Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 56-57Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 58-59Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 60-61Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 62-63Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 64-65Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 66-67Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 68-69Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 70-71Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 72-73Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 74-75Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 76-77Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 78-79Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 80-81Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 82-83Le Magazine numéro 11 jan/fév/mar 2014 Page 84