Le Journal du Rugby n°8 mai 2011
Le Journal du Rugby n°8 mai 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°8 de mai 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (315 x 400) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 12,2 Mo

  • Dans ce numéro : Mondial... les 30 de Lièvremont.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
CHRONIQUES Le Stade Français n’est pas mort ! EDITO Le Stade Français est un club que je connais bien puisque j’ai failli y jouer en 1997 et 1999. C’est un club qui a vécu des heures glorieuses grâce à des joueurs exceptionnels, certainement les meilleurs joueurs français pendant quatre ans. Mais quand les Juillet, Marconnet, Auradou, Comba, Dominguez ou Dominici, des joueurs à forte identité, à fort caractère, revanchards pour la plupart, l’âme du club, sont partis, derrière cet état d’esprit a quelque peu disparu et la transition a eu du mal à se faire avec un centre de formation qui n’a pas permis au club de se suffire à luimême. Le nouveau stade va leur permettre de mettre en place des structures dignes d’un club de Top 14 pour SOMMAIRE 4 6 7 8 L’ENTRETIEN DU MOIS : ROMAIN TEULET AGEN : BARNARD ; NARJISSI BAYONNE : BOUTATY ; IGUINIZ BIARRITZ : NGWENYA ; PEYRELONGUE 9 BOURGOIN : TCHOUGONG ; JANAUDY 10 BRIVE : KHINCHAGISHVILI ; PÉJOINE 11 CASTRES : TRAVERS ; TEKORI 12 CLERMONT : CUDMORE ; DEBATY 13 LA ROCHELLE : COMBEZOU 14 TRANSFERTS 15 PERPIGNAN : CLUB DU MOIS 19 MONTPELLIER : FAKATE ; BOST 20 RACING : MASI ; CARTER 21 STADE FRANÇAIS : PAPÉ ; PHILLIPS 22 DOSSIER : LES 30 QUE VA PRENDRE LIÈVREMONT 24 TOULON : CONTEPOMI ; IVALDI 25 TOULOUSE : BOUSCATEL ; POUX 26 PRO D2 : BORDEAUX ; HOUGH (PAU) 27 PRO D2 : CASTEX (NARBONNE) ; DUT (AUCH) 28 PRO D2 : CLER (STADE MONTOIS) ; CAISSO (COLOMIERS) 29 PRO D2 : O’CONNOR (GRENOBLE) 30 ENQUÊTE : DU XIII AU XV 31 PAR OLIVIER MAGNE* revenir dans le haut du tableau. Je ne suis donc pas inquiet. Bien sûr, ils ne vont pas disputer les phases finales du championnat pour la deuxième année de suite, mais le Stade Français va revenir sur le devant de la scène. La présence en région parisienne d’un autre club, le Racing, n’est pas un problème. Avoir deux clubs de rugby au plus haut niveau dans la capitale est même plutôt une bonne chose. Le Racing, qui aura lui aussi son nouveau stade, est un club qui monte et qui a les moyens d’aller chercher le titre, mais pour l’heure il n’a pas le palmarès du Stade Français sur ces 10 ou 15 dernières années. Il n’a rien gagné. Pour beaucoup, le Stade Français, c’est Max Guazzini. Mais ce ne doit pas être lui la star de l’équipe, une équipe qui manque aujourd’hui de joueurs charismatiques. Le Stade Français redeviendra une place forte du rugby français où les joueurs ont envie d’évoluer quand il aura des structures dignes du top niveau et un staff qui s’inscrit sur la durée. Aujourd’hui, l’heure n’est pas à la joie, mais on ne peut pas non plus être champion ou jouer le haut de tableau européen chaque année. Il y a des cycles. Le Challenge Européen peut d’ailleurs encore leur permettre de sauver leur saison. En cas de victoire, les Parisiens se qualifieraient pour la H Cup. De quoi attirer les joueurs pour la saison prochaine et montrer que le Stade Français n’est pas mort ! *VAINQUEUR DU GRAND CHELEM EN 1997, 1998, 2002 ET 2004, DU TOURNOI DES 6 NATIONS EN 2006, ENTRAÎNEUR DE L’ÉQUIPE DE FRANCE A, CONSULTANT POUR EUROSPORT Castres champion, la grosse cote Certains disent qu’on ne parle pas trop de Castres, mais je n’ai pas ce sentiment. D’autant que la bonne saison du CO n’est pas vraiment une surprise puisque les Castrais s’étaient déjà qualifiés pour les barrages la saison passée. C’est une équipe qui confirme, qui joue bien. Après, je ne sais pas s’ils sont prêt pour jouer le titre. Si les circonstances leur sont très favorables, pourquoi pas, mais il y a des équipes qui ont davantage l’expérience de ces matches-là. L’an dernier, en barrages, contre Toulouse, ça avait vraiment été compliqué… Peut-être que cette année, avec de l’expérience en plus, ils aborderont la phase finale avec un autre état d’esprit et ça peut se révéler une équipe très compliquée à jouer, avec un rugby de mouvement intéressant et un PAR JEAN-CLAUDE SKRELA* énorme buteur. Romain Teulet est en effet un joueur d’une efficacité phénoménale. Tout peut donc leur être permis. Mais pourront-ils lutter contre des équipes comme Toulouse, Clermont ou le Racing ? Ça risque d’être compliqué. En phase finale, il faut de l’expérience, de la confiance. Il manque sans doute à Castres un ou deux joueurs qu’ils auront la saison prochaine (avec Max Evans par exemple), notamment devant. Même s’ils sont compacts avec Tekori et Masoe, un bon 2ème ligne leur permettrait d’être plus performant, plus sécurisant et ils en imposeraient davantage. Cette équipe aurait alors plus d’autorité. Pour en revenir à Romain Teulet, c’est un joueur exceptionnel de club, mais je ne sais pas si à un niveau supérieur, surtout au poste où il joue, à l’arrière… Il a joué quelques matches en équipe de France A, mais il y a quand même une différence entre le niveau de club et le niveau international. Il y a d’exceptionnels joueurs de club, mais qui n’arrivent pas à confirmer au niveau international. Peut-être qu’on n’a pas non plus trop donné sa chance à Romain… Une chose est sûre, il faudra compter avec Castres à l’avenir. C’est une équipe qui s’inscrit dans la durée, avec un gros budget, les laboratoires Fabre derrière, un superbe public. C’est un club qui fédère le Tarnet l’Aveyron, une terre de rugby, il n’y a donc pas de concurrence frontale avec Toulouse contrairement à Colomiers. *DIRECTEUR TECHNIQUE NATIONAL, CHAMPION DE FRANCE AVEC LE STADE TOULOUSAIN COMME ENTRAÎNEUR EN 1985, 1986 ET 1989 Prochain numéroLe Journal du Rugby : 21 MAI 2011 QUE DEVIENNENT-ILS : DIDIER CAMBERABERO RÉTRO : LES FRÈRES BONIFACE Il faut sauver le soldat Chabal ! Chabal, il y a ceux qui aiment et ceux qui détestent ! Une chose est sûre, le joueur du Racing et de l’équipe de France ne laisse pas indifférent. Ce dernier a d’ailleurs essuyé un torrent de critiques après sa prestation contre l’Angleterre. Il a même été écarté par Marc Lièvremont après la défaite historique contre l’Italie. Pas bon le Chabal ? Au Journal du Rugby, on préfère se dire qu’un joueur qui totalise plus de 60 sélections ne doit pas être foncièrement mauvais et que Marc Lièvremont ne l’appelait pas jusque-là pour ses beaux yeux ou plutôt sa belle barbe… C’est sûr que quand Seb est sur le terrain, tous ses adversaires savent ce qu’il va faire… Ce n’est pas le Castrais Chris Masoe qui dira le contraire lui qui a rendu le Français célèbre à son corps défendant : un plaquage magistral lors d’un Nouvelle-Zélande-France épique. C’est peutêtre pour cela que depuis le Néo-Zélandais ne répond plus à la presse française… S’il veut nous appeler, qu’il n’hésite pas ! Plus sérieusement, notre Chabal national, on l’aime bien, lui qui nous livre au quotidien ses humeurs via son compte twitter (38 000 abonnés tout de même). Certes, il gagne beaucoup d’argent (pour un joueur de rugby), près de deux millions par an, mais ça ne le place même pas dans les 50 sportifs français les mieux payés. Que Sébastien Chabal en profite, qu’il se gave comme dirait un ancien rugbyman, car si aujourd’hui le nombre de licenciés à augmenter de plus de 7% entre le 31 janvier 2010 et le 31 janvier 2011, celui qui a désormais son double au Musée Grévin n’y est pas étranger. A l’instar d’un Max Guazzini avant lui, Sébastien Chabal popularise le rugby dans notre pays. Et ça, ça n’a pas de prix. Le sélectionneur national l’a bien compris, lui qui ne devrait pas se priver du Racingman, auteur d’un essai revanchard contre Toulouse, pour la Coupe du monde. ARNAUD BERTRANDE c EN HAUSSE d EN BAISSE - Brive. Relégables au soir de la 21ème journée, les Brivistes ont renversé la vapeur en deux journées, passant 50 points à Bourgoin et battant La Rochelle avec le point du bonus offensif. Le maintien est (quasiment) dans la poche. - Silvère Tian. Joker médical d’Agen, l’ancien berjalien y a retrouvé le sourire et a été un pion essentiel des deux victoires contre Clermont et Castres, quasiment synonymes de maintien. - Le LOU. Les Lyonnais ont gagné contre Albi le match qu’il ne fallait pas perdre après deux revers consécutifs. Une victoire qui devrait permettre à Lyon de rejoindre la saison prochaine le Top 14 pour la 1ère fois de son histoire. La photo du mois Thomas Domingo n’est pas prêt d’oublier le match contre Biarritz... Le pilier gauche a en effet été victime d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit. Un coup dur pour l’ASM et pour les Bleus. Car à moins d’un miracle, ce dernier ne participera pas à la Coupe du monde. Espérons qu’il n’y ait pas d’autre casse dans les rangs français d’ici la fin de saison... Pour rappel, ce sont les joueurs français (et de loin !) qui jouent le plus de matches dans toute la planète ovalie ! ABONNEZ-VOUS et renvoyez ce bon dûment rempli à Lafont presse 53 rue du Chemin Vert - 92100 Boulogne-Billancourt - La Rochelle. Dur, dur d’être un promu. Battu successivement par Perpignan et surtout Brive, le Stade Rochelais, malgré un jeu plein d’ambition, a pratiquement validé son billet pour la Pro D2. - Guy Novès. On l’aime bien le manager du Stade Toulousain. Sauf quand il règle quelques comptes avec Marc Lièvremont ou qu’il dit que le match contre Toulon ne l’intéresse pas. Peut-être une manière de reporter la pression sur ses épaules et pas celles des joueurs. Le Stade Français. Paris brûle-t-il ? A en croire certains joueurs en off sans aucun doute. Mais bon, les grandes équipes ne meurent jamais. Le Stade a l’occasion de le montrer contre Clermont en demi-finale du Challenge Européen. En tout cas, on attend avec impatience la liste des recrues pour 2012… VOUS AVEZ LA PAROLE Coup de coeur, coup de gueule, Le Journal du rugby vous donne la parole. Ecrivez-nous, nous vous publierons. Le Journal du rugby 53 rue du Chemin Vert 92100 Boulogne-Billancourt ou par e-mail arnaud.bertrande @lafontpresse.fr LE JOURNAL DU RUGBY OUI, je souhaite m’abonner au Journal du Rugby pour 12 numéros par an au prix de 47 € Nom : Prénom :.. Adresse :... Code postal :.. Ville :. Téléphone : Date de naissance :... Courriel :.. Profession :... Je règle par chèque bancaire ou postal à l’ordre de Lafont presse 53 rue du Chemin Vert - 92100 Boulogne-Billancourt ou par carte bancaire : ■ visa ■ Signature : N° : expire fin cryptogramme (les trois derniers chiffres au dos de votre carte) Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier et ❑ vous opposer à la transmission éventuelle de vos coordonnées en cochant la case ci-contre ou en adressant un courrier libre à Lafont presse – 53, rue du Chemin vert, 92 100 Boulogne Billancourt. Le Journal du Rugby n°8 - mai 2011 - 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :