Le Journal du Rugby n°33 juin 2013
Le Journal du Rugby n°33 juin 2013
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°33 de juin 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (315 x 400) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 14,4 Mo

  • Dans ce numéro : comment les gros clubs assoient leur domination.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Produits distribués par Dietworld 12/14 rond des Champs Elysées - 75008 Paris Pour connaître nos points de vente : PLEASE DO NOT LITTER. DESIGN:
4 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 19 CHRONIQUES EDITO Biarritz, la fin d’un cycle C’est la fin d’un cycle à Biarritz. Des joueurs emblématiques partent, certains arrêtent définitivement, d’autres continuent, mais ont un peu moins de fraîcheur physique, comme Traille, Harinordoquy ou dans une moindre mesure Yachvili qui est un peu plus jeune. Mais bon voilà, il y a une transition qui est en train de s’effectuer, et pour trouver la relève à une génération aussi talentueuse ce n’est pas simple. Une génération qui est symbolisée par Benoît August. A bientôt 37 ans, il a fait le tour de la question, il avait peut-être un peu de lassitude. Biarritz fait peut-être partie de ces clubs qui ont du mal à garder leurs joueurs talentueux. Aujourd’hui, on voit que les grosses écuries, ce sont des machines de guerre au niveau du budget et elles se permettent d’attirer les meilleurs joueurs dans leur club. Pour le BO, c’est un peu plus compliqué. Il y a aussi une SOMMAIRE L’ENTRETIEN DU MOIS : BOUDJELLAL AGEN : ILS RESTENT ; Y’A DE L’ESPOIR BAYONNE : MADE IN AGEN ; SPEDDING BIARRITZ : BARRAQUE ; AUGUST BORDEAUX-BÈGLES : POUX ; MERCATO CASTRES : MILHAS ; ROLLAND CLERMONT : SIVIVATU ; VERMEULEN GRENOBLE : MESSINA ; PRÉSIDENT MONT-DE-MARSAN : MENINI ; LAUSSUCQ TOP 14 : ILS RACCROCHENT CLUB DU MOIS : OYONNAX MONTPELLIER : GALTHIÉ ; NAGUSA Prochain numéro Le Journal du Rugby : 15 JUIN 2013 20 21 22 24 25 26 27 28 30 31 PERPIGNAN : MAS ; SUCCESSEURS RACING : SEXTON ; HERNANDEZ TOP 14 : POUR QUI LE BOUCLIER ? STADE FRANÇAIS : STEYN ; PLISSON TOULON : TILLOUS-BORDE ; MERMOZ TOULOUSE : PRÉSIDENT ; MÉDARD PERSONNALITÉ : BÉNÉZECH PRO D2 PAR OLIVIER MAGNE* transition qui doit se faire pour permettre à Biarritz, mais aussi aux autres équipes, d’avoir des moyens plus conséquents. Et pourquoi pas en ne créant qu’une seule équipe dans le Pays Basque afin d’être plus compétitif et de contrer les armadas que sont Toulon, Clermont, Paris… Les clubs qui n’ont que peu d’argent doivent se tourner vers la formation, c’est essentiel, ça doit même être la priorité. En plus, il y a un potentiel important dans le Sud-Ouest. Des clubs comme le BO sont presque obligés de devenir des références dans la formation pour permettre à des jeunes joueurs de tout suite rejoindre l’équipe première. Pour en revenir à Biarritz, c’est un club qui a connu beaucoup de difficultés, de changements au niveau du staff. Maintenant, il faut que tout cela s’arrête, il faut essayer de construire un projet sur la durée. Pour pouvoir à nouveau gagner des titres comme ils l’ont fait, il faut avoir à nouveau une génération très talentueuse, il faut aussi pouvoir compter sur quelques joueurs au-dessus pour pouvoir exister. Je n’ai pas vraiment peur pour l’avenir du BO. Il y a des choses qui vont se faire, d’autres qui vont changer. Il y a peut-être aussi la nécessité de s’associer, beaucoup de personnes en parlent. Cette idée fait son chemin et je pense que dans les années qui viennent on aura un seul club du Pays Basque qui sera vraiment là pour jouer le haut du tableau. La réalité économique va prendre le pas sur les différends. La raison l’emportera sur la rivalité. *VAINQUEUR DU GRAND CHELEM EN 1997, 1998, 2002 ET 2004, DU TOURNOI DES 6 NATIONS EN 2006, ENTRAÎNEUR DE L’ÉQUIPE DE FRANCE A, CONSULTANT POUR EUROSPORT Cette tournée n’a rien d’inutile La tournée d’été est très importante. Elle sert à travailler, et c’est encore plus vrai lorsqu’on va en Nouvelle-Zélande. Défier les Néo-Zélandais, chez eux, ce n’est pas si facile que ça. Au-delà du contexte, cette tournée sert à donner de l’expérience à des joueurs pour le très, très haut niveau. Ils vont toucher du doigt le plus haut niveau et pouvoir mesurer le travail qu’il leur reste à accomplir. Cette capacité à donner du temps de jeu, je crois que c’est le plus important. Une des grosses interrogations reste le niveau physique et mental des joueurs. Certains vont jouer les phases finales de la Coupe d’Europe et/ou du championnat, alors que d’autres, pendant ce temps-là, seront en vacances. Le groupe PAR JEAN-CLAUDE SKRELA* va être séparé en deux. Les joueurs sélectionnés qui ne disputent pas les demi-finales ont 15 jours de repos pour récupérer, puis ils seront pris en charge par des préparateurs physiques de la Fédération pour qu’ils s’entretiennent, et même plus que ça. Leur départ est prévu pour la semaine avant la finale du championnat, comme cela, après s’être préparé à Paris, ils finiront de se préparer sur place. De toute façon, leur investissement est total. Même si la saison a été longue et usante, aussi bien physiquement que mentalement, dès que les joueurs partent de leur club et retrouvent l’équipe de France, ils retrouvent de la fraîcheur et de l’envie, c’est un autre contexte. Le maillot a cette capacité à remotiver. Quand on va en Nouvelle-Zélande, on n’a rien à perdre, on y va pour gagner, l’équipe de France très souvent y a réussi ses tournées. Elle n’y va pas pour redorer son blason. Mais les joueurs auront à cœur de bien faire et de mouiller le maillot car le Tournoi a été très difficile, très compliqué. Mais la tournée s’inscrit dans une autre dynamique. Même si on sait que gagner un test là-bas, psychologiquement, serait quelque chose d’important pour l’équipe de France et pour le rugby français. *DIRECTEUR TECHNIQUE NATIONAL, CHAMPION DE FRANCE AVEC LE STADE TOULOUSAIN COMME ENTRAÎNEUR EN 1985, 1986 ET 1989 ENQUÊTE : LES MONDIAUX DES - 20 ANS QUE DEVIENNENT-ILS : JÉRÔME BIANCHI Boudjellal rend visite au Journal du Rugby On l’aime ou on le déteste, mais Mourad Boudjellal ne laisse personne différent. Le président du RCT nous a fait le plaisir de nous rendre visite pour la sortie de son livre « Ma mauvaise réputation. » Pendant une heure, il n’a éludé aucun sujet (voir son interview en pages 4 et 5). Offensif, contrairement à son équipe passée maître dans l’art de défendre à merveille, le président toulonnais ne fait pas toujours dans la finesse quand il manie les mots. Il aime les bonnes formules et dans notre métier, c’est ce qu’on appelle un bon client. Mais au-delà des mots, ce sont surtout ses idées qui méritent d’être entendues. Car s’il défend son club contre vents et marées, sa vision est avant tout moderne et progressiste. Loin de lui l’idée d’empêcher un club comme Oyonnax de jouer en Top 14 quand bien même certains pourraient penser que l’avenir de l’ovalie appartient aux grandes métropoles. Mais son idée d’organiser une Coupe du monde des clubs (entre les demi-finalistes de la H Cup et du Super 15) - même si elle n’est pas nouvelle - histoire de savoir qui est le meilleur entre le Nord et le Sud est séduisante. Tout comme le personnage. ARNAUD BERTRANDE EN HAUSSE ALEXIS PALISSON L’ailier revient en très grande forme. Pour preuve, sa magnifique performance lors de la dernière journée de championnat. Face à Agen, il a marqué trois essais, dont un de 100 mètres ! Palisson retrouve son niveau international au meilleur moment pour le RCT, qui en aura besoin pour les phases finales. JULIEN BONNAIRE A presque 35 ans, le troisième ligne de Clermont éclabousse de toute sa classe le championnat, mais aussi la Coupe d’Europe. Il est devenu un élément indispensable à Clermont. Après avoir pris sa retraite internationale l’an dernier, beaucoup le pensaient trop vieux. Il prouve à tous que le talent ne dépend pas du nombre d’années. Si cette année, tout réussit à Clermont, il n’y est pas étranger. GAËL FICKOU En récupérant Gaël Fickou à Toulon, le Stade Toulousain ne pensait sans doute pas avoir fait une si bonne affaire. Cette saison, le jeune troisquarts centre, qui vient d’avoir 19 ans, a explosé. Ses performances lui ont ouvert les portes des Bleus lors du dernier Tournoi. Incontestablement l’un des meilleurs toulousains cette saison, même l’un des meilleurs centres du championnat. ABONNEZ-VOUS et renvoyez ce bon dûment rempli à Lafont presse 53 rue du Chemin Vert - 92100 Boulogne-Billancourt ■OUI, je souhaite m’abonner au Journal du Rugby pour 12 numéros par an au prix de 46 € ■ J'en profite pour m'abonner au Rugby Magazine pour 8 numéros au prix de 38 € Nom : Prénom : Adresse :.. Code postal :.. Ville :... Téléphone : Date de naissance :. Courriel :.. Profession :.. Je règle par chèque bancaire ou postal à l’ordre de Lafont presse 53 rue du Chemin Vert - 92100 Boulogne-Billancourt ou par carte bancaire : visa ■ Signature : N° : expire fin cryptogramme (les trois derniers chiffres au dos de votre carte) LE JOURNAL DU RUGBY EN BAISSE AGEN Le SUA descend donc en Pro D2. Pour leur dernière rencontre dans l’élite, les Lots et Garonnais se sont lourdement inclinés sur la pelouse de Toulon 43 à 21. Mais cette rencontre a failli ne pas avoir lieu. Les joueurs agenais étaient en effet en grève depuis deux jours à cause de différents financiers avec la direction. Alain Tingaud a lui décidé de remettre son mandat de président en jeu. BIARRITZ Déjà, l’année dernière, les Rouge et Blanc avaient connu des moments difficiles, mais avaient quand même réussi à remporter le Challenge Européen. Cette année, ils ont été éliminés en demi-finale face au Leinster. Ultime affront, leur grand ennemi, l’autre club basque, Bayonne, leur passe devant au classement lors de la dernière journée. Le BO d’Imanol ne jouera donc pas la H Cup la saison prochaine, ce qui ne lui était plus arrivé depuis la saison 1999/2000 ! AIX-EN-PROVENCE La défaite de trop pour Aix. En s’inclinant à domicile 25 à 30 contre Brive, les Aixois sont rétrogradés en Fédérale 1. La descente s’est jouée sur les trois dernières journées, le PARC enregistrant trois revers. Massy descend également en Pro D2. L’image du mois Yannick Jauzion a disputé le 4 mai dernier face à Grenoble son dernier match à Ernest-Wallon avant le dernier dans la Ville Rose contre le Racing en barrages. L’émotion était palpable pour un joueur qui aura porté durant onze ans le maillot rouge et noir. LE JOURNAL DU RUGBY EN CADEAU RECEVEZ LE RUGBY MAGAZINE Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier et ❑ vous opposer à la transmission éventuelle de vos coordonnées en cochant la case ci-contre ou en adressant un courrier libre à Lafont presse – 53, rue du Chemin vert, 92 100 Boulogne Billancourt. Le Journal du Rugby n°33 - Juin 2013 - 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :