Le Journal du Rugby n°30 mars 2013
Le Journal du Rugby n°30 mars 2013
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°30 de mars 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (315 x 400) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 16,7 Mo

  • Dans ce numéro : Bernard Laporte... « Le rugby est dirigé pas des conservateurs ».

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2013 Twentieth Century Fox Film Corporation. Tous droits réservés. Photos Stade Français Paris : Agence FEP Stade de France – Macary, Zublena et Regembal, Costantini – Architectes, ADAGP – Paris 2013 - Photoographe : F. Aguilhon UNE BELLE JOURNÉE POUR VAINCRE !
CHRONIQUES EDITO Ne pas tout mettre sur le dos du Top 14 Je voudrais revenir sur le début de Tournoi raté de l’équipe de France et mettre un bémol à l'excuse du calendrier. L’Italien Parisse joue le même championnat que nos joueurs et n'avait pas l'air plus émoussé que ça ; les Anglais ont un nombre de matches joués équivalent. Cela dit, c'est vrai qu'au niveau de la préparation, ils laissent leurs internationaux libres le week-end précédent la rencontre. C'est d'ailleurs une bonne chose. Mais faisons attention de ne pas tout mettre sur le dos de notre championnat. Il ne faudrait pas que lorsque tout va bien on se targue d'avoir le meilleur championnat du monde et prétendre l'inverse dès que les choses tournent mal. Il y a une juste mesure à avoir par rapport à ça. L'articulation entre la formule de notre championnat et le calendrier international est un éternel débat, un casse-tête qui perdure depuis de nombreuses années. On peut renégocier les accords, mais sur quelle base ? Le calendrier international ne bougera pas, notre championnat restera lui aussi à l'identique - voire sera encore densifié avec des dates supplémentaires dans un éventuel SOMMAIRE 4 6 8 9 10 11 12 13 14 15 19 20 L’ENTRETIEN : LAPORTE TOURNOI : FRANCE TOURNOI : ANGLETERRE TOURNOI : ECOSSE TOURNOI : IRLANDE TOURNOI : ITALIE TOURNOI : PAYS DE GALLES AGEN : TINGAUD ; BASTIEN BAYONNE : FUSION ; IGUINIZ CLUB DU MOIS : GRENOBLE BIARRITZ : GARDER SES JEUNES ; BRUSQUE BORDEAUX-BÈGLES : DELPOUX ; MADAULE 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 PAR OLIVIER MAGNE* Top 16. Je ne vois pas de solution, si ce n'est que la FFR prenne en charge un certain nombre d'internationaux sur la saison et limite, en accord avec les clubs, le nombre de matches effectués par ces derniers. La solution, elle est là. Mais la mettre en place reste une autre affaire, beaucoup de paramètres rentrant en ligne de compte, notamment sur le plan économique. Les télés, par exemple, vont-elles accepter de voir se disputer des rencontres de Top 14 sans les internationaux ? Demandez au diffuseur principal s'il est d'accord avec ça. On connaît sa réponse. Les choses se régleront quand il y aura une véritable concordance entre le calendrier international et le championnat. Mais cet équilibre sera très difficile à trouver. On peut évidemment se poser la question du Top 12. Mais, au fond, que veut-on ? Un championnat fort pouvant générer beaucoup d'argent et mettant en difficulté l'équipe nationale, ou l'inverse, un championnat un peu plus élitiste, un peu confidentiel, avec 12 équipes - qui, avec le temps, deviendront des provinces -, dégageant des dates pour les internationaux et nous permettant d'avoir une équipe de France plus forte ? Je n'ai pas les réponses, et je pense qu'on n'est pas prêt de les trouver. *VAINQUEUR DU GRAND CHELEM EN 1997, 1998, 2002 ET 2004, DU TOURNOI DES 6 NATIONS EN 2006, ENTRAÎNEUR DE L’ÉQUIPE DE FRANCE A, CONSULTANT POUR EUROSPORT L'Italie ne fait plus sourire Je ne suis pas surpris par l'équipe d'Italie. Pour trois raisons : beaucoup de ses joueurs ont joué ou jouent actuellement en France ou en Angleterre, ses provinces jouent dans la Ligue celte et son sélectionneur (Jacques Brunel) est l'ancien entraîneur de l'équipe de France et connaît bien le très haut niveau. La nouvelle dimension prise par l'Italie dans le jeu s'explique par le travail, l'organisation et la patte de Jacques Brunel, mais aussi par la présence de joueurs italiens en Ligue celte. Ce championnat leur a permis d'élever leur niveau de compétence. Ils répondent désormais aux exigences du haut niveau. L'Italie a fait beaucoup d'erreurs dans le choix de ses sélectionneurs. Elle a toujours été performante quand elle a eu un entraîneur français. Culturellement, ils sont beaucoup plus proches du jeu latin, comme les Argentins ou les Français. L'adaptation avec un coach français est donc plus aisée qu'avec un Anglo-Saxon, qui sera beaucoup trop structuré. Les deux cultures sont différentes. Quand Pierre Villepreux ou Georges Coste entraînaient l'équipe d'Italie, c'était différent. Aujourd'hui, ils passent des paliers parce que l'approche qui leur est proposée s'adapte bien à leur culture du jeu. Ça fait un moment que l'Italie ne fait plus sourire. Il ne faut pas se voiler la face. PAR JEAN-CLAUDE SKRELA* Dans le rugby mondial, toutes les équipes progressent physiquement et techniquement. Après, ce qui fait la différence, c'est la qualité des joueurs. Et aujourd'hui, l'Italie est bien dotée de ce côté-là. Regardez les moins de 20 ans italiens, ils n'ont perdu que 13 à 6 face à nous. Avant, on leur mettait 40 points… C'est pareil pour les filles : l'équipe de France s'est inclinée là-bas. Qu'est-ce que cela signifie ? Tout simplement que le rugby italien progresse. Mais c'est vrai de toutes les nations. Tout le monde regardant les vidéos et progressant physiquement, le niveau rugbystique global augmente. L'Italie ayant de très bons joueurs, il est normal qu'elle progresse. On ne peut plus prendre cette équipe à la légère. Leurs résultats ne sont pas extraordinaires en Coupe d'Europe, mais en Ligue celte, ils sont quand même au milieu du classement. Et en é- quipe nationale, ils savent se transcender. Quand ils jouent contre nous, c'est quasiment un derby. Il leur manque peut-être un grand buteur, et encore… Orquera a enquillé des points contre nous. Enfin, je ne crois pas que les performances de l'Italie poussent à l'intégration d'autres nations, cela augmenterait trop le nombre de matches. Par contre, la question de savoir s'il faut faire un tournoi B avec un système de montées et descentes, peut être posée. Mais il y aura des réfractaires : il suffit de regarder le temps qu'a mis l'Italie pour trouver sa place, et encore aujourd'hui certaines équipes voudraient que l'on réduise la durée du Tournoi… Un Tournoi à 7 me paraît compliqué. *DIRECTEUR TECHNIQUE NATIONAL, CHAMPION DE FRANCE AVEC LE STADE TOULOUSAIN COMME ENTRAÎNEUR EN 1985, 1986 ET 1989 Prochain numéro Le Journal du Rugby : 16 MARS 2013 CASTRES : REVOL ; LACRAMPE CLERMONT : MALZIEU ; CHAUME MONT-DE-MARSAN : BONIFACE ; LA TÊTE AILLEURS ? MONTPELLIER : PAILLAUGUE ; BÉRARD PERPIGNAN : PLANTÉ ; PUBLIC RACING : DUCALCON ; NOIROT STADE FRANÇAIS : LAVALA ; PORICAL TOULON : PALISSON ; IVALDI TOULOUSE : GUILLAMON ; DOUSSAIN ENQUÊTE : FOOT ET RUGBY QUE DEVIENNENT-ILS : PELOUS FAN : FORGET Envolées les envolées ? L’équipe de France nous avait enthousiasmés en novembre pour la Tournée d’automne avec des victoires contre l’Australie, l’Argentine et les Samoa, mais surtout un jeu ambitieux. Trois mois après, les belles envolées se sont envolées comme la nouvelle pelouse du Stade de France indigne d’un match international. Entre la peur de perdre contre l’Italie et l’incapacité à enchaîner le moindre mouvement contre le Pays de Galles, les joueurs de Philippe Saint-André ont été méconnaissables ? Les a-t-on vus trop beaux ? Une chose est sûre, l’équipe de France n’avait pas débuté un Tournoi par deux défaites depuis 1982. Et quand on sait que les coéquipiers de Bastareaud - seule satisfaction contre les Gallois - vont se rendre en Angleterre et en Irlande, on a bien peur que nos Coqs disputent la cuillère de bois à l’Ecosse lors du dernier match. A l’heure où les matches se gagnent en défense - nos amis Anglais et Gallois l’ont bien compris - tout n’est pas non plus à jeter pour les Bleus. Mais au moins qu’ils se lâchent. Car désormais, ils n’ont rien à perdre. A part d’être la risée du monde de l’ovalie s’ils venaient à décrocher la cuillère de bois récompensant l’équipe ayant perdu tous ses matches. La dernière fois que le Bleus ont connu pareille déconfiture, c’était en 1957… ARNAUD BERTRANDE EN HAUSSE MONTPELLIER Le club a vécu un moment historique en se qualifiant pour les quarts de finale de la H Cup. Le club entraîné par Fabien Galthié est allé chercher cette qualification face au Toulonnais avec un score largement à leur avantage, 23 à 3. Cette victoire arrive quelques jours après le décès d’Eric Béchu, ancien adjoint du coach montpelliérain. Les joueurs ont donc tout donné, à la fois pour vivre un moment unique pour le club, mais également pour rendre hommage à cet homme qui leur a tant appris. OWEN FARRELL Et si les Anglais avaient enfin trouvé un successeur pour remplacer Jonny Wilkinson ? Alors que Toby Flood semblait tenir la corde, c’est finalement Owen Farrell qui se révèle comme le nouvel ouvreur du Quinze de la Rose. Alors qu’il n’est âgé que de 21 ans, le joueur des Saracens a pris ses responsabilités face à l’Ecosse en inscrivant 18 des 38 points anglais et a permis aux Anglais de s’imposer largement lors de ce premier match. Bis repetita en Irlande avec une victoire 12-6, avec 12 points de Farrell. BENJAMIN FALL Retour gagnant en équipe de France pour l’ailier du Racing- Métro avec à la clé un essai face à l’Italie. Lui que certains disent « sensible" à cause de ses blessures à répétition est déterminé à montrer que cette période est derrière lui et qu’il peut s’imposer pour de bon avec les Bleus au haut niveau. ABONNEZ-VOUS et renvoyez ce bon dûment rempli à Lafont presse 53 rue du Chemin Vert - 92100 Boulogne-Billancourt ■OUI, je souhaite m’abonner au Journal du Rugby pour 12 numéros par an au prix de 46 € ■ J'en profite pour m'abonner au Rugby Magazine pour 8 numéros au prix de 46 € Nom : Prénom :.. Adresse :... Code postal :.. Ville :. Téléphone : Date de naissance :... Courriel :.. Profession :... Je règle par chèque bancaire ou postal à l’ordre de Lafont presse 53 rue du Chemin Vert - 92100 Boulogne-Billancourt ou par carte bancaire : visa ■ Signature : N° : expire fin cryptogramme (les trois derniers chiffres au dos de votre carte) ffr EN BAISSE TOULON Pas de panique à Mayol, le RCT est toujours en tête du Top 14, et toujours en course en H Cup, mais il y a un mais. Sur les cinq derniers matches, l’équipe de Bernard Laporte s’est inclinée à trois reprises, une fois en H Cup contre Montpellier, une autre sur le terrain du Racing (15-19), mais surtout sur celui de l’Union (41-0) après s’être fait accrocher par Mont-de-Marsan, la lanterne rouge (victoire 15-9 à domicile) du Top 14. YACHVILI/HARINORDOQUY Les deux joueurs emblématiques du Biarritz Olympique ne sont pas à la fête avec leur non-convocation pour le Tournoi des VI Nations. Pour Imanol Harinordoquy, ce n’est pas forcément une surprise car le troisième ligne est de retour sur les terrains depuis peu, début décembre, après s’être blessé et manque donc de forme. Pour Yachvili, le problème est plutôt celui de la concurrence et du niveau de jeu par rapport à la nouvelle génération avec Parra et Machenaud. Si pour Harinordoquy il existe une chance de le revoir avec le maillot de l’équipe de France sur les épales, cela sera plus dur pour le second, même si ce dernier ne lâchera rien. LNR Le nouveau président de la Ligue Nationale de Rugby avait annoncé du changement, au final Paul Goze n’a rien changé. Il est toujours interdit aux clubs du Top 14 de communiquer sur les transferts avant le 15 avril et après le 15 juin pour cette année 2013, sinon le club devra payer une amende allant de 50 000 à 250 000 euros. Le changement, ce n’est décidemment pas pour maintenant. Le grand stade dévoilé Le Comité Directeur de la FFR a retenu le groupement de Maîtrise d’œuvre composé des cabinets d’architectes "Populous" et "Ateliers 2/3/4/" - à qui l'on doit l'Aviva Stadium à Dublin, le Wembley Stadium à Londres ou encore le Millennium Stadium à Cardiff - pour la conception du Grand Stade FFR de 82 000 places, un stade avec un toit rétractable et une pelouse amovible. LE JOURNAL DU RUGBY Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier et ❑ vous opposer à la transmission éventuelle de vos coordonnées en cochant la case ci-contre ou en adressant un courrier libre à Lafont presse – 53, rue du Chemin vert, 92 100 Boulogne Billancourt. Le Journal du Rugby n°30 - Mars 2013 - 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :