Le Journal de la Cuisine et du Vin n°3 jun/jui/aoû 2004
Le Journal de la Cuisine et du Vin n°3 jun/jui/aoû 2004
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°3 de jun/jui/aoû 2004

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (205 x 296) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 99,2 Mo

  • Dans ce numéro : vins de l'été.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
La promesse d'un grand Bourgogne La Maison Chartron et Trébuchet a élaboré un "Voyage initiatique" en plein cœur de ses somptueux terroirs, nous entraînant dans un périple à la fois palpitant et savoureux. 1"'étape, c'est le Pernand­ Vergelesses Millésime 2002 qui le premier se dévoile à nous. Il découvre une robe d'un jaune pâle cristallin, il révèle un nez assez intense, poivré avec un léger boisé, en bouche c'est la fraîcheur et la vivacité qui l'emportent. Vous apprécierez ce Pernand-Vergelesses 2002 à l'apéritif, sur des poissons, des fruits de mer, ou certains fromages. Ce vin est vendu dans les meilleures caves au prix de 19,50 €. 16 Le Journal de la Cuisine n°3 Le rosé de l'été t:été approche et le Château Puech Haut nous livre son rosé 2003 qui ne manque assurément ni de caractère et encore moins de tempérnment ! Un millésime plein de charmes et de vivacité, qui exprime si joliment le terroir d'exception de Puech Haut. Il présente un parfait équilibre, une belle structure, et arbore fièrement sa robe saumonée limpide et brillante. Un nez de frnise des bois, une bouche ronde et grnsse avec une finale qui exprime des notes fruitées et légèrement épicées. Vous l'apprécierez à l'apéritif, il ne manquern pas de subtilité sur des grillades, il donnern du cœur à vos salades estivales, et sera si tendre sur des gourmandises aux fruits rouges. Ce vin est vendu chez les meilleurs cavistes au prix de 8 € environ. Un amour de rosé A l'approche de l'été les Domaines OIT nous ouvrent leur cœur "de grain" avec la sortie du millésime 2003 de leurs deux enfants prodiges, les rosés "Cœur de Grain" des Châteaux de Selle (Côtes de Provence) et Romassan (Bandol). Considéré comme le rosé le plus fin du monde, ce vin a vieilli six mois en foudres de chêne. Ce vin affiche un caractère aromatique trés complexe à base de fruits avec une attaque souple. Complices d'un été gourmand, ces deux virtuoses de Provence se laisseront conter sur des grillades, des plats épicées, des salades, ou des desserts à base de fruits. Les Châteaux de Selle et Romassan sont vendus dans les meilleures caves et épiceries fines au prix de 23 € environ. 2001 la promesse d'un grand Millésime Après le trés médiatique Millésime 2000, Didier Cuvelier nous dévoile un Millésime qui mérite une attention toute particulière ! C'est un Millésime tardif qui demande du temps, l'une de ses principales carnctéristiques est son classicisme, c'est-à-dire des vins avec une belle fraîcheur acide, une remarquable structure avec des tannins mûrs. Ce qui frnppe en premier est la palette des arômes déjà complexes. En bouche, l'attaque est persistante, trés typée Cabernet Sauvignon, le milieu est rond et bien plein, en finale les tannins sont soyeux et veloutés, qui affiche un équilibre éloquent, une grnnde élégance, beaucoup de finesse et un potentiel de garde certain. En vente au prix de 45 € environ.
Le rouge et le blanc... La famille Bouchard s'agrandit avec ses toutes jeunesctNées qui affichent déjà un caractère résolument méditer ranéen, une complexité aromatique, et une finesse remarquables. Le rouge c'est l'Estagnol. Il révèle une hannonie parfaite avec le Grenache et la Syrah. Une belle robe pourpre foncé, un nez qui dévoile des essences de la Garrigue, de thym et de romarin. La bouche est ronde, souple, élégante, trés portée sur le fruit Un vin qui s'apprécie sur de l'agneau grillé, une côte de bœuf, ou sur une salade de gésiers. Le blanc c'est le Saint Martial. C'est le vin plaisir par excellence. Il est la parfaite illustration du cette hannanie Terroir Cépage, à laquelle la famille Bouchard est tant attachée. Sa robe couleur jaune or d'une belle brillance. En bouche vous ne résisterez pas à sa complexité, sa finesse, et son élégance. Un vin se laisse conter à l'apéritif, sur des tomates farcies, des poissons en sauce, ou pourquoi pas de subtiles terrines de légumes. Ces vins sont disponibles au caveau : St Martial - 7,65 €, Estagnol - 5,50 €. Les Lys, la créativité renouvelée Étiquettes chatoyantes évoquant les lignes langoureuses inventées par le peintre Mucha, flacons teintés et gravés d'inspiration lalique ou Gallé... les bouteilles des Lys depuis leur apparition sont un plaisir esthétique sans cesse renouvelé. Résolument modernes, les bouteilles 2004 marquent une évolution dans l'histoire créative des Lys... et laissent d'ores et déjà présager du contenu, aromatique et frais, pour le plaisir de déguster tous les arômes du fruit Lys rose 2003 : nuance de pivoine ourlée de reflets violets. Nez de fleurs blanches qui s'ouvre sur des nuances plus fruitées. En bouche, fidèle à un équilibre de rondeur et de fraîcheur, le millésime s'exprime par sa douceur et sa sucrosité. Finale longue et finement tannique. Excellent compagnon de tous les repas d'été où salades côtoient viandes et poissons grillés. Prix : 4,69 € la bouteille sérigraphiée. Une histoire de caractère Poire Williams, Framboise Sauvage, Mirabelle, Kirsch, Quetsche, elles ont toutes revêtu leur habit de fête, le tout demier flacon des Eaux-de-Vie Cartron. Un flacon dont le caractère dominant serait sa distinction tant par la beauté de son allure que par la richesse des arômes qu'il nous livre. Eaude-Vie est un trésor à l'énergie forte. La typicité de ce nouveau flacon, c'est à la fois son exclusivité, son raffinement, sa personnalité mais aussi sa chaleur et sa générosité... Des Eaux-de-vie, Marcs et Fines Joseph Cartron, épicuriens et sybarites disent qu'elles ont "de la cuisse" ou "de la bretelle". Par là ils entendent que ces digestifs possèdent des qualités organoleptiques remarquables, associées à une typicité puissante et originale. Et, comme l'humour est frère de lait des eaux-de-vie, chacun se fait obligation de les nommer affectueusement à sa façon. Déguster ces effets de l'Art fait appel à tous les sens : le toucher qui exige le cristal le plus fin, l'odorat et, bien sûr, le goût dont tous les territoires sont sollicités. Le Journal de la Cuisine no3 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 1Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 2-3Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 4-5Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 6-7Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 8-9Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 10-11Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 12-13Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 14-15Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 16-17Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 18-19Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 20-21Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 22-23Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 24-25Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 26-27Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 28-29Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 30-31Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 32-33Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 34-35Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 36-37Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 38-39Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 40-41Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 42-43Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 44-45Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 46-47Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 48-49Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 50-51Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 52-53Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 54-55Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 56-57Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 58-59Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 60-61Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 62-63Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 64-65Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 66-67Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 68-69Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 70-71Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 72-73Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 74-75Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 76-77Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 78-79Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 80-81Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 82-83Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 84-85Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 86-87Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 88-89Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 90-91Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 92-93Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 94-95Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 96-97Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 98-99Le Journal de la Cuisine et du Vin numéro 3 jun/jui/aoû 2004 Page 100