Le Foot n°26 juillet 1994
Le Foot n°26 juillet 1994
  • Prix facial : 12 F

  • Parution : n°26 de juillet 1994

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (300 x 392) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 58 Mo

  • Dans ce numéro : Basile Boli... il aura hésité jusqu'au dernier moment.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
LES VERITES DU « FOOT » APRES LA WORLD CUP ! Maintenant, il n'y a plus de doute. Après l'incroyable succès de la World Cup aux USA qui n'est pas encore terminée, le football démontre une nouvelle fois qu'il est bien le sport roi de par le monde. Le niveau pratiqué par l'ensemble des équipes témoigne aussi d'une remarquable progression. Il n'y a plus de petites équipes et la tendance est à l'offensive. Mais ce qui frappe le plus en dehors des résultats, c'est l'enjeu extrasportif qui a tendance à devenir autant économique que politique. Le Roi du Maroc ne s'y est pas trompé, lui qui n'hésite pas à communiquer directement avec l'entraîneur national pour lui prodiguer ses conseils. Le président du Cameroun est également proche d'Henri Michel. Et que dire des résultats du Nigéria de Yékini et Amokachi dont on dit que les résultats influeront sur la désignation du prochain président de la république. On le mesure bien lors de cette Coupe du Monde : l'image d'une équipe se reporte directement sur l'image du club, de la ville, du pays et pourquoi pas de la politique qui y est menée. Du coup, les enjeux deviennent énormes. Et c'est vrai que l'économie marseillaise a bien besoin de l'OM. Que des villes comme Saint-Etienne ou Auxerre se sont fait connaître sur le continent grâce aux Coupes d'Europe. Etonnez-vous après cela des efforts et des investissements acceptés pour construire de grands clubs. En France, notre championnat est à la croisée des chemins. L'OM rétrogradé en D2, la suprématie du PSG sera-t-elle contrariée ? C'est peu probable, même s'il faut noter les efforts méritoires de certains grands clubs français, l'OL, les Girondins, le Racing de Strasbourg, voire le FC Nantes Atlantique ou Montpellier. Notre championnat risque néanmoins de s'avérer passionant. Après tout, c'est aussi un signe de vitalité car bien peu de championnats étrangers se seraient remis de l'éviction de leur club leader. Vous imaginez la Liga sans le Real, la Bundesliga sans le Bayem ou le Calcio sans Milan AC. En France, nous avons toujours aimé le changement maintenant, il faut construire dans la durée. Disposer enfin de grands clubs et de grands stades. Car les grands joueurs, nous les avons. SMMAIRE R l'ÉDITORIAL DE ROBERT LAFONT Il CARNET DE NOTES li LECTEURS D ENTRETIEN : Il CONFIDENCES 1J ENTRETIEN : 0 DOSSIER LES TUJISIEIFS 1] JOUEUR DU MOIS : Dug1my Il DIVISION 1 : Sfrlsbourg lm CWB DU MOIS : m POSTER :, _, ID POSTER : Brésil ID POSTER : Mtraflo11a m ENTRETIEN : ID ENQUETE : Le Caldo m DIVISION 2 : OM NATIONALE 1 : Prisf. (Rtcitt 92 m Em COUPES D'EUROPE m aa..ma Dl• D2 Chaque mois, la rédaction du joumal "Le Foot" note pour vous tous les événements et les joueurs qui ont fait l'actualité du football. Ces notes sont attribuées en fonction de critères subjectifs. La note la plus élevée est 10, la plus médiocreo. Depuis le coup d'envoi le 17 juin dernier, on vit une superbe Coupe du monde à l'heure américaine : beaucoup de buts, du suspens, des surprises, du fair-play, des stades pleins... Ainsi, le premier 0-0 n'est intervenu qu'au dix-septième match (Corée du Sud-Bolivie) alors que bien souvent dès le match d'ouverture on avait droit à un score vierge. Les nouvelles règles instaurées par la FIFA (notamment la victoire à trois points et la non-sanction du hors-jeu de position) y sont pour beaucoup. Même s'il faut se coucher tard, le spectacle en vaut la chandelle et on espère que la suite ne nous démentira pas. Que les joueurs français qui s'apprêtent à reprendre le collier en championnat s'en inspirent ! Constatant l'effet positif que la victoire à trois points donne pendant la Coupe du monde, la Ligue nationale présidée par Noël Le Graët a décidé d'adopter la même disposition pour le championnat de France de D1 et D2. Elle reprend ainsi l'essai tenté pendant la saison 88-89 mais qui n'avait pas été concluant et avait été abandonné par la suite. Le président de la Ligue veut revaloriser l'esprit offensif Laft'aire OM Je un 5LWOfter de rOM et romme toute la Frarœ entière fétais devant ma télé pour passer une superbe ! rirée et vdr rOM gag19l'une Cot.pe dEurqJe. U a fallu attendre quarante ans pour voir une seule et unique Lipe lrarY ; aise, menée par un horrme Bernard Tape et un entraîneur Rayrrm:J Goelhalc rerllJ(Jrter me Cot.pe eurqléenne. Ce n'est plus une justœ sportive rTŒ des sanctions injustifiées qui ont été imposées à Bernard Tapie. A mon avis, voyant que la justice n'avait donné aoo..ne sandioo ri cootre le di.b ri cootre le président, la FFF a tout simplement crucifié le club qu'il y ait eu "magouille" ou pas. La FFF a sanctionné de manière inadmissi>le vis-à-'
ENTRETIEN Martins : "Auxerre ra prendre goût aux victoires" Que de souvenirs pour Corentin Martins en cette belle soirée de mai ! Le capitaine auxerrois brandissait la prem1ere Coupe de France de l'histoire de l'AJA. Convoité par l'étranger pendant l'inter saison, il préfère rester encore une saison supplémentaire à Auxerre. Il devrait s'exiler dès l'an prochain pour peut-être l'Espagne. La saison s'annonce prometteuse avec une Coupe des Coupes où Auxerre sera tête de série. De quoi se faire repérer par les observateurs européens... Comment se présente la saison d'Auxerre ? On essaie de bien s'entraîner, de faire une bonne préparation... On verra les premiers résultats pendant les matches amicaux. Normalement, il ne devrait pas y avoir de problèmes vu qu'on garde à peu près le même effectif et étant donné la saison dernière. J'espère que celle-ci sera meilleure.. Auxerre peut-il réaliser une meilleure saison ? Au niveau du championnat, on a fini troisièmes, c'est déjà très bien. On a gagné la Coupe. Cette année, il va falloir gérer plusieurs compétitions. J'espère qu'on ira plus loin en Coupe d'Europe que l'an passé où on a été éliminé au premier tour par Tenerife. Auxerre n'a plus de complexes ? Aucun. Pour les joueurs, il n'y a aucun problème. Deux grandes équipes étaient audessus du lot l'an passé : le Paris SG et Marseille qui ava encore un effectif encore compétitif. Ça montre qu'Auxerre peut réaliser de grandes choses. Vous allez aborder la saison de manière différente ? Non, je ne pense pas que ce so la politique du club qui veut d'abord se maintenir puis viser une place européenne. L'an dernier, on s'est fM sortir au premier tour. On n'é ! M pas très bien rôdé. C'est par la suite qu'on a acquis le bon rythme. J'espère qu'il arrivera plus vite cette année parce que l'Europe arrive en septembre. On se do d'être prêts. Il vous reste des souvenirs de la Coupe de France ? C'était vraiment un moment inoubliable. Gagner une Coupe de France, ça n'arrivera plus. Ce sont des moments trop courts. On a fa un bon match, il y avM du monde. Qu'est-ce qu'on ressent quand on reçoit la Coupe des mains du président ? On ne réalise pas du tout. On se demande "qu'est-ce qu'on fait là ". Ces moments, je ne les avais vécus qu'à la télévision. C'est une image que je n'ai jamais connue. C'est surtout le lendemain qu'on réalise. Vous pensiez gagner la Coupe en arrivant à Auxerre ? J'avais beaucoup d'ambition : jouer l'Europe, être sélectionné, gagner des trophées. Tout vient avec le travail et le sérieux. Corentin Martins face à Reynald Pedros ou le du'el des deux gros espoirs du foot français. c•est le premier pour 1 instant qui a pris le dessus grice notamment à une belle victoire en Coupe de France. très serrés. Cette victoire a-t-elle été un déclic pour vous ? Je ne crois pas avoir changé. On repart sur de nouvelles bases. Il faut bien attaquer la saison, ne pas changer ses habrrudes. Il faut continuer à travailler de la même façon. Quel chemin parcouru depuis le Stade Brestois ? C'est vrai qu'on a tous connu des clubs différents, on a été éparpillé dans toute la France. On ne peut pas comparer Brest à "En France à part le. Paris SG semble vraiment au dessus du lot"" Auxerre. Brest essayait de faire du mieux possible c'est-à-dire se maintenir en 01. Auxerre est habrué à jouer l'Europe. Vous vous êtes bien acclimaté au jeu d'Auxerre ? Ça s'est passé relativement vite. C'est facile de bien jouer quand on a de très bons joueurs autour de soi. Que pensez-vous des éloges de Guy Roux ? Evidemment ça fa plaisir de la part de Guy Roux qui pourtant n'est pas habitué à ce genre de remarque. Ce n'est pas pour ça que je m'enflamme. Dans quel domaine vous pensez avoir le plus progressé ?. Chaque année je marque déjà plus de buts. Au niveau du rythme des compétitions, j'arrive à tenir quatre-vingt-dix minutes, ce qui n'é ! M pas le cas auparavant. Auxerre peut-il un jour gagner le championnat ? Je ne pense pas. Quand on compare les effectifs de Paris et Marseille, on ne peut pas trop rivaliser. On a trois compétitions pratiquement chaque année et on n'a pas un effectif assez fou mi pour y faire face. Pourtant, l'effectif n'est pas bouleversé ? C'est surtout au niveau qualat. La qualité est là. Ce n'est pas facile de jouer plus de cinquante matches. Seules les grandes équipes peuvent se le permettre. Auxerre va aller loin en Coupe des Coupes, considéré comme la Coupe la plus facile ? Je ne suis pas sûr que la C2 so plus facile que les deux autres. En Coupe de l'UEFA, il y a un tour de plus mais en C2 on retrouve Chelsea, la Sampdoria de Gênes. On retrouve les grandes équipes qui ont gagné leur Coupe nationale. Les matches vont être Vous avez été contacté par des clubs étrangers ? Personnellement non. Et le Real Madrid ? Oui, j'ai entendu parler du Real mais je n'ai pas été contacté ert personne. On verra ça plus tard. Vous ne souhaitez pas jouer à l'étranger ? Quand on regarde en France, il y a Marseille qui vient de descendre et puis au-dessus Paris. Il n'y pas grand-monde en réalé. Les championnats espagnols et italiens me plairaient bien, surtout l'Espagne. On verra l'année prochaine. Et le championnat portugais ? Ça ne m'intéresse pas car en partant vers l'étranger je recherche le public et les championnats très serrés. Je crois qu'au Portugal le public ne répond pas trop présent à part à Benfica et à Porto. Les matches ne sont pas assez disputés. En Espagne, il y a Barcelone, La Corogne, le Real qui sont des équipes proches les unes des autres. Vous attendez de jouer au PSG avant de partir à l'étranger ? Non je crois que l'année prochaine ou celle d'après, j'essaierai de tenter l'aventure à l'étranger en fonction de la saison qui vient. C'est au niveau de la Coupe d'Europe qu'on peut porter un jugement sur un joueur. Deschamps, Boli, Angloma, vous avez envie de les suivre ? Ce n'est pas par rapport aux autres joueurs. C'est une évolution d'une carrière. J'al envie de rechercher autre chose. En Espagne, les stades sont combles ce qui n'est pas le cas en France. L'autre objectif, c'est aussi la titularisation en équipe de France ? Oui, j'y pense souvent. Tout ça arrivera normalement grâce aux bonnes performances d'Auxerre. Avec le numéro 10 dans le dos ? Oui, ça me plaira. C'est surtout jouer à mon véritable poste qui me plai ra le plus. Depuis Platini, les Bleus n'ont pas eu de meneur de jeu... Je ne sais pas si l'équipe en a manqué. En tournée au Japon, on a disputé un très bon match contre le Japon. On ne peut pas trop juger contre l'Australie. Les Bleus et l'Euro 96 restent un objectif pour moi Vous avez suivi les performances des Roumains lors de la World Cup ? C'est vrai qu'ils jouent bien au ballon, ils son assez techniques indMduellement avec des grands joueurs comme Hagi mais aussi Popescu et Raducioiu. Vous êtes inquiet ? Non car je crois que chaque compétition a sa vérité. Les Roumains font une très belle Coupe du monde. Peut-être que l'an prochain, ils marcheront moins bien. Il ne faut surtout pas partir en ayant peur de jouer contre telle ou telle équipe. Vous devez être satisfait des mesures protégeant les artistes pendant la Wor1d Cup ? Ça fa plaisir. On pourra jouer librement sans avoir peur de prendre un coup par derrière. Les carrières des joueurs seront plus longues. Pour le f ? Otball, c'est primordial. Avec la victoire à trois points, vous pensez que le championnat va être spectaculaire ? C'est ce que le public attend. Les trois points vont pousser les équipes à attaquer. C'est difficile de se prononcer avant le début du championnat. Devrait-on adopter les autres règles de la Coupe du monde comme la non-sanction du hors-jeu de position ? Pour le hors-jeu de position, je suis d'accord. C'est dommage de ser un joueur qui ne fM pas action de jeu. Pour ce qui est des joueurs blessés évacués immédiatement, je ne pense pas que ça pourra marcher car le nouveau système prendrait du temps en France. Pour la première fois depuis longtemps, Guy Roux ne participe pas à la reprise. Cela change-t-illes entraînements ? Non, les joueurs sont assez grands pour se prendre en main. Dominique Cuperly est avec nous. On se prépare comme les années passées.• Propos r ecueiOis par Guillaume Gossart



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :