Le Foot Lorraine n°22 février 2009
Le Foot Lorraine n°22 février 2009
  • Prix facial : 3,95 €

  • Parution : n°22 de février 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 13,4 Mo

  • Dans ce numéro : Nenad Jestrovic... l'éternel retour après 10 ans.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
RAON L’ÉTAPE Hassim, pouvez-vous nous parler de votre parcours ? J’ai toujours joué à Raon l’Etape. J’y suis depuis 1991. Depuis mes débuts, je joue au poste d’attaquant. C’est un poste que j’ai toujours. Il y a eu des bons, des mauvais moments, comme le football en procure. Sinon, je suis un attaquant qui ne renonce jamais. Même quand je vis des saisons difficiles, je ne baisse jamais les bras. Mon principal défaut est que je suis égoïste. Pour un attaquant, c’est un défaut, je pense. Vous avez tout connu avec Raon dont la descente en CFA l’an dernier. Comment l’avez-vous vécue ? Mal, forcément. Cela faisait cinq ans que l’on était en National. On était bien installés à ce niveau, le club grandissait puis on a raté une saison et on est descendus. Cette descente nous a fait du mal car on n’a pas réussi à remonter. « J’AI EU QUELQUES OPPORTUNITÉS DE PARTIR MAIS J’AI PRÉFÉRÉ RESTER ICI » Pourquoi avez-vous raté votre championnat l’an dernier alors qu’en tant que relégué, vous faisiez partie des favoris pour la montée ? Quand on est habitués à jouer en National, on se dit que le championnat de CFA sera facile. Quand on s’est retrouvés en CFA, on a été en difficulté immédiatement car on ne s’attendait pas à avoir des matches aussi difficiles. En plus, on avait perdu beaucoup de joueurs. Il a fallu tout reconstruire. Je pense que l’équipe que l’on avait en National aurait fait un bon championnat en CFA. Mais trop de joueurs sont partis. Quelles sont les différences entre le championnat National et le championnat CFA ? Les deux sont difficiles. Les matches de CFA sont plus durs physiquement. En National, c’est plus tactique. C’est plus agréable de jouer en National. La difficulté en CFA, c’est aussi le fait que l’on rencontre des réserves professionnelles. RÉGION Il n’y a pas que les clubs professionnels qui recrutent pendant l’hiver. Le CSO Amnéville a ainsi saisi deux opportunités, pour reprendre les termes du président Laurent Fanzel, et recruté deux joueurs qui étaient sans club depuis le début de la saison. Un défenseur, capable de jouer sur un côté ou dans l’axe, et un milieu offensif. Le premier n’est pas un inconnu dans le domaine professionnel HASSIM BENKAJJANE est toujours resté fidèle au club vosgien « Un championnat très compliqué » Enfant du club, Hassim Benkajjane a tout connu avec Raon l’Etape. L’attaquant vedette de l’équipe raonnaise nous parle de sa saison, de son histoire d’amour avec le club et de ses ambitions. C’est parti. D’une semaine sur l’autre, on ne sait jamais quelle équipe on affrontera, le nombre de professionnels qu’il y aura. Sur la fin de saison, on a enchaîné les bons résultats. On s’est sauvés lors de la dernière journée face à Strasbourg. Heureusement, car une descente en CFA2 aurait été catastrophique pour le club. Comment jugez-vous la saison jusqu’à présent ? On n’a pas trop bien commencé mais, après, on a fait une bonne série car on a trouvé notre équipe type. Le parcours en Coupe de France nous a motivés. Il s’est achevé aux tirs au but face à Grenoble. On aurait aimé enchaîner par un match de championnat pour digérer la déception de cette élimination. En plus, juste après, on a perdu notre gardien qui faisait une super saison. Il s’est blessé à l’entraînement, il a été victime d’une rupture des ligaments croisés. Quelles sont vos ambitions cette année ? On parle un peu moins que l’an dernier. On attend de voir le déroulement des prochaines journées pour se prononcer. Après la difficile saison que l’on a vécue l’an dernier, on ne pouvait pas avoir de grandes ambitions. On visait le maintien, c’est toujours le cas. Contrairement à l’an dernier, on a commencé le championnat en sachant ce qui nous attendait. Et vous, quel est votre objectif buts ? Je n’en ai pas. L’année dernière, j’en ai inscrit 15. Mais je ne marque pas seulement des buts. J’essaie d’être performant dans les tâches offensives et défensives. N’avez-vous jamais eu l’opportunité de quitter Raon ? Oui, j’ai eu quelques opportunités. Des équipes de National m’avaient contacté mais on n’avait pas réussi se mettre d’accord sur le plan financier. Ce n’est pas grave, je ne regrette rien. A Raon, j’ai un contrat amateur, j’ai un travail à côté puisque je suis moniteur d’auto-école. puisqu’il s’agit de Henrique Da Silva Gomes, dit Henrique. Après des débuts à Portuguesa entre 1992 et 1997, et trois saisons passées à Botafogo, Henrique prenait l’avion en 2006 pour l’Europe et la Belgique, pour évoluer au FC Bleid, club de… Division 4. Où il faisait la connaissance de Pascal Carzaniga, alors aux commandes de la formation gaumaise et aujourd’hui à la tête du CSOA. Le PROPOS RECUEILLIS PAR VALÉRIE PRATDESSUS Leader du Groupe C de CFA 2 défenseur auriverde ne disputait qu’une demi-saison en Promotion avant de débarquer en janvier 2007 à Reims, d’où il n’est parti qu’en juin dernier. Après 32 matches en Ligue 2, dont 30 comme titulaire, Henrique était en fin de contrat et il pouvait donc s’engager n’importe où, un club professionnel après le 31 août ou amateur à partir d’octobre, comme le veut le règlement. Il a choisi Amnéville, où il retrouvera son éphémère entraîneur à Bleid. Avec pour mission de stabiliser encore davantage la défense de la vallée de l’Orne, même si celle-ci est déjà la meilleure défense du groupe (10 buts en 13 matches). Et avec 23 buts inscrits au compteur, soit la deuxième meilleure attaque derrière Jarville, qui a néanmoins pu booster cette colonne statistique en faisant un carton plein face à Algrange début décembre (10-1), Amnéville n’avait pas vraiment besoin de renfort dans ce secteur. Mais Laurent Fanzel et Pascal Carzaniga pourront compter sur une deuxième recrue, capable de briller dans l’entrejeu, Romain Andres. UNE PREMIERE PLACE ENCORE FRAGILE L'EST.14111101, faliberlḏ de l'esf Amnéville mise sur l’effet Coupe Malgré son élimination de la Coupe de France par Besançon fin décembre, le CSO Amnéville a bien digéré cette déception en prenant la tête du Groupe C de CFA 2. Et en attendant la mise à jour du calendrier, les Mosellans ont recruté pour rester en tête. Après avoir goûté à la Ligue 2 sous les couleurs de Reims, le Brésilien Henrique va jouer en CFA 2 avec Amnéville. 16 - N°22 - Février 2009 Là encore, ce joueur n’est pas un illustre inconnu, en tout cas pour les supporters du FC Metz les plus acharnés, ceux qui connaissent les joueurs de l’équipe professionnelle bien sûr, mais ceux du centre de formation également. Et ce jeune joueur, 21 ans depuis le 20 janvier dernier, a été formé à Saint-Symphorien jusqu’en juin dernier, mais ne s’est pas vu proposer de contrat professionnel. Une vidéo circulant sur Internet montre pourtant le joueur à son avantage à l’occasion d’un match de la réserve contre celle de l’Olympique Lyonnais en CFA. S’il était peut-être encore un peu juste pour la Ligue 2, ou la Ligue 1, Andres pourrait être utile à Amnéville, qui aimerait accéder au CFA en fin de saison. Un objectif qui serait acquis si le championnat s’arrêtait le 30 janvier, puisque les protégés de Laurent Fanzel occupaient le seul strapontin propulseur au niveau supérieur, la première place, avec 38 points, soit un de plus que Saint-Louis Neuweg, grâce à un succès acquis le 10 janvier dernier à Vesoul, sur le terrain synthétique du René- Hologne, alors que les terrains des autres équipes du groupe étaient impraticables. D’ailleurs, si la première place amnévilloise ne doit rien au hasard, elle reste soumise à la mise à jour du calendrier, et à la vingtaine de matches qui n’ont pu être disputés en temps et en heure prévus en raison de la Coupe de France, ou des conditions climatiques. Ainsi, et alors qu’Amnéville a deux matches en retard à jouer, devant Saint-Dié et à Selongey. Les Bourguignons, qui étaient longtemps leaders, en ont un de plus à disputer, et en cas de victoire dans ces trois rencontres, ils repasseraient mathématiquement devant le CSO, même si celui-ci faisait lui aussi carton plein. Et si Saint-Louis Neuweg et Jarville, provisoirement deuxième et troisième derrière le club thermal, ne peuvent le suppléer même en cas de scénario parfait au moment de la mise à jour de leur calendrier, d’autres formations derrière ont trois, voire quatre matches en retard. Et si Saint-Dizier, adversaire des Amnévillois le 30 janvier dernier, était de toute façon trop loin pour les rejoindre et les concurrencer mathématiquement, Illzach-Modenheim (34 points, 12 matches joués sur 15), Selongey (33 points, 12 sur 15), Epinal (32 points, 11 matches joués sur 15), voire Thaon (28 pts en 12 matches) et Belfort (27 pts, 12 MJ) peuvent mathématiquement repasser devant Amnéville. Même si sportivement, seuls Chaumont et Thaon lors du match aller ont pris le meilleur sur le club mosellan. Lequel peut donc largement creuser l’écart ou conserver son avance. Surtout avec deux joueurs supplémentaires de talent pour l’aider. VINCENT GÉHIN
Nancy O VW ► j -. Biancalani stop ou encore ? Dia veut jouer Vairelles n’oublie rien Où est passé Ouaddou ? Jeu-concours Gagnez des places et des maillots Le FOOt• RELANCE CORREA A-T-IL LA CLÉ ? TRANSFERTS ROUSSELOT RATE LE COCHE Gunnarsson sait tout faire Lafont presse BÉRENGUER « C’EST PLUS DUR QU’AVANT » Nancy www.LeFootTV.fr Février 2009 - Mensuel - n°22 Marcel Picot mise sur son attraction islandaise. www.lafontpresse.fr Postez vos vidéos foot Imprimé en France/Printed in France



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :