Le Fil Dentaire n°159 mars 2020
Le Fil Dentaire n°159 mars 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°159 de mars 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 105 Mo

  • Dans ce numéro : pièges anatomiques en implantologie conduit par le CEIOP.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
FOcUS CLINIC Dr. Rémi COLOMB Exercice libéral Parodontologie Implantologie Ancien Assistant hospitalo-Universitaire en Parodontologie (Bordeaux) Responsable scientifique du CEIOP.JF CEIOP Le sinus maxillaire, encore appelé antre d’Highmore, est une cavité pneumatique de forme pyramidale, à base mésiale et à sommet latéral. Il communique avec les cavités nasales par un ostium. Il est tapissé par un tapis mucociliaire convergent vers le méat moyen via l’ostium naturel. L’atrophie osseuse consécutive à l’avulsion des molaires maxillaires nous conduit parfois à réaliser un comblement du sinus maxillaire pour augmenter le volume osseux et permettre ainsi l’ancrage d’implants endo-osseux. Cette technique décrite par tatum en 1976 est aujourd’hui bien connue. Nous aborderons  : - les facteurs anatomiques à prendre en compte afin de mener à bien cette intervention - les facteurs de risque et complications possibles LeS FACTeuRS de RISQue ANATOmIQueS Le sinus maxillaire a la forme d’une pyramide a base médiale et a sommet latéral. On lui décrit trois faces  : La paroi antérieure  : elle est limitée en dedans par le bord antérieur du corps de l’os maxillaire, en dehors par le contrefort de l’os zygomatique, en haut par le rebord orbitaire inférieur et en bas par le rebord alvéolaire de la canine a la deuxième prémolaire. Elle est constituée d’un os compact et mince. La paroi postérieure répond à la tubérosité maxillaire et sépare le sinus de la fosse ptérygo-maxillaire. L’os est ici plus épais. La paroi supérieur forme la plus grande partie du plancher de l’orbite. Là aussi, elle est constituée par un os mince et fragile. La paroi médiale forme la paroi inter sinuso-nasale sur la moitié inférieure des fosses nasales. Elle est séparée en deux parties par le cornet nasal inférieur. En dessous, se situe le méat inférieur qui présente un rapport important avec le canal lacrymal. au-dessus, se situe le méat moyen qui est un orifice limité par l’os lacrymal, le cornet inférieur, la lame perpendiculaire de l’os palatin 26/LEFILDENTAIRE.COM Dr. Charles AUSSUDRE ORL Activité libérale Praticien attaché du CHU de Bordeaux Ancien Chef de Clinique Assistant, CHU de Bordeaux Ancien Interne des Hôpitaux de Bordeaux L’AbORd du SINuS mAXILLAIRe PAR vOIe LATÉRALe  : spécificités anatomiques, diagnostic préopératoire des pathologies sinusiennes et prise en charge des complications post opératoires. et le labyrinthe ethmoïdal. Cet orifice est croisé par le processus unciforme de l’ethmoïde. La muqueuse maxillaire et nasale vont recouvrir cette paroi en laissant libre un orifice antéro supérieur  : l’ostium. Cette cavité est tapissée par la membrane de Schneider. Elle est constituée d’un épithélium cylindrique pseudo stratifiée cilié. Son épaisseur moyenne est de 90 +/- 45µm et son élasticité est telle qu’on peut l’étirer de 132%. Les études tomodensitométriques (insua) mettent en avant l’épaisseur de la membrane sinusienne comme facteur de risque principal de perforation. En effet, le taux de perforation est de 41% quand l’épaisseur est inférieure à 1.5 mm et est de 16.6% quand elle est supérieure à 1.5 mm. Un septum est un os corticalisé généralement orienté dans le sens vestibulo palatin qui divise la partie postérieure du sinus en différents compartiments. Ils sont soit d’origine primaire résultant de l’embryologie, soit secondaire résultant de l’évolution de la pneumatisation du sinus suite à l’extraction de molaire maxillaires. Sa présence est variable en fonction des études (en moyenne de 30% des cas). La présence de septa osseux est reconnue comme un facteur de risque majeur de perforation de la membrane sinusienne lors de son élévation. Membrane de Schneider Septum
77) I Artére alvéolo antrale au sein de la corticale vestibulaire, petite perforation de la membrane. vascularisation du sinus La vascularisation du sinus maxillaire est assurée par trois artères principales, branches de l’artère maxillaire  : - l’artère infra orbitaire - l’artère nasale postéro latérale - l’artère alvéolaire postéro supérieure L’artère alvéolo antrale est une anastomose intra osseuse entre l’artère alvéolaire postéro supérieure et l’artère infra orbitaire. au niveau radiographique, on ne l’observe que dans 50% des cas alors qu’elle est systématiquement présente. Si cette artère mesure plus 2,5 à 3 mm de diamètre d’après testori et Elian, il y a un risque de complication per opératoire à cause du saignement. Son diamètre n’est pas suffisant pour mettre en péril la vie du patient mais peut compromettre le reclinement de la membrane et la mise en place du matériau de comblement. d’après rosano G ceci est vrai dans seulement 4,3% des cas. dans une étude radiologique de rosano, on trouve les mêmes résultats avec 96% de cas où l’artère a un diamètre inférieur à 2 mm. Son trajet peut être  : - au sein de la corticale vestibulaire, - entre la membrane de Schneider et la paroi antérieure du sinus dans une dépression souvent visible radiologiquement, - sous le périoste vestibulaire. d’après la même étude sur 200 scanners, la distance moyenne entre la crête osseuse et l’artère est de 11,25 +/3 mm et tend à diminuer dans les cas de crête très atrophiées avec un os résiduel inférieur à 3 mm. vascularisation du sinus maxillaire tous ces éléments anatomiques influencent le positionnement de la fenêtre d’accès au sinus. Chez ce patient de 70 ans, on prévoit de réaliser un comblement du sinus maxillaire droit avant la mise en place d’implants. L’examen radiologique nous montre une bonne aération du sinus et la présence de l’artère alvéolo antrale au sein de la corticale vestibulaire à 9 mm de la crête. après le décollement en épaisseur totale, on visualise parfaitement la position de ce vaisseau et on réalise notre fenêtre en dessous afin d’éviter une hémorragie per opératoire. Les revues de littérature sur les perforations de la membrane sinusienne montrent que l’épaisseur de la membrane de Schneider et la présence de septum intra sinusien ont un impact important, mais deux autres facteurs sont décrits par Cho et al.  : - l’angle sinusien - la configuration du récessus palato nasale. L’angle sinusien est formé par la rencontre du mur latéral et du mur médian. Le taux de perforation est de 62.5% pour un angle étroit (< 30°), 28.6% pour un angle moyen (30-60°), et 0% pour un angle large (> 60°). Angle sinusien Angle palato nasal Description anatomique des angles sinusien et palato nasal Tomographie de contrôle 6 mois après la réalisation d’un comblement montrant un manque de matériau au-dessus de l’angle palato nasal mais ne remettant pas en cause la possibilité de mettre en place un implant dans cette zone. LE FIL DENTAIRE N°159/27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 1Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 2-3Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 4-5Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 6-7Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 8-9Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 10-11Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 12-13Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 14-15Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 16-17Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 18-19Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 20-21Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 22-23Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 24-25Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 26-27Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 28-29Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 30-31Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 32-33Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 34-35Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 36-37Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 38-39Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 40-41Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 42-43Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 44-45Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 46-47Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 48-49Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 50-51Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 52-53Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 54-55Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 56-57Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 58-59Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 60-61Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 62-63Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 64-65Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 66-67Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 68