Le Fil Dentaire n°159 mars 2020
Le Fil Dentaire n°159 mars 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°159 de mars 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 105 Mo

  • Dans ce numéro : pièges anatomiques en implantologie conduit par le CEIOP.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
FOcUS CLINIC Figure 7  : le canal incisif s'étend en vestibulaire ne laissant qu'un passage étroit pour la pose de l'implant en extraction implantation immédiate Figure 8  : un guide chirurgical est réalisé pour ajuster au mieux la position du futur implant. FORAmeN INFRA-ORbITAIRe Nerf ben] Figure 9  : foramen infra-orbitaire – Nerf et artère infra-orbitaire. (Dr Vigouroux) Situé au maxillaire, sous le rebord orbitaire et au-dessus de la fosse canine, le foramen infra-orbitaire livre passage à  : - l’artère infra-orbitaire (branche de l’artère maxillaire) - la veine infra-orbitaire - le nerf infra-orbitaire, branche du nerf maxillaire qui se divise ensuite en nerf alvéolaire supérieur, nerf alvéolaire moyen et nerf alvéolaire supérieur antérieur. Il participe à l’innervation de la région cutanée antérieure de la face. Il peut fréquemment exister un foramen accessoire. La position du foramen infra-orbitaire peut être bien déterminé sur le scanner pré-opératoire. L’étude de la littérature rapporte essentiellement des troubles neurologiques en cas de fracture de l’os zygomatique (7) ou de chirurgie maxillo-faciale type Lefort. En implantologie classique, les lambeaux réalisés sont des lambeaux en épaisseur totale, par conséquent les branches du nerf infra-orbitaire ne peuvent être lésées si la technique est correctement réalisée. On ne retrouve que peu d’études concernant les complications hémorragiques ou nerveuses en implantologie 16/LEFILDENTAIRE.COM au niveau du foramen infra-orbitaire, ou des éléments qui en émergent. Les précautions concernent d’avantage les techniques d’augmentation osseuse pré-implantaire, qui font appel à des lambeaux d’épaisseur partielle pour recouvrir le nouveau volume greffé. Les branches nerveuses peuvent alors être lésées lors de la dissection de la zone et des paresthésies peuvent alors être rapportées en post-opératoire, notamment au niveau de la lèvre supérieure. Scarano et col (8) décrivent certaines complications, réversibles, lors de l’anesthésie, notamment  : - douleurs intenses et instantanées - troubles de la vision dans 2 cas Ils attribuent ces complications à une injection intraartérielle du liquide anesthésique. Foramen infra-orbitaire Figure 10  : foramen infra-orbitaire – Vue Cone beam. ImPLANTOLOGIe CLASSIQue eT SINuS mAXILLAIRe – Perforation de la membrane sinusienne Le sinus maxillaire est une cavité remplie d'air qui se trouve dans l'os maxillaire. Pairs et symétriques, les sinus maxillaires se drainent dans les fosses nasales au niveau des méats moyens. La perte des dents dans la région maxillaire postérieure s’accompagne très souvent d’une « pneumatisation » du sinus maxillaire en regard. La hauteur osseuse disponible pour le futur implant s’en trouve alors diminuée. Plusieurs techniques de pose d’implants ont été décrites. augmentation osseuse par une fenêtre d’abord latéral. Cette technique a été initialement décrite par Boyne et James en 1980, puis par tatum en 1986. On parle communément de sinus lift. La pose de l’implant peut être simultanée, avec l’aménagement osseux, ou différée, quelques mois après l’aménagement osseux. En 1996, Summers propose une technique alternative par abord crestal où pose d’implant et ostéotomie du sinus maxillaire sont réalisées simultanément. La hauteur minimale d’os résiduel pour pouvoir réaliser cette technique est classiquement définie à 4-5 mm. dans ces deux techniques, l’implant est volontairement placé en émergeant dans le sinus maxillaire mais la membrane sinusienne est respectée. Si on s’intéresse aux cas où la membrane sinusienne est perforée lors de la mise en place de l’implant, on trouve différentes conclusions dans la littérature.
Comme pour les fosses nasales, Brånemark ne décrit pas de complications particulières pour les implants émergeant dans les cavités sinusiennes. Néanmoins, le taux de succès implantaire décrit n’est que de 70% sur 5 à 10 ans de suivi. La majorité des échecs se produit dans les 2 premières années suivant la pose des implants. ragguci et son équipe ont réalisé en 2019 une méta-analyse sur les implants placés en effractant le sinus maxillaire. (6) L’étude relève un taux de survie implantaire de 95% à 52 mois en moyenne et pas de différence significative entre les implants perforant ou non la membrane sinusienne. L’étude distingue  : - les implants émergeant dans le sinus de plus de 4 mm, - les implants émergeant dans le sinus de moins de 4mm. Ce paramètre n’influence pas non plus le taux de survie implantaire ou le taux de complications. Figures 11  : ostéotomie crestale (Dr Vigouroux) Figures 12  : Implant perforant le sinus < 4 mm Figures 13  : Implant perforant le sinus > 4 mm Le taux de complications rapportés est de 3,4%. On ne trouve pas de différence liée à la longueur de pénétration de l’implant dans le sinus. La complication clinique la plus courant est l’épistaxis, sans corrélation avec la longueur de pénétration de l’implant dans le sinus. Sur le plan radiologique, la complication la plus souvent observée (14,8% des cas) est l’épaississement de la membrane de Schneider en regard de l’implant perforant. Le niveau de pénétration de l’implant dans le sinus influence cet épaississement radiologique de la membrane. On le retrouve dans 5% des cas pour les implants perforants entre 1 et 4 mm. Et dans 29% des cas pour les implants perforants de plus de 4 mm. bIbLIOGRAPHIe 1. BiaforaM, Bertazzoni G, Trimarchi M. Maxillary sinusitis caused by dental implants extending into the maxillary sinus and the nasal cavities. J Prosthodont. 2014 ; 23(3):227–231. 2. Brånemark PI, Adell R, Albrektsson T, Lekholmu, Lindstrom J, Rockler B. an experimental and clinical study of osseointegrated implants penetrating the nasal cavity and maxillary sinus. J Oral Maxillofac Surg 1984 ; 42:497-505. 3. Cavallaro J, Tsuji S, Chiu TS, Greenstein G. Management of the Nasopalatine Canal and Foramen associated With dental Implant therapy. Compend Contin Educ dent. 2016 ; 38(6):367–374. 4. Mazor Z, Lorean A, Mijiritsky E, LevinL. Nasal floor elevation combined with dental implant placement. Clin Implant dent relat res. 2012 ; 14(5):768–771 5. Raghoebar GM, van Weissenbruch R, vissink A. rhino-sinusitis related to endosseous implants extending into the nasal cavity. a case report. Int J Oral Maxillofac Surg. 2004 ; 33(3):312–314. 6. Ragucci GM, Elnayef B, Suárez-López Del Amo F, Wang HL, Hernández-Alfaro F,Gargallo-Albiol J. Influence of exposing dental implants into the sinus cavity on survival and complications rate : a systematic review. Int J Implant dent. 2019 Feb 5 ; 5(1):6 7. Rath EM. Surgical treatment of maxillary nerve injuries. the infraorbital nerve. atlas Oral Maxillofac Surg Clin North am. 2001 ; 9(2):31–41. 8. Scarano A, Sinjari B, Lorusso F, MortellaroC, D'ovidioC, Carinci F. Intense, Instantaneous, and Shooting Pain during Local anesthesia for Implant Surgery. J Craniofac Surg. 2018 ; 29(8):2287–2290. 9. Tomaszewska I.M., Popieluszko P., Tomaszewski K.A., Walocha J.A. (2019) anatomy and Variations of the Incisive Foramen. In : Iwanaga J., tubbsr. (eds) anatomical Variations in Clinical dentistry. Springer, Cham 10. Wolff J, Karagozoglu KH, Bretschneider JH, Forouzanfar T, Schulten EA. altered nasal airflow : an unusual complication following implant surgery in the anterior maxilla. Int J Implant dent. 2016 ; 2(1):6. 11. Yang HM, Won SY, Lee YI, Kim HJ, Hu KS. the Sihler staining study of the infraorbital nerve and its clinical complication. J Craniofac Surg. 2014 ; 25(6):2209–2213. LE FIL DENTAIRE N°159/17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 1Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 2-3Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 4-5Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 6-7Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 8-9Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 10-11Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 12-13Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 14-15Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 16-17Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 18-19Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 20-21Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 22-23Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 24-25Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 26-27Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 28-29Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 30-31Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 32-33Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 34-35Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 36-37Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 38-39Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 40-41Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 42-43Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 44-45Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 46-47Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 48-49Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 50-51Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 52-53Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 54-55Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 56-57Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 58-59Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 60-61Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 62-63Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 64-65Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 66-67Le Fil Dentaire numéro 159 mars 2020 Page 68