Le Fil Dentaire n°158 février 2020
Le Fil Dentaire n°158 février 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°158 de février 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 112 Mo

  • Dans ce numéro : dentisterie esthétique comtemporaine, conduit par la Bioteam Bordeaux.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
FOcUS CLINIC Dr. Arnaud SOENEN Ancien AHU, Université de Bordeaux Pratique privée, Libourne Membre de la BIOTEAM Bordeaux TECHNIQUE FULL MOCK UP DANS LE CADRE D’ÉROSION DENTAIRE GÉNÉRALISÉE INTRODUCTION Les répercussions esthétiques et fonctionnelles dans le cadre d’érosion dentaire généralisée sont aujourd’hui un des motifs principaux de consultation au sein de nos cabinets. 1 Les solutions thérapeutiques dites « traditionnelles » à l’aide de réhabilitation prothétique scellée étendue, impliquant dévitalisations, préparation périphérique externe ne répondent que partiellement à ces problématiques d’érosion dentaire généralisée. Le pronostic de la dent à long terme s’en trouve affecté. Les différents progrès réalisés ces dernières années en odontologie conservatrice et restauratrice à travers les outils fournis par l’industrie d’une part, et leur intégration à la pratique quotidienne d’autre part, ont conduit à l’émergence et à l’essor des techniques minimalement invasives telles que la three step technique décrite par le Dr Francesca Vailati 2,3 et la full mockup technique par le Dr Stefen Koubi 4-6 et le Dr Gil Tirlet 7. au travers d’un cas clinique d’érosion généralisée traité par la technique du full mockup et s’appuyant sur l’apport des technologies digitales en tant qu’OUTIL, nous décrirons pas à pas notre approche clinique, et son déroulé au travers des différents phases thérapeutiques. 46/LEFILDENTAIRE.COM Dr. Jean-Philippe PIA Ancien AHU, Université de Bordeaux Praticien Hospitalier, Périgueux Membre de la BIOTEAM Bordeaux Dr. Julien BROTHIER Ancien AHU, Université de Bordeaux Pratique privée, Libourne Membre de la BIOTEAM Bordeaux Dr. Mathieu CONTREPOIS Ancien AHU, Université de Bordeaux Pratique privée, Bordeaux Membre fondateur de la BIOTEAM Bordeaux PRÉSENTATION DU CAS AnAMnèSe En 2015, une patiente âgée de 45 ans se présente en consultation en cabinet libéral adressée par un correspondant pour prise en charge et réhabilitation de son harmonie dento-gingivo-labiale. La patiente se plaint de « l’usure des ses dents maxillaires et mandibulaires » et a peur que ces dernières « disparaissent ». Des contrôles réguliers sont réalisés par la patiente deux fois par an chez son praticien traitant. (fig. 1) Figure 1  : examen exobuccal au repos, sourire, sourire forcé. exAMenS CLInIQUeS L’examen clinique exobuccal et endobuccal (fig. 2) mettent en évidence  : une ligne du sourire aplanie, un raccourcissement des bords libres incisifs, une altération
Figure 2  : examen endobuccal, mise en évidence d'une érosion sévère généralisée. de l’émail au niveau palatin, et vestibulaire et la présence de lésions cervicales d’usure érosive maxillaires et mandibulaires (fig. 3 et 4). 21-22-23 et 14 sont porteuses de restaurations prothétiques tout comme 47 et 36. Figure 3  : lésions érosives mandibulaires occlusales et vestibulaires. Figure 4  : lésions érosives palatines. Le biotype parodontal est épais, la hauteur de gencive attachée moyenne, le contrôle de plaque est correct, la patiente ne présente aucun signe de sensibilité dentaire. (fig. 5) Figure 5  : vues endobuccales, occlusales maxillaire et mandibulaire. exAMenS rADIoLoGIQUeS Les examens complémentaires dont la radiographie panoramique mettent en avant la présence d’un espace édenté en place de 46. La 36 présente une reprise carieuse inter radiculaire (qui se devra d’être extraite). 21-22-23 et 15 sont traitées endodontiquement et porteuses de restaurations prothétiques. 47 est restaurée à l’aide d’un tenon radiculaire non placé dans l’axe radiculaire du canal distal et d’une restauration céramo-métallique. 47 est asymptomatique. (fig. 6) Figure 6  : radiographie panoramique DIAGnoStIC Nous nous retrouvons face à une usure dentaire généralisée, l’étiologie retenue pour ces lésions d’usure est un reflux gastro-oesophagien rGO ancien ayant duré plusieurs années en témoigne les lésions palatines associées à l’usage quotidien de boissons acides arrêté depuis une quinzaine d’années, dans un contexte de bruxisme nocturne. Nous voyons l’étiologie plurifactorielle de cette usure dentaire généralisée et l’importance avant de débuter la thérapeutique d’identifier les étiologies et d’en traiter les causes afin d’assurer la pérennité de notre thérapeutique. Ceci souligne l’importance de l’anamnèse et des premières consultations avec la patiente. 8 Comme nous pouvons le voir sur la figure 7 (fig. 7) au travers de deux situations d’usure généralisée apparaissant identiques les thérapeutiques seront différentes. L’arcade maxillaire gauche (situation clinique décrite) fait appel à des techniques additives, l’arcade maxillaire de droite (autre situation clinique) au vu du substrat dentaire résiduel présent, fait appel à des techniques soustractives et préparations périphériques externes avec parfois la nécessité d’un ancrage radiculaire. (Courtoisie Dr E. d’Incau) si,tt.tati3OA, M't,cskre MPA,S ces 2 cas vvt,ai,s tliérapetAtome oti-rrérevute. Figure 7  : face à deux situations d'usure généralisée, des thérapeutiques différentes (Courtoisie photo droite Dr E d’INCAU, MCU-PH) oBJeCtIfS DU trAIteMent Les objectifs de notre traitement impliquent quelles que soient les techniques envisagées de restaurer l’harmonie esthétique du visage au repos et lors de ses diverses expressions, la fonction, d’assurer le confort physique et psychologique de la patiente et de réévaluer et définir une dimension verticale d’occlusion. ProBLèMeS PoSéS La complexité de mise en œuvre de la thérapeutique dans le cas présent repose sur les dents porteuses de restaurations prothétiques et de restaurations corono-radiculaires. LE FIL DENTAIRE N°158/47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 1Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 2-3Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 4-5Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 6-7Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 8-9Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 10-11Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 12-13Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 14-15Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 16-17Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 18-19Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 20-21Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 22-23Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 24-25Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 26-27Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 28-29Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 30-31Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 32-33Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 34-35Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 36-37Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 38-39Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 40-41Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 42-43Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 44-45Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 46-47Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 48-49Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 50-51Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 52-53Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 54-55Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 56-57Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 58-59Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 60-61Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 62-63Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 64-65Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 66-67Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 68