Le Fil Dentaire n°158 février 2020
Le Fil Dentaire n°158 février 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°158 de février 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 112 Mo

  • Dans ce numéro : dentisterie esthétique comtemporaine, conduit par la Bioteam Bordeaux.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Dr. Benjamin CAZAUX CAS CLINIQUE 1 Benjamin Cazaux – Lauréat du Concours essentia Academic excellence Contest Undergraduate 2019 – 1er Prix national – 1er Prix International Un patient de 21 ans, en bonne santé générale, non-fumeur, s’est présenté en consultation au service d’Odontologie du CHU de Bordeaux, pour une gêne esthétique concernant son sourire (fig.2). 2 3 Attaché Universitaire Bordeaux Pratique privée, Tarbes 24/LEFILDENTAIRE.COM SIR4wesE r Situation initiale du patient lors du sourire. La restauration au composite sur la 11 et la tache blanche sur la 21 sont responsables du préjudice esthétique perçu par le patient. Le patient avait reçu deux mois auparavant un traitement d’éclaircissement externe ayant accentué l’inhomogénéité de son sourire face à la couleur inadéquate de sa restauration composite sur 11, sans pour autant masquer la tache de la 21 (fig.3). Situation initiale du patient en occlusion. RÉFLEXION THÉRAPEUTIQUE L’option clinique choisie a été de restaurer le sourire de ce patient à l’aide de techniques minimalement invasives en accord avec les principes du gradient thérapeutique. La réussite de ces traitements à moyen et long terme ainsi que le rendu esthétique des techniques directes avec le développement des résines composites esthétiques est très satisfaisant. Le jeune âge du patient ainsi que sa motivation et son implication (le patient étant étudiant en troisième année d’odontologie) ont conforté ce choix. Les étapes du traitement sont détaillées figures 4 à 21. POINTS CLÉS 1. Projet esthétique La forme initiale de la 11 n’étant pas satisfaisante, un waxup de laboratoire a été demandé. Pour guider le technicien de laboratoire, un projet esthétique digital sommaire a été réalisé à l’aide du logiciel Keynote (fig.4). Le waxup a permis dans un premier temps de valider la forme avec le patient, puis de confectionner la clé palatine (fig. 5). 2. Couleur La sélection de la couleur a été entreprise avant isolation des dents pour éviter les biais engendrés par la déshydratation. La technique des boutons de composite a été adoptée en appliquant les masses amélaires sur le bord incisif et les masses dentinaires sur le tiers cervical, zone où l’épaisseur d’émail est la plus réduite. L’utilisation d’un filtre polarisant, éliminant la réflexion lumineuse engendrée par l’état de surface et les propriétés optiques de l’émail, a permis de lever le doute sur le choix de la masse dentine (fig. 6). 3. Isolation L’isolation en début d’intervention a permis non seulement d’éviter toute contamination des tubulis dentinaires lors de la dépose de l’ancienne restauration, mais également de protéger les tissus mous des différents traitements de surface (acide chlorhydrique sur 21 et orthophosphorique sur 11) et de réaliser les restaurations dans les conditions consensuelles requises (fig. 7). 4. erosion infiltration Lors de la phase d’érosion-infiltration sur la 21, le mordançage à l’acide chlorhydrique a dû être répété trois fois avant d’atteindre le plafond de la lésion (fig. 8). Pour s’en assurer, le contrôle réalisé grâce à l’éthanol à 99% ainsi que le sondage de la tache avec un bistouri sont d’une aide précieuse (fig. 9). Une fois ces étapes validées, la résine adhésive doit être frottée énergiquement sur la surface pour infiltrer le réseau de prismes d’émail en profondeur (fig. 10). 5. Stratification au cours de la stratification, l’étape de modelage des mamelons dentinaires doit être l’objet de toutes les attentions sur un patient jeune, si l’on souhaite obtenir une intégration esthétique optimale. Ces derniers ont été placés à distance du bord libre, puis façonnés avec une sonde très fine (fig. 14). afin de mimer le bord libre des dents adjacentes, une cartographie rigoureuse de ces derniers a été réalisée en amont grâce à une photographie avec contrasteur. Cette étape achevée, la couche superficielle d’émail a été modelée sans matriçage proximal, profitant de la conservation des diastèmes. L’utilisation d’un pinceau large et d’une résine translucide non chargée ont facilité l’étalement puis l’ajustage de cette masse (fig. 15). 6. texture La microtexture de surface a été reproduite à l’aide d’une fraise à grain épais, puis les restaurations ont été soigneusement polies (fig. 16). Ce type de restaurations, relativement étendues, et réalisées en technique directe, ne peuvent se concevoir dans le temps sans une gestion rigoureuse de l’occlusion statique et dynamique (fig. 18). Celle-ci a été réglée après dépose du champ opératoire, puis vérifiée lors du rendez-vous de contrôle.
4 Réalisation d’un projet esthétique virtuel sommaire via Keynote afin de guider le technicien de laboratoire sur nos attentes concernant la réalisation du waxup. 7 La mise en place d’un champ opératoire étendu permet de percevoir la ligne des collets et des bords libres qui peuvent servir de repères lors des restaurations directes en secteur antérieur. Cette technique permet également un repositionnement aisé de la clé en silicone. 10 Après renouvellement de l’érosion à deux reprises, la résine adhésive (IconInfiltrant DMG) est appliquée et frottée énergiquement pendant 3 minutes avant d’être photopolymérisée. Dans certains cas, la perte de substance engendrée par l’érosion nécessite l’application d’une fine couche de composite. Ce fut le cas ici. 13 Réalisation du mur palatin en émail grâce à la clé en silicone issue du waxup. r Y hier - 16 1./Polissage des surfaces avec le système Eve Diacomp Twist Plus. 19 Situation post opératoire lors du sourire à une semaine. 5 Réalisation de la clé palatine en silicone à partir du waxup. Réalisation du waxup  : Bernard Biasi, PQR Odontologie Bordeaux. 8 Erosion à l’acide chlorhydrique (IconEtch DMG) pendant 2 minutes sur la 21. Celui-ci est frotté énergiquement sur la surface amélaire. 11 Protocole d’adhésion après dépose de la restauration de la 11  : mordançage séléctif de l’émail puis application de l’adhésif universel GPremioBond (GC). 14 Sculpture des mamelons dentinaires à l’aide d’une sonde fine. 17 Situation post opératoire à une semaine. 20 L’intégration de la restauration dépend en grande partie de la gestion de la macro et de la microgéographie de surface. 6 Sélection de la couleur des masses de composite. Le système de composites esthétiques Essentia (GC) a été utilisé pour ce cas. Les masses Light Enamel et Light Dentin ont été sélectionnées. 9 Après rinçage, l’étathanol à 99% (IconDry DMG) est appliqué pour deux raisons  : visualiser le résultat final, puis éliminer complètement l’humidité résiduelle au sein la lésion. 12 Réalisation du mur palatin en émail grâce à la clé en silicone issue du waxup. 15 Application de la masse superficielle d’émail à l’aide d’un pinceau large. 18 La gestion de l’occlusion est la condition sine qua none de longévité de ce type de restauration. 21 Le choix de cette technique, dans le respect du gradient thérapeutique, a permis de répondre aux attentes du patient, en restant très conservateur. LE FIL DENTAIRE N°158/25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 1Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 2-3Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 4-5Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 6-7Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 8-9Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 10-11Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 12-13Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 14-15Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 16-17Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 18-19Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 20-21Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 22-23Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 24-25Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 26-27Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 28-29Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 30-31Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 32-33Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 34-35Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 36-37Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 38-39Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 40-41Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 42-43Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 44-45Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 46-47Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 48-49Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 50-51Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 52-53Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 54-55Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 56-57Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 58-59Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 60-61Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 62-63Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 64-65Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 66-67Le Fil Dentaire numéro 158 février 2020 Page 68