Le Fil Dentaire n°154 octobre 2019
Le Fil Dentaire n°154 octobre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°154 de octobre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 129 Mo

  • Dans ce numéro : réhabilitation complète du maxillaire atrophié.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
COnSEIL EXPERT START bIEN dÉmARRER quELquES CONSEILS POuR SA CARRIÈRE PROFESSIONNELLE 1 JULIEN FRAYSSE Expert-Comptable 60/LEFILDENTAIRE.COM Le démarrage d’une activité professionnelle est toujours une phase délicate. Le passage du statut de salarié ou collaborateur à celui de praticien libéral indépendant demeure une étape décisive pour un praticien. des choix initiaux erronés peuvent avoir de lourdes conséquences à la fois pour les versants professionnels et privés de la vie du chirurgien-dentiste. dans le contexte concurrentiel d’aujourd’hui, il faut à mon avis, tout d’abord, bien cibler son futur lieu d’exercice. Le territoire est large et étendu, pourquoi donc aller s’installer là où la densité de praticiens est déjà très élevée et où les centres dentaires fleurissent ? une fois fixé à un endroit, il est souvent délicat de pouvoir migrer vers une autre zone géographique sans y laisser des plumes et subir une forte dose de stress. Le praticien devra céder son immobilier, perdre du temps à chercher un nouveau point de chute, subir les affres du déménagement, risquer de perdre son staff et dans certains cas se reconstituer une patientèle  : un véritable chemin de croix, laissant souvent des traces indélébiles dans l’esprit du praticien et son portefeuille ! Il existe par ailleurs en France des zones semi rurales où des avantages fiscaux conséquents
sont octroyés. Prenons l’exemple des zones de revitalisation rurale, où les nouveaux installés peuvent bénéficier d’une exonération fiscale totale pendant 5 ans, puis 75% la 6ème année, 50% la 7ème année, 25% la 8ème année. Certaines de ces zones sont même parfois à quelques encablures d’une grosse agglomération, ce qui permet au chirurgien-dentiste de bénéficier sur le plan patrimonial de gains fiscaux importants et de profiter des nombreux attraits de la vie citadine. Ensuite, le jeune praticien se doit de bien calibrer ses investissements, que ce soit en termes de matériel ou d’immobilier. Il est toujours plus facile de monter en puissance dans l’acquisition d’équipement plutôt que de se charger au maximum en emprunts ou leasings sans avoir en contrepartie nécessairement le rendu escompté. Mieux vaut courir avec des semelles légères qu’avec des semelles de plomb. dans la durée, cela peut être usant et pénalisant. Il est aujourd’hui possible de trouver de très bons matériels d’occasion à des prix raisonnables et fournir des prestations de qualité à ses patients. toujours chercher à acquérir la dernière technologie, sans d’ailleurs forcément la maîtriser réellement, et vouloir acheter des équipements spécifiques dernier cri, dans une phase de démarrage, entraîne mécaniquement un accroissement soudain des frais fixes et la hausse du seuil de rentabilité du cabinet. En matière immobilière, il en est de même. Quand cela est possible, il est parfois judicieux d’acheter une surface limitée mais de pouvoir anticiper un agrandissement futur, afin de pouvoir augmenter le potentiel de production du cabinet en installant ultérieurement des fauteuils supplémentaires. Même en Province, nous rencontrons aujourd’hui des praticiens, qui avec du recul, regrettent de ne pas avoir prévu plus grand et se retrouvent limités dans le développement de leur structure. Le sens de l’anticipation doit donc demeurer une qualité essentielle du jeune praticien  : est-ce que l’environnement concurrentiel est susceptible d’évoluer en ma défaveur, le pouvoir d’achat de ma zone de chalandise est-il en hausse ou en baisse, mon local serat-il trop petit dans quelques années, pourrais-je recruter plus facilement, ai-je réellement besoin de ce matériel, ne sera-t-il pas rapidement obsolète en raison des évolutions techniques actuelles ? Outre une véritable étude marché en ce qui concerne la localisation, le praticien devra nécessairement essayer de se projeter au maximum dans l’avenir. Sur le plan juridique, notre futur installé pourra tout à fait démarrer sous la forme individuelle, acquérir des parts de SCM ou s’associer dans une SELaRL en fonction des situations rencontrées. Bien évidemment, avant de s’associer (de se marier devrais-je dire !) , il faut bien connaître ses futurs comparses. Foncer tête baissée dans une association est souvent l’échec assuré et peut entraîner de nombreux désagréments et perte d’argent. Comme le dit la sagesse populaire, il faut se hâter lentement. La collaboration libérale demeure une étape particulièrement utile pour préparer au mieux une association  : outre l’apprentissage technique, elle permet de prendre connaissance du terrain, d’apprécier les relations humaines en vigueur et l’environnement du cabinet. Je vous recommande vivement de vous faire accompagner par un Conseil durant cette phase d’association afin d’éviter les nombreux écueils que vous pourriez connaître. Au niveau financier, assurez vous bien de ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre ! Gérez votre argent avec prudence. Vous n’êtes pas joueur de foot ! Ne vous mettez pas des contraintes financières personnelles trop lourdes. Vouloir tout, tout de suite (la très grande maison, la belle voiture, la résidence secondaire, …), c’est prendre le risque d’être asphyxié par la dette. Les taux sont bas, alors allez-y, achetez, nous répète-t-on à longueur de journée, investissez ! Quand il s’agit d’investir, l’important c’est le support qui compte, ce sur quoi on investit. Le prix de l’argent n’est qu’un paramètre parmi d’autres. Certains vont également sous-estimer les rattrapages d’impôts et de cotisations sociales et se retrouver dès leurs premières années très rapidement en difficulté. Il est donc essentiel de mettre en adéquation votre train de vie, qui dépend naturellement du lieu où vous vivez, avec vos revenus présents et futurs. Cela vous semble évident mais de nombreux praticiens nous contactent car ils rencontrent d’énormes problèmes dans la gestion de leur trésorerie. Ne dit-on pas que l’argent est un très mauvais maître ? Enfin, pour bien démarrer sa carrière, il est indispensable de se former et pas uniquement dans le domaine médical. La gestion, la communication, le management, l’organisation, le développement personnel, la fiscalité sont des domaines souvent absents des enseignements traditionnels. Le jeune praticien libéral s’il souhaite mener sereinement sa vie professionnelle devra faire l’effort de s’attaquer à ces disciplines, au combien intéressantes. Pour conclure, comme l’écrivait le poète romain terence  : « Homo sum ; humani nihil a me alienum puto »  : « Je suis un homme ; je considère que rien de ce qui est humain ne m'est étranger » (Heautontimoroumenos, v. 77). dentairement votre. Julien Fraysse - Expert-comptable Tél.  : 09 81 65 82 51 jfraysse@fr.oleane.com - www.fraysse-julien.com LE FIL DENTAIRE N°154/61



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 1Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 2-3Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 4-5Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 6-7Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 8-9Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 10-11Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 12-13Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 14-15Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 16-17Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 18-19Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 20-21Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 22-23Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 24-25Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 26-27Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 28-29Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 30-31Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 32-33Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 34-35Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 36-37Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 38-39Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 40-41Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 42-43Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 44-45Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 46-47Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 48-49Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 50-51Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 52-53Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 54-55Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 56-57Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 58-59Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 60-61Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 62-63Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 64-65Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 66-67Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 68