Le Fil Dentaire n°154 octobre 2019
Le Fil Dentaire n°154 octobre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°154 de octobre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 129 Mo

  • Dans ce numéro : réhabilitation complète du maxillaire atrophié.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
FOCUS CLINIC Les autres tumeurs sont des adénocarcinomes des glandes salivaires accessoires de la muqueuse buccale et plus rarement des lymphomes, sarcomes ou mélanomes. Il existe des tumeurs des glandes salivaires qui peuvent être bénignes (adénomes) ou malignes (adénocarcinomes) et des tumeurs osseuses. une fois la chirurgie d’exérèse réalisée, les difficultés principales lors de la réhabilitation prothétique sont à relier principalement aux effets secondaires des traitements adjuvants, notamment la radiothérapie oro-faciale. [4] (Fig.9 et 10) Fig.9  : perte de substance maxillaire après chirurgie d’exérèse tumorale, compliquée d’une ostéoradionécrose. Chirurgie Répercussions buccales communications bucco-nasales, bucco-sinusiennes, Hyposialie Hyposialie bucco-naso-sinusiennes Infections sinusiennes chroniques Constriction des mâchoires I Brides cicatricielles, interférences fibreuses 54/LEFILDENTAIRE.COM Infections secondaires à la neutropénie Ostéochimionkrose Ostéoradionécrose (dénosuntab, bisphosphonates, sunitinib, bevacizumab) Fig.10  : répercussions buccales des traitements des cancers oraux pouvant compliquer la réhabilitation prothétique. Classifications et typologie des pertes de substance maxillaire Concernant les pertes de substance congénitales, les classifications sont nombreuses  : celles de Veau, Kernahan, Stark et Harkins, Chancholle sont les plus connues [4]. La classification plus récente de destruhaut et al., orientée dans le traitement prothétique des pertes de substance vélopalatines séquellaires et/ou résiduelles, attribue pour chaque conformation vélo-palatine un obturateur prothétique spécifique [10][11]. Par ailleurs, les classifications qui traitent des PdS d’origine tumorale sont celles de d’aramany, de devauchelle et de Boutault. Pomar et al. proposent une classification topographique des défauts maxillaires en rapport avec la difficulté prothétique [12]. Les conséquences fonctionnelles essentielles sont liées au défaut d’étanchéité au niveau de la PdS à l’origine de difficultés plus ou moins marquées notamment lors de l’alimentation (passage des liquides par le nez) et de la phonation (rhinolalie, déperdition nasale). [4] APPROChE ThÉRAPEuTIquE dES PERTES dE SubSTANCE mAXILLAIRE En cas de pertes de substance maxillaire, associées ou non à des reconstructions chirurgicales, les prothèses amovibles, avec ou sans obturateur, peuvent représenter une solution thérapeutique dans un grand nombre de situations cliniques. Les objectifs prothétiques sont de répondre aux impératifs de la triade de Housset (sustentation, rétention et stabilisation) auxquels se rajoute la nécessité de rétablissement de l’étanchéité (à l’aide par exemple d’une plaque et/ou d’un obturateur) [13][14]. Obturateurs vélo-palatins en cas de pertes de substance congénitales En présence d’une division vélo-palatine résiduelle et/ou séquellaire, le protocole de réalisation des prothèses vélopalatines comporte généralement trois axes principaux (plaque, tuteur, obturateur) (Fig.11 et 12). Fig.11  : prothèse vélo-palatine avec un obturateur vélaire de Schiltsky (imageC.Rignon-Bret). Fig.12  : prothèse vélo-palatine avec un obturateur de Dichamp (après pharyngoplastie) (image J.Dichamp). La conception de la plaque palatine ne comporte pas de difficulté particulière, relevant des réalisations prothétiques amovibles conventionnelles  : il peut s’agir d’une plaque palatine, d’un châssis de prothèse adjointe partielle, d’une prothèse amovible complète en résine. L’obturateur vélaire, relié à la plaque par un tuteur, est réalisé à partir d’une empreinte vélo-pharyngienne. En cas de voile divisé mais tonique, ou en présence d’un voile suturé, trop court mais contractile, une empreinte anatomofonctionnelle vélo-pharyngienne est réalisée en tenant compte de plusieurs mouvements en rapport avec
',. e Fig.13  : empreinte vélo-pharyngienne anatomo-fonctionnelle réalisée à la pâte oxyde de zinc-eugénol. différentes fonctions oro-faciales [12]  : phonation (prononciation des phonèmes [ta], [Pa], [Ka], [Sa]), déglutition et flexion/extension du rachis cervical (enregistrement du tubercule antérieur de la vertèbre C1 imprimé sur la paroi postérieure du pharynx). (Fig.13) Prothèses obturatrices en cas de pertes de substance acquises (après chirurgie d’exérèse carcinologique) La prothèse obturatrice ne constitue que l’un des trois volets essentiels de la prise en charge globale  : l la composante fonctionnelle  : l’objectif est de prévoir et prévenir les conséquences des traitements chirurgicaux et des effets secondaires des traitements adjuvants  : orthèse de fluoration et séances de rééducation orofaciale (orthophonie, kinésithérapie maxillo-faciale). [15] l la composante psychologique  : le cancer est un événement majeur, avec une rupture entre un « avant » et un « après ». Les étapes du deuil de l’état de santé antérieur sont décrites par le modèle d’Elisabeth Kübler Ross. Par ailleurs, la localisation spécifique du cancer, l’étage moyen de la face, peut entraîner de lourdes répercussions au niveau des champs identitaires (face-à-face, face à l’autre, face aux autres) [16] l la composante prothétique  : la prothèse d’usage ne s’envisage qu’une fois la cicatrisation acquise après la maxillectomie. En l’absence de fermeture chirurgicale (communication entre l’étage moyen et l’étage inférieur de la face), un obturateur est réalisé à chaque fois que les conditions cliniques le permettent afin d’assurer une étanchéité entre les étages faciaux [17]. L’empreinte en présence d’une maxillectomie nécessite le comblement préalable de la PdS à l’aide d’une compresse humidifiée afin d’empêcher le matériau d’empreinte de pénétrer dans la cavité d’exérèse. L’obturateur palatin est généralement confectionné en résine et est solidaire de la plaque palatine (fig.14, 15, 16, 17, 18 et 19) ; les obturateurs en silicone sont rarement utilisés compte tenu de l’envahissement fongique. [12] (Fig.20) Fig.14  : maxillectomie antérieure. Fig.16  : maxillectomie partielle centro-palatine. Fig.15  : prothèse obturatrice (prothèse amovible complète et obturateur rigide). Fig.17  : prothèse obturatrice (prothèse ajointe partielle et obturateur rigide). Fig.18  : hémi-maxillectomie. Fig.19  : prothèse obturatrice (prothèse amovible complète et obturateur rigide). Fig.20  : obturateurs palatins en silicone (dégradés). LE FIL DENTAIRE N°154/55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 1Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 2-3Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 4-5Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 6-7Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 8-9Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 10-11Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 12-13Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 14-15Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 16-17Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 18-19Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 20-21Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 22-23Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 24-25Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 26-27Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 28-29Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 30-31Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 32-33Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 34-35Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 36-37Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 38-39Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 40-41Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 42-43Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 44-45Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 46-47Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 48-49Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 50-51Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 52-53Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 54-55Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 56-57Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 58-59Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 60-61Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 62-63Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 64-65Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 66-67Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 68