Le Fil Dentaire n°154 octobre 2019
Le Fil Dentaire n°154 octobre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°154 de octobre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 129 Mo

  • Dans ce numéro : réhabilitation complète du maxillaire atrophié.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
FOCUS CLINIC Dr. Sébastien ROUMI Interne en médecine bucco-dentaire GESTION PROTHÉTIQUE DES PERTES DE substance maxillaire dans le cadre des pertes de substance (PdS) tissulaires plus ou moins étendues de l’étage moyen de la face, les prothèses amovibles endo-buccales, avec ou sans obturateur, peuvent représenter une alternative thérapeutique dans un grand nombre de situations cliniques. Congénitales ou acquises, les PdS maxillaires peuvent aboutir à des communications bucco-nasales, bucco-sinusiennes ou bucco-naso-sinusiennes, face auxquelles le spécialiste en prothèse maxillo-faciale (PMF) doit s’adapter pour concevoir sa réalisation prothétique, notamment par le biais d’obturateurs. En cas de chirurgie d’exérèse carcinologique, étiologie la plus fréquente des PdS maxillaire, le praticien en PMF doit faire face aux conséquences esthétiques, fonctionnelles et psychologiques. L’objectif principal de cet article est de donner au praticien qualifié en médecine orale, des clés thérapeutiques pour la prise en charge prothétique de patients adultes présentant des PdS maxillaire. Mots-clés  : perte de substance maxillaire, prothèse maxillo-faciale, obturateur, hybridation. INTROduCTION La prothèse maxillo-faciale (PMF) est l’art et la science de la reconstruction artificielle du massif facial dans les cas de pertes de substance acquises ou de malformations congénitales. Elle a pour objectif une réhabilitation fonctionnelle, esthétique, et psychologique, l’intérêt final étant l’amélioration de la qualité de vie du patient. 52/LEFILDENTAIRE.COM Dr. Antonin HENNEQUIN Assistant hospitalo-universitaire Exercice libéral (Cahors) Dr. Philippe POMAR Professeur des Universités Praticien Hospitalier Doyen de la Faculté d’Odontologie de Toulouse Dr. Florent DESTRUHAUT Maître de Conférences des Universités Praticien Hospitalier Expert près la Cour d’Appel de Toulouse Sémantiquement, la prothèse (du grec pro « au lieu de », et tithêmi « je place ») est un dispositif artificiel de remplacement d’un organe ou d’une partie du corps reproduisant la forme et si possible rendant les mêmes services fonctionnels [1]. Elle est considérée par les anthropologues de la santé comme un bio-objet ou un dispositif hybridant ayant un impact significatif sur le schéma neuro-psycho-physiologique [2][3]. Indéniablement
complémentaire de l’approche chirurgicale (Fig.1), la PMF est à classer dans la catégorie des « grands appareillages » du corps humain. [4] (Fig. 2, 3 et 4) Epistémologie du corps Chirurgie Perte de substance maxillaire alternance/complémentarité Réhabilitation Fig.1  : organigramme  : symbiose chirurgie/prothèse maxillo-faciale. eccidentstlomestinues - Rixes, accitlentsde sport - Guerre/balisti,ue actinomycoses Anthropologie de la santé amelobla - Oztéunécrose:rtdiotherepie antint.orptilsasseux OnhYdride arsénieux avec complicetbns OU, inclustrieschirniques... Prothèse APPROChE FONdAmENTALE dES PERTES dE SubSTANCE mAXILLAIRE Etiologies des pertes de substance maxillaire Les trois principales causes de perte de substance sont congénitales, tumorales et traumatiques. [5] (Fig. 5) Fig.5  : étiologies des pertes de substance maxillaire. Fig.2  : perte de substance maxillo-faciale (contexte carcinologique). Fig.3  : modèle d’étude maxillaire pour une réflexion chirurgico-prothétique. Fig.4  : reconstruction faciale chirurgicale et hybridation prothétique endo-buccale. Concernant les pertes de substance congénitales, les divisions labio-alvéolaires et/ou vélo-palatines peuvent être unilatérales ou bilatérales, complètes ou incomplètes, totales ou partielles. d’un point de vue épidémiologique, la prévalence en Europe des fentes est de 1/700 [4][6] et dans 30% des cas, ces fentes sont associées à un syndrome polymalformatif. [4] (Fig. 6 et 7) Fig.6  : fente palatine séquellaire de l’adulte. Fig.7  : fente vélo-palatine (noter la présence du bourrelet de Passavant sur la paroi postérieure du pharynx). En traumatologie maxillo-faciale, la perte de substance peut être directe par disparition d’un segment osseux, ou indirecte par dévascularisation retardée suivie de l’élimination de séquestres osseux. La chirurgie est souhaitable lorsqu’elle promet des résultats acceptables. [7]. Concernant les pertes de substances balistiques, les séquelles peuvent être similaires à celles rencontrées en cancérologie, à deux différences majeures qui sont, d’une part, la présence de tissus sains et non-irradiés, et d’autre part, des sujets concernés souvent plus jeunes et avec un meilleur état général. [4][8] Les pertes de substance maxillaire d’origine tumorale représentent l’étiologie la plus fréquemment rencontrée. Elles sont le plus souvent secondaires à l’exérèse chirurgicale d’un carcinome épidermoïde [9] (Fig. 8). Fig.8  : perte de substance centro-palatine (après chirurgie d’exérèse tumorale). LE FIL DENTAIRE N°154/53



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 1Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 2-3Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 4-5Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 6-7Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 8-9Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 10-11Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 12-13Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 14-15Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 16-17Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 18-19Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 20-21Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 22-23Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 24-25Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 26-27Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 28-29Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 30-31Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 32-33Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 34-35Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 36-37Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 38-39Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 40-41Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 42-43Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 44-45Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 46-47Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 48-49Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 50-51Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 52-53Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 54-55Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 56-57Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 58-59Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 60-61Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 62-63Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 64-65Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 66-67Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 68