Le Fil Dentaire n°154 octobre 2019
Le Fil Dentaire n°154 octobre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°154 de octobre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 129 Mo

  • Dans ce numéro : réhabilitation complète du maxillaire atrophié.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
FOCUS CLINIC Nous pouvons donc affirmer, avec l’appui de la littérature, que les implants courts sont au fil des années de plus en plus complets et exhaustifs et qu’ils constituent une alternative sûre et prévisible, pour la reconstruction des secteurs maxillaires postérieurs atro-phiés. (Fig.2 et 3) 2 3 28/LEFILDENTAIRE.COM O re'-.11or"Malgré les données de la littérature en faveur des implants courts de nombreux clini-ciens continuent à ne pas vouloir les incorporer dans leur pratique avec les arguments suivants  : les implants courts présentent des pertes osseuses supérieures aux implants longs et le ratio couronneimplants doit rester favorable. PERTE OSSEuSE mARGINALE ET LONGuEuR dES ImPLANTS La perte osseuse marginale est un aspect crucial pour la pérennité des implants. Il est clair que cela aura un impact plus fort sur les implants courts, car elle apparait logi-quement plus grave que sur un implant de 15mm. Les niveaux osseux marginaux et les variations de niveaux osseux dépendent des pa-ramètres suivants  : (i) type d’implant (ii) conception de l’implant (iii) surface de l’implant et (iv) diamètre de l’implant. À ce jour, les critères d’albrektson pour évaluer le succès du traitement implantaire sont toujours utilisés, notamment la recommandation selon laquelle la perte osseuse ne de-vrait pas être > 1,2 mm la première année et > 0,2 mm par an par la suite. Cependant, avec l’apparition d’implants technologiquement de plus en plus avancés, il a été observé que le taux de perte osseuse décrit par les critères albrektson n’était plus applicable. La perte osseuse progressive autour des implants ne rentre plus dans les critères de succès. Il est admis que le niveau d’os doit être stable au cours du temps. Probablement que les modifications de la micro-rugosité de la surface des implants par des traitements chimiques ou mécaniques ont permis une plus grande stabilité osseuse. Plusieurs revues de littérature récentes, révèlent que les implants courts présentent des pertes osseuses marginales moindres par rapport aux implants longs associés à une élévation des sinus. Ravid a montré une perte osseuse marginale significativement plus importante dans le groupe des implants longs, ainsi que Palacios, indiquant que les variations osseuses marginales étaient plus faibles dans le groupe des implants courts que dans le groupe des implants témoins. de la même manière, uehara constate des différences significatives entre les implants courts et longs et souligne le fait que les implants ≤ 7 mm de long entraînent moins de perte osseuse que les implants longs avec une élévation du sinus à un an de suivi. Mokcheh a passé en revue plusieurs articles comparant la perte osseuse marginale. dans son étude, les implants courts ont une longueur moyenne de 5,64 mm, tandis que pour les implants longs associés à une élévation du sinus, la longueur moyenne est de 11,59 mm. Les auteurs ne trouvent pas de différence statistiquement significative dans la perte os-seuse marginale entre les deux groupes à 4 mois de suivi (Esposito 2016), à un an de suivi (Esposito 2015, Felice 2015, Gulje 2014 et Pistilli 2013) et à trois ans (Pohl 2017 et Bechara 2016). alors qu’à un an, il semble y voir une tendance de perte osseuse marginale plus impor-tante pour les implants longs par rapport aux implants courts. thoma ne constate pas de différence statistiquement significative, même si cette étude considère les implants courts comme étant <10 mm. Ils observent une perte osseuse moyenne de 0,1 mm pour les deux groupes au cours de la première année et la méta-analyse effectuée entre les implants courts (<10 mm) et longs (≥ 10 mm) est statistique-ment non significative. Monje, à travers 5 études randomisées portant sur un total de 382 implants dentaires courts (< 10 mm), indique que la perte osseuse marginale autour des implants ne semble pas être influencée par la longueur de l'implant. de plus, les revues de littératures qui prennent en compte les études randomisées avec les études de cohorte, rétrospectives et prospectives n'ont pas mis en évidence de diffé-rence statistiquement significatives concernant la perte osseuse entre les implants longs et les implants plus courts (Sierra-Sanchez 2018). (Fig.4 et 5) 4
CONSEILLEZ À VOS PATIENTS ISTERINE UN BAIN DE BOUCHE À USAGE QUOTIDIEN UNE FORMULE UNIQUE AUX 4 HUILES ESSENTIELLES Eucalyptol Menthol Thymol Salicylate de méthyle LES UTILISATEURS DE BAINS DE BOUCHE QUOTIDIENS AUX HUILES ESSENTIELLES ONT Pour een r. savoir plus consultez  : www.gamme-listerine.fr/pro En complément du brossage et du nettoyage interdentaire, matin et soir (4 SEMAS- NI ufibd UNION FRANÇAISE POUR LA SANTE BUCCO.DENTAIRE I 56,3% DE PLAQUE EN MOINS PAR RAPPORT AU BROSSAGE MÉCANIQUE ALLIÉ À L'UTILISATION DE FIL DENTAIRE'COMBAT LES BACTÉRIES DE RESPECT DE L'ÉQUILIBRE LA PLAQUE DENTAIRE2,3,4 DE LA FLORES UNE FORMULE SANS ALCOOL, ADAPTÉE À TOUTE LA FAMILLE. 1. Charles CH et al. Comparative efficacy of an antiseptic mouthrinse and an antiplaque/antigingivitis dentifrice. JADA 2001 ; Vol 132 May. 2. Fine DH et al. Comparative antimicrobial activities of antiseptic mouthrinses against isogenic planktonic and biofilm forms of Actinobacillus actinomycetemcomitans J Clin Periodontol ; 2001 ; 28 (7) : 697-700. 3. Sharma N et al. Adjunctive benefit of an essential oil-containing mouthrinse in reducing plaque and gingivitis in patients who brush and floss regularly : a six-month study. J Am Dent Assoc. 2004 ; 135 : 496-504. 4. Pan et al. In vitro evidence for efficacy of antimicrobial mouthrinses ; J Dent. 2010 June ; 38(Suppl 1) : S16-S20. 5. Minah et al. Effects of 6 months use of an antiseptic mouthrinse on supragingival dental plaque microflora. J. Clin. Periodont. 1989 ; 16 : 347-352. Retrouvez-nous à l'ADF au stand 4L25. Johnson & Johnson Santé Beauté France SAS au capital de 153.285.948  € - RCS Nanterre  : 479 824 724 - Siège social  : 1, rue Camille Desmoulins - 92130 Issy-les-Moulineaux - Locataire Gérant de Vania Expansion. M19L1015APP GOÛT 6 1. RÉDUIT LA PLAQUÉ 2. RENFORCE LES DENTS 3. GARDE LES DENTS PLUS BLANCHES O. AIDE À PRÉVENIR LES GENCIVES SENSIBLES 5. COMBAT LES BACTÉRIES 6. RAFRAÎCHIT L'HALEINE DURABLEMENT 500mle SANS ALCOOL LE PLUS COMPLET DES BAINS DE BOUCHE LISTERINE BAIN DE BOUCHE QUOTIDIEN LISTERINE MENTHE DOUCE PLUS LÉGER



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 1Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 2-3Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 4-5Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 6-7Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 8-9Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 10-11Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 12-13Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 14-15Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 16-17Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 18-19Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 20-21Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 22-23Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 24-25Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 26-27Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 28-29Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 30-31Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 32-33Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 34-35Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 36-37Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 38-39Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 40-41Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 42-43Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 44-45Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 46-47Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 48-49Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 50-51Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 52-53Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 54-55Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 56-57Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 58-59Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 60-61Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 62-63Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 64-65Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 66-67Le Fil Dentaire numéro 154 octobre 2019 Page 68