Le Fil Dentaire n°152 jui/aoû 2019
Le Fil Dentaire n°152 jui/aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°152 de jui/aoû 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 58,4 Mo

  • Dans ce numéro : cap vers les bonnes postures.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
TENDANCE DÉCO le « comme à la maison » Avec l’essor du Flex Office et des Coworkings, les entreprises ont adopté peu à peu les codes de l’habitat pour créer de nouveaux espaces types cuisine, lounges, etc. Voici un tour d’horizon des méthodes dites « Comme à la maison ». VERS UN MOBILIER PLUS « COCOONING » L’apparition des espaces de convivialité au sein des bureaux a entraîné l’installation d’un nouveau type de mobilier tel que des canapés, fauteuils, poufs ou encore bibliothèques. Cette nouvelle tendance va de pair avec la notion de « bien-être » au travail. Aujourd’hui, les dirigeants n’hésitent plus à investir dans un aménagement plus « cocooning » pour créer des zones de confort pour leurs salariés et proposer aux nouvelles recrues des bureaux plus esthétiques. Pourtant si cette initiative paraît totalement inoffensive à première vue, il ne faut l’employer que dans une certaine mesure et conserver à côté un mobilier professionnel adapté à la posture et aux heures de travail. Pour moderniser votre salle d’attente, vous pouvez donc la rendre plus confortable et personnalisée en adoptant les codes du « Comme à la maison ». Cela marquera les esprits et véhiculera une excellente image auprès des patients. VERS DE PLUS EN PLUS D’ESPACES ATYPIQUES Ces transformations donnent lieu à l’apparition d’espaces de plus en plus étonnants au sein des entreprises notamment des salles totalement épurées avec une lumière tamisée et des banquettes de repos réservées à la relaxation, des pièces dédiées aux jeux avec des babyfoots, billards, balançoires, grand filet suspendu ou toboggan, des « phone-box » qui se présentent sous forme de cabines téléphoniques pour permettre aux occupants des open-space de téléphoner en toute tranquillité, des bulles acoustiques vitrées pouvant accueillir 1 à 3 personnes pour échanger ou 34 le fil dentaire se concentrer, des comptoirs de bar naissent au coeur des locaux pour créer des zones de convivialité, des estrades s’installent dans les salles de réunion façon auditorium, des salles de sport et conciergeries sont également parfois présentes, des terrasses aménagées ou encore des jardins partagés apparaissent aussi sur les toits des sociétés. Les entreprises évoluent donc et bousculent les codes en adoptant des espaces moins formels afin de privilégier le bien-être et les nouvelles attentes des salariés.
L’ergonomie au coeur du processus POURSUIVRE UNE ACTION TERRAIN De plus en plus d’entreprises suivent également des formations qui peuvent être réalisées en interne pour sensibiliser les salariés au travail sur écran au réveil musculaire, à des échauffements sportifs ou des ateliers bien-être autour de la nutrition, la cohérence cardiaque, etc. pour une meilleure hygiène de vie au bureau, au cabinet ou désormais chez soi. Afin d’éviter des arrêts de travail à répétition, il est judicieux de prendre pleinement en considération la notion de qualité de vie au travail en adoptant un mobilier de travail ergonomique et un agencement des espaces qui convient à l’activité réelle des occupants. TENDANCE DÉCO Si les habitudes et le mobilier changent, l’ergonomie doit être au coeur de la réflexion pour favoriser une bonne qualité de vie au travail. En 2017, les TMS (troubles musculo-squelettiques) ont représenté plus de 87% des maladies professionnelles ayant entraîné un arrêt de travail ou une réparation financière en raison de séquelles, selon l’Assurance Maladie. PRIVILÉGIER UNE ACTION EN AMONT Les TMS (troubles musculo-squelettiques), reconnus les plus fréquents, ont présentés 10 millions de jours d’arrêts de travail en 2018, selon l’Assurance Maladie. Il est impératif de prendre en considération les problématiques de position des bureaux, de température, de luminosité, de bruit, de revêtement et de mobilier avant le démarrage d’un projet afin de créer des espaces qui correspondent à l’activité réelle. Cette action doit également se faire pour les salariés bénéficiant du télétravail. Pour meubler les zones de travail/soin de votre cabinet, privilégiez donc un mobilier professionnel adapté et faites appel à un professionnel qui sera en mesure de vous orienter vers les bonnes pratiques pour réduire les maladies professionnelles. 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :