Le Fil Dentaire n°152 jui/aoû 2019
Le Fil Dentaire n°152 jui/aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°152 de jui/aoû 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 58,4 Mo

  • Dans ce numéro : cap vers les bonnes postures.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
DOSSIER 26 le fil dentaire En position semi assise, les genoux se situent sous le plan des hanches contrairement à la position assise classique. Il se forme un angle d’approximativement 120 ° entre l’axe des fémurs et celui du bassin. Dans une telle position, le muscle Psoas n’étant pas sollicité, vous évitez les lumbagos et autres lombalgies d’origine musculaire. GARDER LA TÊTE DROITE EN FAVORISANT LA VISION DIRECTE Une position toxique vue fréquemment en cabinet est celle de la tête du praticien ou de l’assistante déportée en avant ou inclinée sur le côté. Nous avons expliqué dans le paragraphe sur les cervicalgies que les douleurs vont apparaitre dans le cou suite à un déséquilibre de tensions musculaires entre les muscles antérieurs et les muscles postérieurs. Ces mauvaises postures cervicales sont souvent liées à un manque de proximité physique entre le professionnel et son patient dû à de multiples causes  : mauvais réglage du fauteuil, unit mal adaptée créant un conflit entre les jambes du praticien et la base ou avec les jambes de l’assistante, mauvaise exploitation de la vision directe. En effet, associer une variation de position de 9 h à 12 h pour le praticien avec une bonne utilisation de la têtière positionnant convenablement la tête du patient va permettre de conserver dans 80% des cas une vision directe. A moins d’utiliser un microscope, la flexion cervicale pure est quant à elle une posture difficilement corrigible. Se positionner dans l’axe de vision de la zone à travailler, au plus proche du patient en utilisant la têtière comme un outil facilitant le soin permet de limiter les mauvaises postures cervicales. TRAVAILLER LES COUDES COLLÉS AU CORPS Pour atteindre des zones difficiles d’accès comme les dents du fond, bon nombre de praticiens ont pour habitude de décoller les coudes du corps soit en avant soit latéralement. Nous avons vu que ces postures tendent à générer des conflits au niveau de la coiffe des rotateurs. Pour maintenir les coudes collés au corps et soulager les épaules, là encore tout réside dans le positionnement du praticien par rapport au patient. Prendre le temps de se positionner proche du patient dans l’axe de vision de la zone à travailler tout en mobilisant le rachis cervical pour faciliter l’accessibilité sont autant de paramètres pour travailler dans des positions viables pour le corps. Combien de fois par jour le praticien ou l’assistante vont-ils changer d’instruments ? Impossible de le déterminer tant ce geste est répété dans une journée de travail. Alors imaginez tout au long d’une carrière ! Sachant que l’axe de mouvement physiologique d’une épaule est de 45 ° par rapport à l’axe du corps, la position de l’instrumentation est un point de vigilance important. Les transthoraciques peuvent être positionnés trop haut demandant un geste non physiologique d’élévation d’épaule pour saisir les instruments.
Les cordons pendants ou les carts conçus pour une position de praticien à 11 h ou 12 h sont non physiologiques pour les épaules pour une position à 9 h ou 10h. Il existe de nombreuses conceptions d’units mais il faut les utiliser dans les conditions optimales au risque de léser les épaules. Le type de meubles et leur agencement dans la salle de soin peuvent également prédisposer le corps à des gestes toxiques répétitifs créant des lésions au niveau des épaules et du dos. LIMITER LES TENSIONS DANS LES AVANT-BRAS La préhension et les efforts de serrage et de pince avec les mains très présents en dentisterie ne sont pas sans incidence sur les muscles des avant-bras et les fameuses tendinites des coudes type tennis-elbow ou golf-elbow, sans oublier les douleurs du canal carpien. DOSSIER « Ergonomie de la salle et du matériel de soin, postures de travail, préservation et renforcement des zones les plus fragiles du corps... Limiter les risques de survenue de TMS passe par une approche globale » Bien qu’impossibles à supprimer, il est tout de même possible de diminuer les contraintes sur ces muscles en utilisant de la petite instrumentation légère pour le travail en bouche et en s’assurant, surtout pour les utilisateurs de fouets, qu’il y a le moins de tension de rappel possible dans les cordons ou dans le cordon d’aspiration pour l’assistante. Quant au mobilier des tiroirs trop lourds, sans assistance à l’ouverture, vont créer des contraintes répétitives et excessives dans les avant-bras. LE SPORT ET LES ÉTIREMENTS Les effets du sport sur la santé ne sont plus à démontrer. Au-delà des bénéfices sur l’appareil cardio vasculaire et sur la prise de poids, la pratique d’une activité va permettre de préserver les muscles et les articulations. La sédentarité et les postures statiques prolongées liées aux journées de travail, peuvent créer des contractures sur la musculature profonde et des pertes de mobilité articulaire même dans des conditions posturales et ergonomiques idéales. Plus le sport sera complet, c’est-à-dire plus il mettra en jeu différents muscles et articulations, sans geste répétitif, mieux seront les bénéfices pour le corps. Suivant les affinités et les capacités de chacun, vous pouvez vous orienter par exemple vers la natation, la gymnastique, l’escalade ou le CrossFit. Pour des activités plus douces, le yoga, le stretching, l’aquagym ou le Pilates sont très bénéfiques pour le corps. L’important étant la régularité, il est primordial de choisir un sport qui plait plutôt que de s’astreindre à en pratiquer un sport censé être plus physiologique sans prendre de plaisir. 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :