Le Fil Dentaire n°151 juin 2019
Le Fil Dentaire n°151 juin 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°151 de juin 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 82,9 Mo

  • Dans ce numéro : facteurs de croissance.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
FOCUS CLiniC permettait de réduire significativement la bactériémie postopératoire. Les effets bactéricides du LASER Er-Yag (Aoki 2015) permettent d’aller plus loin que l’instrumentation conventionnelle dans le nettoyage des poches parodontales. Le prF  : proteCtion de LA pLAie et StimuLAtion de LA CiCAtriSAtion Les plaies parodontales nettoyées selon le protocole assisté au LASER Er-Yag vont être protégées par des culots de plasma sanguin. Le PRF va constituer une barrière protectrice pour la poche parodontale et va stimuler sa cicatrisation. (Zhan 2016). Le collagène présent dans le PRF va servir de matrice pour le pontage cellulaire nécessaire au processus de reconstruction tissulaire (Dohan 2006). Le plasma va également protéger la plaie de l’invasion microbienne par la « fermeture » qu’il assure et la concentration de l’immunité qu’il contient. Les plaquettes en concentration élevée dans le culot de PRF vont améliorer les mécanismes de coagulation contribuant ainsi à stabilisation du caillot sanguin qui est la première étape fondamentale d’une bonne cicatrisation. Le sérum du culot va apporter les facteurs chimiotactiques, les facteurs de croissance, les cellules souches et toutes les cellules immunitaires qui vont contribuer au processus de cicatrisation et le stimuler (Antua 2013, Yu 2017). Le PRF va être utilisé seul ou additionné à un matériau de comblement résorbable après le nettoyage profond des poches parodontales. Dans le protocole proposé ici, les culots de plasma ne sont pas comprimés en membrane ex-vivo. Ils sont coupés et conservés en culot pour être calibrés à l’espace à protéger, et sont comprimés in-vivo dans la poche parodontale pour la remplir. Les culots de plasma sont coupés en morceaux calibrés aux poches parodontales à combler. Il seront comprimés in-vivo. Traitement mini-invasif de poches parodontales allant jusqu’à 8-9 mm et comblement avec du plasma autogène insérer dans l’espace nettoyé au LASER Er-Yag 28/LEFILDENTAIRE.COM Vue clinique post-opératoire immédiate des petits caillots insérés dans les poches. Les recommandations sont assez précises. l Le PRF seul est utilisé dans les poches de 3 à 5 mm et sans lésion angulaire. l PRF + matériau de comblement dans les poches supérieures à 6 mm, ou dans les lésions angulaires et cratériformes (photos) Pour les cas de comblement, le matériau utilisé est un bioverre qui montre une parfaite adaptation à ce type de protocole. Ce matériau très ergonomique dans sa manipulation chirurgicale, a la caractéristique d’être d’origine synthétique et résorbable ; assez lentement pour accompagner le remaniement osseux naturel. En se résorbant, il libère des composants bactériostatiques limitant ainsi la contamination bactérienne. Le matériau est mélangé à des culots de plasma entiers (non comprimés en membrane) qui sont ciselés dans une cupule. Le mélange est tassé dans les poches à combler en prenant soin de remplir tout l’espace sans pression excessive sur le matériau. Une fois comblée, la poche est protégée en surface par un culot de plasma seul pour assurer la fermeture et les pontages cellulaires en surface. Mélange PRF/bioverre le coagulum formé est très ergonomique à manipuler



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :