Le Fil Dentaire n°150 mai 2019
Le Fil Dentaire n°150 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°150 de mai 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 3 Mo

  • Dans ce numéro : dentisterie esthétique contemporaine.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
Collage des RACC  : une digue plurale est mise en place (de canine à canine). Des ligatures sont positionnées sur les IL pour accéder aux limites des préparations. Le protocole de collage est réalisé au Nexus White. Puis l’occlusion est contrôlée en statique et dynamique (Fig. 11, 12 & 13). 42/LEFILDENTAIRE.COM Fig. 11  : protocole de collage NEXUS White Kerr. (a) RACC sur modèle, vue du retour palatin (b) RACC, Sonia Betin (Laboratoire Bertin) (c) préparation de la pièce prothétique  : mordançage à l’acide fluorhydrique pendant 20s (d) le silane bi-composant est mélangé puis appliqué dans l’intrados de la pièce prothétique (e) préparation de l’incisive par adhésion MR3 (f) mordançage amélaire pendant 30s (g) rinçage 30s (h) surface amélaire après mordançage/rinçage, on observe bien le changement de teinte (i) primer puis adhésif (Optibond FL Kerr) (j) collage au Nexus White, les excès sont éliminés au pinceau (k) polymérisation finale sous gel de glycérine Fig. 12  : vue endo-buccale à 2 semaines post-opératoire. Fig. 13  : vue endo-buccale à 3 mois post-opératoire. Etape 3  : contention & surveillance 71 et 81 Une empreinte pour une gouttière de contention est faite en fin de séance. La patiente portera sa gouttière toutes les nuits pendant 1 an pour limiter une récidive des mouvements de 21. Un contrôle annuel de 71 et 81 est réalisé (Fig. 14). Fig. 14  : vue de face avant et après traitement. CONCLUSION L’orthodontie est de plus en plus acceptée par nos patients adultes, cette étape clé permet une préservation optimale des tissus dentaires. La morphologie de l’incisive riziforme doit être modifiée par la création de points de contacts et un allongement du bord libre. Lors d’une technique indirecte (par RACC), le praticien doit respecter des principes de préparations pour permettre au prothésiste de réaliser une forme s’intégrant dans le sourire à long terme. La gestion du profil d’émergence pour fermer le diastème est une étape délicate qui conditionne la réussite du traitement. - En inter-proximal, les limites sont sous gingivales (0,5 mm) et en forme de « toboggan ». - En palatin, la limite prothétique ne doit pas se situer sur les zones d’occlusion en OIM. — En cervical, la préparation de facette reste standard. La bibliographie exhaustive est disponible en ligne sur https://www.lefildentaire.com/bibliographiearticlelfd150-mathilde-jacquemont/



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :