Le Fil Dentaire n°149 avril 2019
Le Fil Dentaire n°149 avril 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°149 de avril 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 141 Mo

  • Dans ce numéro : dernières tendances numériques.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
FOcuS CLINIC DLP (Digital Light Processing) La technique DLP est en fait une amélioration de la technique SLA. Plutôt que de « dessiner » la pièce à imprimer, point par point, on projette l’image de chaque couche en une seule fois, grâce à un projecteur en tout point comparable à ceux que nous utilisons pour projeter nos présentations à partir d’un ordinateur. L’amélioration de la définition des puces DLP capables aujourd’hui de définitions full HD (1920x1080) permet des impressions avec une définitions horizontale de l’ordre de 60 microns si l’on choisit une plateau d’impression raisonnable. En effet, puisqu’il s’agit d’une projection, plus l’image doit être grande, plus la résolution horizontale diminue. Figure 7  : principe de l’impression DLP. Dans une imprimante DLP, il n’y a pas de mouvement mécanique dans le plan horizontal, mais uniquement dans le plan vertical. Comme chaque couche est « flashée » en une seule fois, la vitesse d’impression est améliorée par rapport à la méthode de stéréo lithographie. Aujourd’hui, la grande majorité des imprimantes 3D proposées pour le secteur dentaire fonctionnent sur le principe du DLP. Elles permettent de réaliser un modèle ou un guide chirurgical en une vingtaine de minutes. 54/LEFILDENTAIRE.COM Figure 8  : imprimante Nextdent 5100 de 3D Systems. Les fabriquants developpent de nombreuses résines agréees pour l’usage dentaire afin d’étendre les indications de l’impression 3D. QUELLES APPLICATIONS AU CABINET DENTAIRE Figure 9  : résine pour les bases de prothèse adjointe, pour les guides chirurgicaux, pour les gouttières, pour les aligneurs, pour les couronnes provisoires… L’utilisation la plus simple d’une imprimante 3D au cabinet est la réalisation de modèles d’étude. Dès lors que l’on possède un scanner intra oral pour la prise d’empreinte, il est très aisé de récupérer les fichiers générés au format.stl et de les injecter dans le logiciel d’impression 3D. Ces modèles, une fois imprimés, permettent une étude précise de l’état dentaire du patient et facilite le choix d’un plan de traitement cohérent. Cependant, il serait contre-productif de limiter l’utilisation d’une imprimante 3D à cette seule indication. Aujourd’hui, la grande majorité des auteurs reconnaît les avantages de la chirurgie implantaire guidée qui permet de positionner les implants dans des axes compatibles avec une réalisation prothétique harmonieuse, tout en évitant les principaux obstacles anatomiques. Couplée à un logiciel adapté, une imprimante 3D permet de réaliser ce type de guide dans des résines adaptées supportant la stérilisation à l’autoclave. Figure 10  : guide chirurgical imprimé sur une Formlabs2, prêt pour la stérilisation à l’autoclave. La première étape consiste à enregistrer les volumes osseux grace à une radiographie de type CBCT (Cone beam computed tomograpy ou tomographie volumique à faisceaux coniques). Les fichiers obtenus sont au format.dicom pour Digital Imaging and Communication in Medecin. Il faut ensuite enregistrer les surfaces dentaires à l’aide d’un scanner intra-oral qui permet une exportation des données au format.stl pour STereoLithography, un format inventé par la société 3D Systems.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 1Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 2-3Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 4-5Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 6-7Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 8-9Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 10-11Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 12-13Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 14-15Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 16-17Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 18-19Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 20-21Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 22-23Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 24-25Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 26-27Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 28-29Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 30-31Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 32-33Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 34-35Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 36-37Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 38-39Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 40-41Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 42-43Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 44-45Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 46-47Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 48-49Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 50-51Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 52-53Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 54-55Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 56-57Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 58-59Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 60-61Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 62-63Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 64-65Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 66-67Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 68-69Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 70-71Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 72-73Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 74-75Le Fil Dentaire numéro 149 avril 2019 Page 76