Le Fil Dentaire n°148 mars 2019
Le Fil Dentaire n°148 mars 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°148 de mars 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 50,1 Mo

  • Dans ce numéro : les usures.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
Si votre taux d’acceptation des traitements est faible (ce qui est le cas dans de nombreux cabinets), cela ternit vos résultats et démotive votre équipe. Bien que cela puisse être vécu comme une situation assez frustrante, je veux que vous voyiez cela comme une opportunité. Avec de la motivation, quelques conseils et des changements à apporter à votre cabinet, vous pouvez améliorer considérablement vos taux d'acceptation des cas et votre production. Voici comment  : ÉcOuTEZ VOS PATiEnTS Si vous souhaitez améliorer l'acceptation de vos traitements vous devez déterminer ce qui motive vos patients. Quand ils disent non, demandez-leur pourquoi. Si c’est parce qu’ils ne voient pas vraiment la valeur du traitement, renseignez-les sur leur état et sur les conséquences possibles de ne pas aller de l’avant. Si le prix est un frein à leurs yeux, discutez avec eux des options de financement. En termes simples, déterminez leurs obstacles perçus aux soins, puis aidez-les à les surmonter. Un autre conseil ? Découvrez ce qui motive chacun de vos patients dès leur premier rendez-vous. Demandez-leur quels sont leurs objectifs en matière de santé bucco-dentaire et quelles améliorations ils aimeraient voir apparaître dans leur sourire. Répétez ces entretiens tous les 18 à 24 mois pour savoir exactement quels sont les services qui les intéressent le plus. Dans certains cabinets, a vu le jour le poste de coordinateur de traitement. Ce membre de l'équipe pourra s'asseoir avec les patients et examiner tous les détails du traitement, des avantages à la durée de la procédure et à son coût. Il ou elle peut répondre aux questions et répondre aux préoccupations des patients. Je suggère également que votre coordinateur de traitement assure un suivi auprès des patients deux jours après la présentation initiale afin de leur fournir des informations supplémentaires. GAGnER lEuR cOnFiAncE Avant que les patients ne se lancent dans des traitements coûteux, ils voudront ressentir une connexion avec vous et les membres de votre équipe. C’est pourquoi il est si important de prendre le temps de nouer des liens avec vos patients. Posez des questions sur leurs emplois et leurs familles. Discutez des objectifs de santé bucco-dentaire et expliquez comment vous pouvez les aider à atteindre ces objectifs. Dites-leur que vous vous souciez de leur bien-être. Une fois le lien créé, ils seront plus susceptibles de rester fidèles à votre pratique et d’accepter le traitement que vous recommandez. Concentrez-vous sur les avantages du traitement. Bien qu’il soit important de parler des aspects financiers et des services que vous fournissez, n’en faites pas le premier sujet dont vous discutez. Cela peut être rebutant et amener les patients à penser que votre seul objectif est de leur vendre un traitement, ce qui n’est pas vraiment un bon moyen de gagner leur confiance. ‘‘ Votre travail est d’aider les patients à comprendre pourquoi le maintien de leur santé bucco-dentaire est si important et de leur donner envie de dire oui au traitement que vous recommandez. Je vous suggère de prendre le temps d'éduquer les patients avant de commencer à parler d'argent. Assurez-vous qu'ils comprennent la valeur des soins que vous leur prodiguez et que vous êtes là pour répondre à toutes leurs questions. Ensuite, vous pourrez parler des coûts et des options de financement que vous proposez. Vous constaterez qu’une fois que les patients comprennent pourquoi ils ont besoin d’un traitement, le prix devient moins un obstacle. PARlEZ lEuR lAnGAGE La plupart de vos patients n’ont pas suivi des études de dentaire et ne seront pas plus rassurés si vous jetez des termes dentaires qu’ils ne comprennent pas. Au lieu de cela, ils quitteront votre cabinet, confus et sans l’intention d’effectuer leur traitement chez vous. C’est pourquoi il est si important de se mettre à leur niveau et de simplifier vos explications techniques. Je vous suggère de montrer des vidéos éducatives pour les aider à comprendre leur état et la nécessité d'un traitement. Utilisez par exemple une caméra intra-buccale afin qu’ils puissent voir exactement ce qui se passe dans leur bouche. Utilisez des termes courants qu’ils reconnaîtront lorsqu’ils discuteront des options de traitement. Cette approche aidera les patients à comprendre pourquoi un traitement est nécessaire, et c’est ainsi que vous leur ferez dire oui. cOncluSiOn De nombreux cabinets ont du mal à faire accepter les traitements à leurs patients, ce qui est à la fois frustrant et coûteux. Prenez le temps d’éduquer les patients et de gagner leur confiance, et vous constaterez bientôt une augmentation de votre taux d’acceptation. Groupe Edmond Binhas Rejoignez-nous sur notre Centre de Ressources www.binhas.com Institut Binhas/Clémence - contact@binhas.com Tél.  : 04 42 108 108 5 rue de Copenhague - BP 20057 3742 Vitrolles Cedex ‘‘ LE FIL DENTAIRE N°148/41
CONSEIL MAnAGEMEnT RODOLPHE COCHET Consultant, formateur et coach en management et organisation des cabinets dentaires 42/LEFILDENTAIRE.COM BiEn cOnduiRE unE RÉuniOn au cabinet dentaire Une réunion d’équipe est un outil de communication interne et de management puissant ainsi qu’un véritable levier de motivation et de fidélisation de ses employés et collaborateurs. Or, force est de constater que les acteurs du cabinet ne parviennent parfois pas à organiser des réunions d’équipe productives, soit par défaut de méthodologie, soit par manque de temps, soit aussi par manque de discernement, pensant à tort que le temps passé au sein d’une réunion, c’est du temps perdu pour la production du cabinet. BiEn PRÉPARER la RÉuniOn Sans écrit, sans formalisme, une réunion est nulle et non avenue. Il est donc recommandé d’organiser ses réunions de manière régulière, soit, toujours à la même heure et au même endroit. LA DISPOSITION DE L’ESPACE La disposition de l’espace de travail n’est pas anodine lors d’une réunion. Vous avez le choix entre 5 modalités de placement. Pas de table. Ce type de disposition facilite l’écoute et les échanges dans le cadre d’un effectif réduit et d’une ambiance détendue. Ce type de disposition ne met pas à l’aise tout le monde. La table ronde. Elle est le symbole de la convivialité et facilite un peu plus la concentration. La table rectangulaire. Elle a quasiment les mêmes effets que la table ronde. Néanmoins, attention aux personnes que vous placez aux extrémités et à leurs rôles respectifs. La disposition en face à face. Le risque d’une telle disposition au sein d’une grande équipe est celui de l’émergence d’attitudes de compétition. Cette disposition doit être privilégiée uniquement dans les grands cabinets ou centres dans le cadre de la présentation des résultats annuels, par exemple. Le mode ‘Présidence’, soit le gérant ou le coach face à l’équipe. Cette disposition convient aux équipes dont le mode de management est directif et laisse peu de place à la participation.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :