Le Fil Dentaire n°148 mars 2019
Le Fil Dentaire n°148 mars 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°148 de mars 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 50,1 Mo

  • Dans ce numéro : les usures.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
ATTRiTiOn C’est une usure par friction entre les dents pouvant survenir lors de la déglutition, lors du glissement et du serrage excentrique. L'usure devient sévère pendant le bruxisme avec des signes de perte rapide de substance dentaire. Elles sont identifiées comme des lésions plates et brillantes avec des marges différentes et l'usure est également évidente dans la dent opposée. Elles sont aussi appelées « facettes d’usure ». Fig. 2 Fig. 2  : facettes d’usures (attrition) en secteur prémolaire - canin ÉROSiOn C’est une perte progressive des tissus dentaires durs, causée par un processus chimique de dissolution par acides, qui ne provient pas d'une activité bactérienne. L’érosion est considérée comme la principale cause d'usure dentaire, en raison de la prévalence accrue résultant du changement de mode de vie entraînant des régimes acides et l'utilisation de boissons gazeuses. L'usure par érosion se produit de manière lente. Pour que le processus d'érosion existe, un pH bas (acide) est nécessaire. Un pH inférieur à 5'5 provoque une libération d'ions calcium et phosphate qui détruisent des cristaux d'hydroxyapatite constituant l'émail, brisant ainsi la structure de ce dernier et provoquant alors une érosion. Elles apparaissent autant sur les faces linguales que sur les faces vestibulaires, généralement dans la région cervicale. Elles peuvent apparaitre dans les faces occlusales en forme de petits puits. Ce sont de petites dépressions étendues, peu profondes et irrégulières, avec les marges lisses et mal définies. Elles sont d’apparence mate. Les facteurs qui causent l'érosion peuvent être produits par l'individu (intrinsèque) ou provenir de l'extérieur (extrinsèque). - Intrinsèque  : les acides gastriques atteignent la cavité buccale chez les personnes atteintes de troubles de l'alimentation, d'anorexie et de boulimie, présentant des problèmes gastriques tels que le reflux œsophagien et des vomissements. Ces lésions occupent une grande surface, touchent plusieurs dents, sont opaques et leurs bords sont marqués. L'emplacement est généralement situé dans les zones palatines du secteur antéro-supérieur et dans les faces occlusales des molaires. Fig. 3 Fig. 3  : lesions erosives sur la face palatine des dents supérieures chez un patient avec reflux gastrique. - Extrinsèque  : l’usure est produite par des agents externes à l'individu. Ils entrent en contact avec la dent de différentes manières  : - facteurs environnementaux et liés à la profession  : travailleurs des industries chimiques des colorants, des minéraux, des métaux ; dégustateurs de vin et nageurs professionnels. - modes de vie et régime alimentaire  : l’augmentation du nombre de plats cuisinés rapides et précuits est l’une des raisons de l’augmentation du nombre de lésions dues à l’érosion, car de nombreux acides sont utilisés comme additifs et agents de conservation dans les aliments et les boissons, par exemple l’acide acétique (vinaigre), l’acide phosphorique, (préparation de boissons effervescentes dans les industries de la boulangerie, du vin et de la pharmacie), agrumes (fruits), ascorbique (vitamine C). Les boissons gazeuses constituent également un problème majeur, la prévalence des usures chez les jeunes a augmenté en raison de la consommation élevée de sodas. - Médications telles que l'aspirine (acide acétylsalicylique) et la vitamine C (acide ascorbique). ABFRAcTiOn C’est une usure produite par des forces excentriques (non axiales) sur la dent. Ces forces provoquent une flexion au collet de la dent, générant une tension qui, si elle dépasse l’union chimique des cristaux d’hydroxyapatite, provoque la déstructuration des liaisons moléculaires, formant ainsi des microfractures de l’émail et de la dentine. La salive pénètre entre les cristaux et des phénomènes érosifs tels que l’abrasion et l’érosion accélèrent le processus de destruction en formant une lésion en forme de coup de hache (coin) située dans la JAC (jonction amelo-cementaire) avec des angles internes et externes marqués. Les lésions apparaissent principalement sur les faces vestibulaires des prémolaires, bien que nous pouvons en retrouver sur les premières molaires, canines et incisives. Fig. 4 Fig. 4  : 34 et 35 atteintes d’abfraction chez un patient de 76 ans LE FIL DENTAIRE N°148/19
L’hypersensibilité dentinaire est un symptôme courant de ces lésions. Il est conseillé de prendre des mesures de restauration afin d'éviter la progression de la lésion, ainsi que de contrôler l’hypersensibilité. MÉcAniSMES cOMBinÉS Les facteurs causant l'usure dentaire peuvent agir indépendamment ou en combinaison, raison pour laquelle l'usure est considérée comme une pathologie multifactorielle. Ainsi, nous pouvons trouver des usures causées par  : l attrition - abfraction. Nous trouvons des facettes d'usure et des lésions en forme de coin sur les collets des dents. l abrasion - abfraction. Sur la lésion abfractive agit l'action répétée d'un agent exogène qui augmente l'évolution de l'usure, par exemple la pratique du brossage agressif horizontal sur une lésion en coin produite par le stress occlusal. l érosion - abfraction. L'action d'un agent acide exogène ou endogène sur l'abfraction. l attrition - érosion. Se produit lorsque la couche d'émail a subi une usure telle qu'elle expose la dentine et sur celle-ci, l'action de l'acide provoque une usure accentuée. l érosion - abrasion. Les usures causées à la fois par l'acide exogène et l'acide endogène sont exacerbées par un brossage vigoureux. Nous pouvons également trouver des lésions causées par la combinaison de trois facteurs, par exemple lorsqu'une lésion provoquée par l'érosion acide est soumise à un brossage abrasif et à la flexion ou à la compression sous l'effet de fortes charges occlusales. Fig. 5 Fig. 5  : combinaison de plusieurs facteurs. Abfraction, abrasion et érosion chez une patiente de 74 ans cOncluSiOn L’usure dentaire a plusieurs causes et il est important de savoir distinguer les unes des autres, ce qui permettra au clinicien de connaître la phase dans laquelle se trouve le patient, et d’orienter la thérapeutique et de traiter la ou les causes.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :