Le Fil Dentaire n°147 février 2019
Le Fil Dentaire n°147 février 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°147 de février 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 66,5 Mo

  • Dans ce numéro : augmentation osseuse horizontale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
l’habitation mais qui fait l’objet ou a déjà subi des travaux de transformation pour devenir un logement. L’investisseur devra acquérir le bien entre le 1/1/2019 et le 31/12/2021. Le montant des travaux effectués et facturés par une entreprise doit représenter au minimum 25% du coût total de l’opération. Le bien doit être situé dans un centre-ville d’une des 222 villes éligibles à ce programme suite à la signature de la convention « cœurs de ville ». Montant de la réduction d’impôt - Elle varie de 12 à 21% en fonction de la période d’engagement de location (de 6 à 12 ans) et est appliqué sur le prix de revient total du bien. EXEMPLE – En 2019, le DocteurL. achète un bien avec travaux dans le centre-ville de Bourgoin Jallieu, éligible au dispositif DENORMANDIE pour un engagement de location de 12 ans. Le prix de revient est de 280 000 € . Le DocteurL. bénéficiera d’une réduction d’impôt de 58 800 € (5 600 € /an sur les 9 premières années et 2 800 € /an les 3 dernières années. Les obligations de l’investisseur Le bien devra être destiné à la location à titre de résidence principale pour le locataire qui pourra être un ascendant ou un descendant du bailleur. Le bailleur devra respecter des plafonds de ressources du locataire établis en fonction de la composition de son ménage et de la zone de situation du logement (zone B2 et C). Il doit également respecter un plafond de loyer fixé en fonction d’un décret dont les montants connus à ce jour sont  : Zones B2 C Prix au m² 8,82 € 8,82 € Le Denormandie est-il intéressant ? L’idée d’investir en cœur de ville est une excellente idée. Mais pour réussir votre investissement, vous devez vous intéresser à l’avenir économique de la ville choisie et à son devenir. A-t-elle un potentiel ? Sinon passez votre chemin et préférez une autre ville ou un autre dispositif. EST-IL PLUS INTÉRESSANT QUE LA LOI MALRAUX ? LE DÉFICIT FONCIER ? OU LE MONUMENT HISTORIQUE ? Tous ces dispositifs permettent de réduire vos impôts, en investissant dans l’ancien et le plus souvent en cœur de ville. Ce qui va les distinguer, c’est la quote-part de travaux et votre situation fiscale particulière. LOI MALRAUX Ce dispositif est assez proche du Denormandie. Il comporte toutefois moins de contraintes et avec de nombreux atouts. Pas de plafond de ressources et de loyer ! Les travaux représentent le plus souvent au moins 40% du total et la réduction d’impôt est accordée en général sur les 3 premières années contre 6 à 12 ans pour le Denormandie ! Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras ! De plus, l’intérêt immobilier de la loi Malraux est que le plus souvent ce sont des secteurs tout à fait délimités par certaines caractéristiques qui peuvent contribuer à terme à la valorisation. Elle s’adresse aux investisseurs qui veulent bénéficier d’une réduction d’impôt conséquente et surtout quasi-immédiate et concernent plutôt ceux dont la tranche est de 30%. DÉFICIT FONCIER Pour tous les contribuables disposant de revenus fonciers importants, le cadre du déficit foncier reste la meilleure alternative. En effet, vous pourrez imputer les travaux réalisés sur vos revenus fonciers et déduire jusqu’à 10 700 € du revenu global et reporter vos déficits fonciers durant 10 ans sans limite. A noter que l’investisseur est tenu de louer durant 3 ans après la dernière imputation sur le revenu global. Rappel  : vous achetez un bien ancien, le plus souvent en cœur de ville et vous réalisez des travaux de rénovation tant sur les parties privatives que communes (réfection toiture, plomberie, électricité, …). Le volume des travaux est souvent conséquent et représente en général au moins 40% du coût total de l’opération. Ce type d’opérations s’adresse donc à des contribuables avec des revenus fonciers bénéficiaires et se situant dans une tranche marginale d’imposition d’au moins 30%. EXEMPLE – Le docteur D. dispose de revenus fonciers de 50 000 € qui augmentent tous les ans. Il réalise des travaux sur ses biens immobiliers pour 55 000 € et il achète à Antibes un appartement à rénover de 97 349 € avec des travaux de 197 650 € . Résultat  : 146 600 € d’économies d’impôts et un coût d’acquisition estimé à 127 000 € sur 18 ans pour un bien qui, rénové, devrait valoir beaucoup plus. MONUMENT HISTORIQUE La défiscalisation en monument historique s’adresse aux contribuables disposant de revenus importants, fortement imposés sur une tranche à 41 ou 45%. Ce dispositif permet une déduction de 100% des charges et travaux éligibles des revenus fonciers et le déficit est déductible sans limite du revenu global. Mais l’inconvénient est la durée de détention du bien qui est d’au moins 15 ans, à compter de l’achat ! Comme pour le déficit foncier, il s’agit d’acheter un bien ancien et de réaliser d’importants travaux de rénovation. Ceux-ci peuvent également représenter le plus souvent plus de 40% du coût de l’opération. EXEMPLE – Le Docteur S. investit en monument historique pour un montant de 210 000 € (tous frais payés) car son épouse bénéficiera de vente de stock-options cette année (revenus exceptionnels s’il en est). Résultat, ils vont bénéficier d’économies d’impôts de 98 700 € au total pour 2018 et 2019 CONCLUSION Vous l’aurez compris, ce sera votre imposition et votre situation patrimoniale qui seront déterminantes quant au choix du dispositif le plus adapté à votre situation. Le mieux est bien sûr de faire réaliser la simulation de votre projet afin de vérifier s’il est bien adapté à votre situation. Patrimoine Premier CIF réf. sous n°A043000 par la CIP  : association agréee par l'AMF 2 rue Pierre Demours 75017 Paris Tél.  : 01 45 74 01 05 Catherine Bel- catherinebel@patrimoinepremier.com LE FIL DENTAIRE N°147/45
TENDANCE DÉCO Pauline PANNEQUIN Décoratrice d'intérieur Fondatrice de Opale Décoration 46/LEFILDENTAIRE.COM Tout au long de l’année, notre rubrique déco sera décryptée et expliquée aux dentistes par la décoratrice d’intérieur Pauline Pannequin. Cofondatrice de la société Opale Décoration, elle vous fera part de son expérience auprès des professionnels et des solutions qu’elle met en place sur ses projets. UN MOBILIER OPTIMISÉ POUR VOTRE CABINET Pas toujours facile de s’y retrouver quand on s’installe, le choix du mobilier peut s’avérer souvent compliqué. Pour cela, voici quelques conseils avisés pour vous permettre de sélectionner ce qui se fait de mieux sur le marché. CHAISE PRO OU CHAISE DÉCO ? Tout va dépendre de l’utilisation que vous en faites. Si vous êtes constamment assis sur une chaise, il est capital qu’elle soit confortable même si cela à un certain coût. Une assise professionnelle labellisée, avec un dos en résille micro-aéré, des accoudoirs réglables et un soutien lombaire, sera bien plus adaptée qu’une chaise standard. Le modèle « Sense » chez Burolia possède toutes ces options et peut être utilisé de façon intensive sans aucun désagrément. Si vous êtes à la recherche de chaises pour un usage modéré, optez plutôt pour des éléments décoratifs tels que les modèles « Fibule » ou « Mauricette » chez Maison du Monde qui existent en de nombreux coloris pour un prix raisonnable. BUREAU INNOVANT OU DESIGN ? Pour votre bureau, tournez-vous vers du mobilier professionnel conçu pour durer. Ce type de meuble présentera l’avantage d’intégrer des trappes comportant des prises électriques (ou Top Access) au sein même du bureau afin de rendre vos câbles quasiment invisibles. La marque Burolia propose un large choix de bureaux professionnels de divers tailles et coloris. Pour les amateurs de design, dirigez-vous vers des revendeurs comme Silvera ou Made in Design pour trouver un mobilier de bonne facture très esthétique. ÉTAGÈRES VISIBLES OU DISCRÈTES ? Pour le rangement, choisissez plutôt un mobilier fermé, car ce qui se trouve dans les armoires est souvent peu esthétique et peut vite créer une sensation de désordre permanent. De plus, optez pour des meubles bas qui se feront plus discrets dans l’espace. En effet, plus on installe d’armoires hautes, plus l’espace se réduit. Je vous invite également vivement à ajouter des rangements « décoratifs » comme une jolie bibliothèque dans votre salle d’attente ou votre coin bureau qui apportera un côté rassurant et chaleureux ou des petites étagères comportant des objets design qui n’ont pas forcément de lien avec votre profession mais dont le rendu esthétique global pourra être très bénéfique sur l’état d’esprit de vos patients et collaborateurs. Décoratifs et pratiques, les meubles n’ont dorénavant plus de secret pour vous. Bonne installation ! Des conseils déco de notre experte Pauline Pannequin vous intéressent pour embellir votre cabinet dentaire ? Ecrivez-lui à l’adresse suivante  : contact@opale-decoration.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :