Le Fil Dentaire n°147 février 2019
Le Fil Dentaire n°147 février 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°147 de février 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 66,5 Mo

  • Dans ce numéro : augmentation osseuse horizontale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
FOCUS CLINIC Cette répartition précise permettra de conserver à la fois une gencive kératinisée linguale et de déplacer une partie de ce bandeau kératinisé en vestibulaire des cols implantaires. Des implants Tissu Level (Straumann) non enfouis répondront parfaitement à cet aménagement de tissu mou et maintiendront le lambeau déplacé (Fig. 16). 16 DISCUSSION 1. Les limites d’une ostéotomie horizontale (5) - La forme de la crête peut rendre cette ostéotomie difficile en empêchant la fracture en bois vert du pan vestibulaire ou donner au final une mauvaise correction de l’axe osseux ne correspondant pas à l’axe prothétique. - Lorsque les corticales vestibulaire et linguale sont soudées ou la crête est trop fine (épaisseur minimale 3 mm), la séparation horizontale est impossible. - Dans la majorité des cas, l’ancrage primaire des implants est obtenu par les derniers millimètres en apical ou par le serrage des vis d’ostéosynthèse transfixant la table vestibulaire et linguale. - L’os cortical qui sera en vestibulaire de l’implant sera relativement fin. 2. Les intérêts de la technique d’ostéotomie de rotation - Répond aux inconvénients de la technique d’ostéotomie horizontale citée ci-dessus. - Le maintien de la vascularisation est assuré par le périoste et les tissus mous toujours adhérents au fragment osseux en lingual et en crestal alors qu’un prélèvement osseux libre subit la mort d’un grand nombre de cellules par interruption de la micro-vascularisation. - La largeur de la future crête dépend du trait d’ostéotomie horizontal vestibulaire. De ce fait, le futur implant sera entouré d’une grande épaisseur d’os et d’une couche corticale protectrice épaisse autour du col. - L’implant est entouré d’os natif dans les premiers millimètres. Le dernier consensus de l’ITI a mis en évidence un taux de survie moins élevé pour un implant placé dans un os reconstitué (6). Photos d’après vidéo  : Sepehr Zarrine Illustrations 3D  : Omar Bouhelal Schirmer 32/LEFILDENTAIRE.COM CONCLUSION L’ostéotomie horizontale est une technique éprouvée offrant des corrections d’épaisseur importantes tout en permettant une pose d’implant simultanée. Elle sera indiquée dès qu’une crête est verticale avec une épaisseur minimale de 3 mm et des parois osseuses non soudées bordant un os spongieux. Au contraire, l’ostéotomie de rotation nécessitera un second temps implantaire mais répondra aux manques d’épaisseur à la mandibule postérieure sortant des critères de l’ostéotomie transversale. De plus, elle aura l’avantage d’un os cortical vestibulaire large et épais se retrouvant en situation crestale une fois basculé. Enfin, elle permettra toujours l’adéquation entre l’axe osseux, implantaire et prothétique, pas toujours possible lors d’un clivage horizontal. Le résultat sera une augmentation reproductible de l’épaisseur de la crête résiduelle tout en s’affranchissant d’un site de prélèvement ou de biomatériaux. BIBLIOGRAPHIE 1 - Khoury F. Greffes osseuse en implantologie. Quintessence International  : 160-169, 2010 2 - Colombier ML, Lesclous P, Tulasne JF. La cicatrisation des greffes osseuses. Revue de stomatologie et de chirurgie maxillo-faciale 106  : 157Ŕ64, 2005. 3 - EspositoM, Grusovin MG, Felice P, Karatzopoulos G, Worthington HV, Coulthard P.The efficacy of horizontal and vertical bone augmentation procedures for dental implants - a Cochrane systematic review. Eur J Oral Implantol 2  : 167Ŕ84, 2009. 4 - Nefussi, J.R. Biologie de La Réparation Osseuse  : Technique d’augmentation du volume osseux implantable. EMC - Médecine Buccale. 2011:1-12. 5 - Georges Khoury G, Régnier R. Ostéotomie transversale. Dossier spécial  : la mandibule atrophiée. Déc 2017 ; 15. 6 - Salvi GE, Monje A, TomasiC. Long-termbiological complications of dental implants placedeither in pristine or in augmentedsites  : A systematic review and meta-analysis. Clin Oral Implants Res. 2018 Oct ; 29 Suppl 16:294-310.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :