Le Fil Dentaire n°147 février 2019
Le Fil Dentaire n°147 février 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°147 de février 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 66,5 Mo

  • Dans ce numéro : augmentation osseuse horizontale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
Les découpes osseuses sont réalisées à l’aide d’un insert denté de piezochirurgie. Dans notre pratique nous utilisons un insert NSK en mode Burst extrêmement rapide et efficace. Le trait d’ostéotomie horizontal est légèrement incliné vers le haut, sectionnant entièrement la corticale vestibulaire et partiellement la corticale linguale. Sa position est déterminée par la forme de l’os et la largeur du futur os crestal que nous souhaitons obtenir. (Fig. 4 et 5) 4 5 Les traits d’ostéotomie en mesial et en distal débutent à la ligne de découpe horizontale, passent sous la muqueuse crestale et pénètrent entièrement dans l’os spongieux jusqu’à la corticale linguale. (Fig. 6 et 7) 6 7 Par une fracture partielle de la table osseuse linguale, le bloc osseux est pivoté vers le haut tout en maintenant une attache périostée au niveau lingual. Le segment découpé est ainsi séparé de l’os basal par un mouvement de rotation grâce à un ciseau à os (Fig. 8). 8 Tout en restant pédiculé, il est basculé coronairement jusqu’à être dans un plan horizontal (Fig. 9). 9 Ce bloc est ensuite fixé dans cette nouvelle position par 2 plaques d’ostéosynthèse en forme de I ou une plaque en LE FIL DENTAIRE N°147/29
FOCUS CLINIC forme de H (IPP Pharma), transfixées par des vis d’ostéosynthèse en prenant soin d’être à distance du pédicule mandibulaire (Fig. 10 et 11). 10 11 La stabilisation totale est indispensable à la réussite de cette technique (Fig. 12). 12 Un Safe-Scraper permet de racler plus apicalement et de récolter de l’os particulaire permettant ainsi de combler l’espace créé par le déplacement (Fig. 13 et 14). 13 30/LEFILDENTAIRE.COM 14 Au même titre que les techniques de Lefort, nous n’avons pas besoin de recourir à du substitut osseux ou à une membrane. Dans les techniques de greffe, la réussite dépend de la revascularisation du prélèvement venant du site receveur et de la muqueuse recouvrant le site. L’angiogenèse se produit au sein des trabécules de l’os spongieux. La revascularisation corticale s’établit grâce aux ostéoclastes et aux vaisseaux perforants. Plus cela prend du temps, moins le taux de réussite est élevé. Dans cette technique, la cicatrisation et le remodelage osseux sont optimisés par la vascularisation du bloc pédiculé et l’ouverture de l’espace médullaire. En effet, cet espace richement vascularisé sera le siège de cellules sanguines libérant des cytokines et des facteurs de croissance. Il se forme alors un caillot riche en cellules souches permettant la cicatrisation puis le remaniement osseux. Comme pour toute fracture, cela débutera par une phase d’inflammation formant en quatre semaines un cal mou fibreux qui sera progressivement transformé en os mature en 3 à 4 mois (4). La gencive kératinisée a été déplacée lingualement lors de cette chirurgie. Dans le second temps chirugical, lors de la pose des implants à 4 mois, l’incision devra être obligatoirement au centre de la gencive kératinisée et non au milieu de la crête (Fig. 15). 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :