Le Fil Dentaire n°144 novembre 2018
Le Fil Dentaire n°144 novembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°144 de novembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 84,6 Mo

  • Dans ce numéro : c'est vous qui votez.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
K’KKK vOUK QU v qeq ! ; 3 ! ! B0 ! 7 ! B3 ! ! 163@A ! P3 ! !/ ! ! 0 !!! !!! !!! ! - ! AI ! pqOTOqOqeqpqOTOqqqpq que qqpqqqÉq & ! ! R ! DE) ! ! ILAN) ! &L !) ! &RATl' ! E) ! ET ! RA&IDE) parqle qr qrançoiqqroqqetti qpariq qqT qTqOqqà qqqpqOTOqqqpqqe quqÉq que qeqTq qe La photographie dentaire est un merveilleux outil pour apprécier ce qu’un traitement en cours peut permettre d’accomplir, valoriser le clinicien que vous êtes ainsi que votre patient, et contribuer d transformer votre routine quotidienne en une véritable passion. ? La photographie numérique est devenue une technique si simple, que n’importe qui peut apprendre d faire de remarquables photos moyennant une formation succinte. ?, ? Une fois que votre appareil professionnel dit ? reflex a ? cet article n’abordant pas la photographie avec ? smartphone a ? sera réglé pour la prise de photographies numériques dentaires, très peu d’aCustements seront nécessaires pour réaliser tous les clichés des interventions chirurgicales et esthétiques requis pour l’exercice de la profession. 1ER ÉLÉMEN'  : LE B"B'IER (" (S+S'AME P"RAPI$(E) Le système ? reflex a présente le double avantage d’être polyvalent et de permettre d’observer dans le viseur exactement ce qui sera enregistré sur l’image capturée ? what you see is what you get ?. ? Un boltier de base ? Nikon ou Canon, par exemple ? muni d’un obCectif macro de ? ? ? mm ? obCectif Sigma D ? Macro de ? ? ? mm, par exemple ? est recommandé. 2AME ÉLÉMEN'  : L"BJEC'IF (E'SES RÉLAES P"(R DES RÉS(L'A'S IDÉA(*)ctant donné que les appareils photo nécessitent généralement un grossissement de ?, ? ? conversion ? pour le réglage du fpt de l’obCectif, le rapport de grossissement de l’obCectif se rapproche de ? l ? ? ? ? ? ? pour les photos de portraits. qq/LEFILDENTAIRE !!! !!! 3@A !/C31 ! 5 !/ ; 2 ! ! 9/7@7 !!! B3 ! 8 ! 3 ; A ! 3 ! ! 3 ; 2@ ! 13 A3 ! ; ! BC3993 ! ! B0 ! 7 ! B3 ! 3 ; ! !/ ! A3 ;/ ! 7/A !/C31 LE ! FIL ! DENTAIRE ! ! N ! B@ !/:07A7 ! ; ; ! ; @ ! 717 ! 23 !  : 3 A ! 3 ! 3 ; !/C/ ; A ! 93@ ! : ! F3 ; @ ! 2 !!! A7:7@3 ! 93@ ! 1 ! ; 27A7 ! ; @ ! 23 ! @ ! 7 ; @ !/B ! 1/07 ; 3A ! 23 ; A/7 ! 3 ! @ ! B@ ! 9 !/ ; 593 ! deqlaqlqmière qdeql’imaq gerieqetqdeqqaideqqiqqelleq2 ! ; A ! ; ! B@ ! 27@ ! ! @ ! ; @ ! O ! 9 !/B03 ! 23 ! 13 !!! Q:3 @7Q193 ! &A))A ! E ! A !!! RI ! LE ! DE) ES ! ! ISUE ! ! ES EN ! O ! ONTOSTO ! ATO ! O ! IE ! 3A !/ ! A7193 !!! !!! @3 ! 3 ; !!! 3:73 ! ! 973B ! 23 ! @7: ! 97473 ! ! 93 ! 8/ ! 5 ! ; ! A316 ; 7 ! B3 ! 23 ! 9/ ! ! 6 ! A ! 5 !/ ! 673 ! ; B:P ! 7 ! B3 !!! 79 !!! P@3 ; A3 ! 3 ; @B7A3 B ; !!! ! A ! 1 ! 93 !!!/A7 ! B3 ! 3 ; !!! ! 19716P@ ! ! B3 ! C ! B@ !!! B ! ! 3G ! 4/1793:3 ; A ! 7 ; AP5 ! 3 ! ! 2/ ; @ ! 9 !/1A7C7AP ! 23 ! C ! A ! 3 ! 1/07 ; 3A ! 23 ; A/7 ! 3 ! ! E ; 47 ; ! B ; ! 5B723 ! @7: ! 9747P ! 23@ ! ! P59/53@ ! 3@A !!! !!! @P ! l ? ? ? ? ? pour les photos dentaires, notamment le sourire naturel, ainsi que les clichés pris avec un écarteur de lèvres et les vues occlusales. l ? ? ? ?, ? ? pour les photos dentaires, notamment les clichés rapprochés pris avec un écarteur de lèvres. 3AME ÉLÉMEN'  : LE FLAS (" (S+S'AME DÉCLAIRAE) De nombreux praticiens choisissent un flash annulaire par commodité. Ce dernier crée un éclat lumineux uniforme, ce qui est utile pour photographier les dents postérieures, les zones d’accès difficile et les régions intra-orales au moyen de miroirs. « Ouverture » ou « fKstop » ? cet important réglage contrnle la quantité ? intensité ? de lumière frappant le capteur. C’est en fait une ouverture aCustable dans l’obCectif ? en mode priorité de l’ouverture, indiquée par ? v ? KKigKKK, au travers de laquelle passe la lumière KKigKKK. La plage d’ouverture est déterminée par les valeurs f qui sont comprises entre environ f ? ?, ? et f ? ? ? pour la plupart des boltiers ? reflex a. -lus la valeur f est grande, plus l’ouverture de l’obCectif est petite. Le fKstop modifie la profondeur de champ. q q
q « KrofoKdeur de chaK p » Kelle correspond d la zone oo l’image est nette. Contrairement d l’œil humain qui est capable de voir tout obCet avec netteté, les appareils photo ne possèdent pas ce luxe. La profondeur de champ détermine dans quelle mesure l’image située en avant et en arrière des plans délimitant la zone de netteté apparaltra plus ou moins floue. Dans le cas des photographies rapprochées, elle est généralement réduite ? quelques millimètres ? et par conséquent la mise au point est déterminante pour l’obtention d’images nettes. La profondeur de champ varie inversement avec le diamètre de l’ouverture. Un obCectif grand ouvert dont l’ouverture correspond d une valeur f ? ? a une profondeur de champ réduite, alors que si la valeur diminue d f ? ? ?, presque toute la zone de l’avant d l’arrière sera très nette KKigKKK. ? q « KxpositioK » Kelle correspond d la quantité de lumière qui vient frapper le capteur pendant un intervalle de temps donné. ? Le temps est contrnlé par la vitesse d’obturation, mesurée en fractions de seconde. La plupart des appareils photo contemporains sont équipés d’un réglage automatique de l’exposition, qui calcule la vitesse d’obturation après que l’ouverture ait été réglée ? en mode priorité de l’ouverture, indiquée par ? v ?. Toutefois, la photographie dentaire requiert un certain point d’attention, qui est la garantie d’une profondeur de champ suffisante. Ceci ne laisse pas d’autre choix que de sélectionner un petit diamètre de l’ouverture, généralement f ? ? ? pour tous les clichés dentaires. ? L’utilisation d’une valeur f ? ? pour la prise de portraits sera suffisante. ? uqqpqOTOqOqeqpquqqpqqT que Le bilan photo présenté dans cet article est un exemple avec ses qualités et ses défauts, issu d’images ni retouchées, ni recadrées et prises dans des conditions réelles d’exercice. Le but initial du bilan proposé est de collecter puis classer facilement le maximum d’informations iconographiques en moins de ? minutes. ? ? prises de vues sont recommandées pour un bilan standardisé complet, dont ? ? réalisées avant et ? ? après traitement KKig K– KKK. Chaque photo doit prendre en compte le cadrage approprié de l’obCet photographié ? portrait, sourire et macro ?, des accessoires adéquats ? écarteurs et miroir occlusal ?, un rapport de grossissement précis ? ? ? ? ?, ? ? ?, ? ? ?, ? ? et un angle de prise de vue spécifique ? face, trois quarts, occlusal ?. Les ? premières photos sont naturelles, les ? suivantes sont prises avec écarteurs automatiques transparents et les ? dernières avec un miroir occlusal supplémentaire. ? Tout élément visuel pouvant distraire l’analyse photographique doit être évité ? excès de salive, plaque dentaire, tartre, saignements, débris alimentaires, maquillage, talc, matériaux d’empreintes, excès de ciment, etc… Idéalement, l’angle de prise de vue doit être parallèle au plan d’occlusion. La photo doit aussi révéler les éventuelles asymétries dentaires ? l’appareil photo ne doit pas être basculé pour compenser l’angulation des dents ?. ? q -"KMK:BM ""FIE"M L"NKBK""n:MNK"E"K:II"KM " """"ON" "" ":"" ""B"""" 2 0"NKBK" ""FIE"M"n:MNK"E"K:II"KM " """ON" "" ":"" ""B"""" LE ! FIL ! DENTAIRE ! NJ !!!/qq



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :