Le Fil Dentaire n°142 septembre 2018
Le Fil Dentaire n°142 septembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°142 de septembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 80,7 Mo

  • Dans ce numéro : spécial assistantes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
)""" ". !!! !!! !!! !!! !!! "12:":02.6"-.6"2"". ":""29". 8:2"G. "" 84",. -"" 5"2 """" """"" &"""5".:" - "4"76 -:":73"""/:"/: ! ! """ "" ! """""" ""/7B3" 3"B 23A """ """ " " "E ! """E" E""E" E" " M ! & !!!' !!! ! A' !!!) !' !!! !!! !!! ! "12:":02.6"-.6"2"". ":""29". 8:2"G. "@.:,2,. 4252"G F 4".6-7-76"2. ":". -. 4"1"5242"G """"" "A76 -7,".":""4".6-7" ""6"-77"/: !!! !!! !!! ! Les résorptions cervicales externes sont la plupart du temps de découverte fortuite car elles sont asymptomatiques. On les retrouve le plus souvent au maxillaire, sur les incisives centrales. Les causes les plus probablement liées sont les traitements orthodontiques, les traumatismes ou parafonctions et l’hygiène insuffisante. Hl existe une composante génétique peu claire. Hl y a touHours une porte d’entrée desmodontale dans le sulcus pour les résorptions cervicales invasives. On voit très bien la pulpe entourée d’un petit liseré blanchHtre. La résorption cervicale invasive n’attaque que la dentine Htissu durHet non pas la prédentine non minéralisée.lle « ronge H la dentine tout autour de la pulpe, en directions coronaire, apicale et circulaire. La résorption externe est d’ordre inflammatoire et « ronge H la dentine dans une seule direction qui n’est Hamais circulaire. !!! ! L !!! ! ! "" ""E """ " "" " """ ! : !!! !!! !!! !!! ! Madame N, HHans est adressée au cabinet pour la prise en charge d’une résorption externe au niveau de sa HH.lle a consulté auparavant son praticien pour un « bouton H sur la gencive. L’examen clinique montre une dent mobilité H, un sondage parodontal à Hmm en mésial et vestibulaire, Hmm en palatin et distal. Les tests de percussion sont négatifs, les tests de vitalité sont positifs. La radio rétro-alvéolaire montre clairement la résorption externe. On note la persistance de l’image canalaire caractéristique. Hans les cas de résorption interne, le canal disparait au profit de la lésion "7"/53A """""""". Hmages HHHHphotos prises lors de la premiHre consultation. Hn voit nettement la lasion gingivale au niveau du collet de la HH. Hmages HHHHradios ratroHalvaolaires initiales. La lasion semble envahir la totalita de la zone cervicale de la dentHon distingue la persistance de l’image du canal qui ne semble pas atteint.
Un examen complémentaire cone-beam est réalisé pour déterminer avec précision l’étendue de la lésion "7"/53A """". On voit, sur la coupe axiale, qu’il reste environ Htiers du volume dentinaire là og la résorption est la plus importante. On voit également la persistance du canal radiculaire épargné par la lésion. Hmages HHHHcoupes extraites de l’examen tomodensitomatrique Hfaisceau conique. La persistance du canal est confirmae. Hl resteHen palatinHune quantita de dent saine qui permet d’envisager sa conservation. Notre patiente étant très motivée pour conserver sa dent, la décision est prise, après lui avoir expliqué les risques de fracture consécutifs au traitement, de soigner cette dent en une séance longue décomposée en Htemps opératoires Hle débridement chirurgical puis le traitement endodontique. L ! ! : !!! !!! !!! !!! !!! ! L ! Hprès une anesthésie para-apicale et palatine Harticadne adrénalinée HHHHHHHHHon réalise un lambeau de pleine épaisseur, sans décharge, de la dent HHà la dent HH. Heci permet d’avoir un accès direct à la totalité de la lésion "7"/53 "". Hmage HHdacollement du lambeau de pleine apaisseurHon dacouvre que la lasion est comblae par un tissu inflammatoire. On réalise ensuite le curetage des tissus mous à l’aide d’une petite curette chirurgicale "7"/53 "". Hmage H Hvisualisation du dafaut dentaire aprHs alimination des tissus mous inflammatoires. Puis un curetage de la dentine lésée est effectué avec une fraise boule carbure de tungstène de gros diamètre montée sur un contre angle bague bleue. L’effraction pulpaire est inévitable. On réalise alors immédiatement une cavité d’accès palatine qui nous permettra de placer une pointe de gutta qui protègera l’accès au canal pour le traitement endodontique qui va suivre "7"/53A "" """. Hmage H Hvisualisation de la lasion aprHs le curetage dentinaire. Hmage HH Hmise en place d’un cône de gutta aprHs la raalisation de la cavita d’accHs palatine afin de conserver l’accHs Hla racine lors de l’obturation. """"" ! """" ! D"""" ! !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :