Le Fil Dentaire n°142 septembre 2018
Le Fil Dentaire n°142 septembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°142 de septembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 80,7 Mo

  • Dans ce numéro : spécial assistantes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
"%)) " (doit assurer simultanément toutes ces fonctions. Cela ne peut que générer un surcroct de stress et jouer sur la concentration du praticien. Hinsi, un exercice de qualité me semble impossible, au XXH e siècle, sans l’optimisation du travail de l’assistante dentaire et cela pour diverses raisons autres que celles que nous venons de citer. l "/1= ; >:3F7471/B7=< 23A/1B3A 1:7<7 ? C3A" La technique évolue régulièrement impliquant des interventions plus complexes et demandant une grande vigilance. Une assistance au fauteuil efficace apporte une aide considérable et minimise le stress. Ce renfort au cabinet permet au praticien de se concentrer sur l’essentiel Hla réalisation des traitements en bouche. l "K/C5 ; 3/B73:CA 3< >:CA 3F753/A" Là encore, une assistante efficace vous permettra de gagner au minimum HH H de temps supplémentaire. " " " "E" " E """"""" "E "E" ""E "ncore aujourd’hui,mbme si cela a grandement évolué ces dernières années, beaucoup trop de praticiens, considèrent l’Hssistante uniquement comme une aide technique. C’est-àdire qu’ils ne voient en elle qu’une personne présente ici pour ouvrir la porte, répondre au téléphone, préparer les ciments, faire la stérilisationP Hl faut optimiser le savoir-faire de nos Hssistantes de faHon à ce que l’investissement dans leur salaire Hcharges comprises) soit largement compensé par le chiffre d’affaires généré par leur présence. Heureusement, le statut de nos assistantes change, leur reconnaissance comme profession de santé et une qualification) iveau Hdans un très proche avenir, va aider à faire bouger les choses. n effet, nous constatons, en visitant de nombreux cabinets chaque année, que trop souvent encore les capacités de l’assistante sont loin d’btre optimisées. Leurrf le est trop souvent cantonné à des tâches exclusivement techniques. Hl y a malheureusement encore trop de cabinets og lerf le de l’assistante est réduit à unrf le d’=CD@3">=@B3 et de >=@B3" 1/
réaliser l’encaissement, prendre le rendez-vousP) os résultats montrent que le temps moyen pour un cabinet d’omnipratique varie de Hà HH minutes par patient. HOui, je sais HCertains praticiens vous disent passer Hà Hminutes seulement.) ous avons pu constater qu’il s’agit de ceux qui n’ontmbme plus le temps d’encaisser les soins qu’ils réalisent.). i l’on multiplie ce temps par le nombre de patients dans une journée, vous constaterez rapidement que les temps passés en tâches improductives pour vous peuventbtre impressionnants.) ous connaissonsmbme des cabinets og cela représente HH H du temps de travail.) e souriez pas si vous ne vousbtes pas encore chronométré, ce temps est généralement beaucoup plus long que ce que les praticiens peuvent imaginer. Hans l’optique d’obtenir la satisfaction du patient, la présence d’une Hssistante est donc, pour nous, vous l’aurez compris, un élément clé. Mais d’autres facteurs viennent encore compliquer le problème. n effet, le cabinet dentaire est toujours un haut lieu de stress. Les causes de stress sont nombreuses. t si une forte confiance n’existe pas entre le praticien et l’assistante, cela pourra bien shr rendre très vite la situation invivable pour l’un comme pour l’autre. Pire encore, le patient le ressentira H C’est pourquoi, l’une des responsabilités majeures du praticien aujourd’hui est de créer un esprit d’équipe. Consciemment ou inconsciemment en effet, les assistantes ont aujourd’hui besoin de se réaliser, de s’épanouir, de faire quelque chose d’important qui les mobilise et les sort de la routine. Vous, en tant que praticien, avez le pouvoir de créer cet environnement dans votre cabinet. Hl faut y croire.) ous constatons, tous les jours, que cela marche et que cela se traduit par une équipe plus épanouie. Cela retentit immédiatement sur le patient. La boucle est ainsi bouclée et votre cabinet peut trouver là les moyens d’un nouvel essor. Mbme aujourd’hui,mbme avec notre système de santé H Mais il y a une condition à cela. C’est que ce nouveau praticien sache s’entourer de personnes qui comprennent cette philosophie et qui n’ont pas l’état d’esprit H « je fais juste mon boulot et je rentre chez moi. H. "" " " E" " " """ "E """ "E"""" " "E "" " """"""" "E " Plusieurs étapes sont nécessaires à l’intégration harmonieuse d’une Hssistante dentaire. !!! "& $&' ! " ($ !' (A !) ()& A"'(A" (! ! &&)(& !!! ! & ! & !!!) & (A$ "L !!! "". $&' ! " ($ !' (A !) ()& A"'(A" (! A ! ! B ! Q ! 3 A ! ! @31@B3 ! 3 ! B ! L’Hssistante Hentaire joue unrf le très important au Cabinet. Hl s’agit d’unrf le multiple et celui-ci peut varier selon les cabinets. Hinsi, nous avons établi une liste des tâches habituelles réalisées par l’Hssistante Hentaire. Toutefois, d’une part, cette liste est non exhaustive et d’autre part, elle peut égalementbtre raccourcie si certaines des tâches sont prises en charge par une autre personne. Hl vous faudra décrire précisément la fiche de poste de l’Hssistante avec l’ensemble des tâches qu’elle doit réaliser au cabinet. Voici un « xemple de Fiche de poste H qui pourrait vous servir de canevas. (V:3A >@7<17>/CF 23  : K"AA7AB/@RA 2C " 36=<3 " "==@27@373B7BA 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :