Le Fil Dentaire n°142 septembre 2018
Le Fil Dentaire n°142 septembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°142 de septembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 80,7 Mo

  • Dans ce numéro : spécial assistantes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
"%)) " (! ! ! $ ! $ !!! !!! """" "&"" """""""/D31 C<3 "AA7AB/@7A3, se donner les moyens d’exercer sa profession avec des objectifs fixés en début d’exercice. Pourtant, de nombreux chirurgiens-dentistes connaissent mal des éléments financiers vitaux. Hls se contentent d’une gestion a posteriori, au lieu d’optimiser leur pratique grâce à une connaissance de leur activité suffisamment approfondie pour anticiper et non réagir, parfois un peu tard.
) ous devons nous former aux bases de la gestion d’entreprise, afin de prendre la bonne décision au bon moment H investissements et recrutements doiventbtre réalisés à l’issue d’une réflexion structurée. L’objectif est de modifier nos pratiques afin d’optimiser nos résultats. L’effort est minime au regard des effets concrets consécutifs à une professionnalisation de pratiques de gestion trop longtemps restées artisanales. L’enjeu est vital Hc’est le développement de votre cabinet dans un environnement en perpétuelle mutation. "" "" " "" " "E " " """ "E" E" """"" " """"" H’autre part, nous sommes confrontés à un autre phénomène qui ira en s’amplifiant dans les années à venir Htoujours plus de papiers à remplir, de normes de qualité, de contraintes administratives, etc. Certes, la liste est accablante. Hlors face à la marée de contraintes, il faut déléguer, automatiser et former. Hepuis plusieurs années, les contraintes viennent s’ajouter les unes aux autres jusqu’à l’écœurement Htri et traHabilité des déchets, procédure de prise en charge des déchets d’amalgame, contraintes croissantes des mutuelles. Ces formalités s’ajoutent à nos rapports avec le fisc, les organismes sociaux, à la comptabilité, à la rédaction des devis, aux normes de sécurité et d’asepsie des cabinets de plus en plus draconiennes, aux divers formulaires à remplir pour le personnel et aux contraintes sociales. "E""E" ! E" "E "" " "" " " Face à la marée des contraintes, quel est le comportement le plus adapté H Tout d’abord, cessez d’btre l’homme-orchestre.)’essayez plus de tout faire au détriment du temps passé au fauteuil, qui constitue l’essencembme de notre exercice professionnel. t pour cela, H règles essentielles sont à respecter H H’abord, n’hésitez plus à HUTOMHTH. - Hla digitalisation du cabinet permet d’optimiser la gestion de la comptabilité et la gestion des rendez-vous, sans parler de la prise de rendez-vous en ligne, l’automatisation des devis, du suivi des fiches labosP et donnera une image de modernité aux patients. Hu niveau de l’automatisation des tâches, la stérilisation est une priorité trop souvent oubliée. La seconde règle que je préconise va à l’encontre d’une opinion bien ancrée Hil ne faut pas hésiter à H L GU -.. i l’exercice moderne de la profession ne peut plus se concevoir sans une assistante etHou une secrétaire médicale, les tâches sont souvent mal définies et leur travail n’est pas optimisé.. i l’on considère qu’il s’agit non pas d’une dépense mais d’un Hnvestissement, il est normal qu’un retour sur investissement soit attendu. Hl vous permettra d’augmenter le temps passé au fauteuil, qui varie entre HHet HHH du temps de présence au cabinet. Vous serez ainsi soulagé d’une foultitude de tâches non cliniques et vous pourrez vous consacrer encore plus à vos patients. Héléguer, c’est aussi externaliser certaines tâches et savoir s’entourer d’experts dans différents domaines tels que la gestion, la comptabilité, l’organisation, et aussi faire appel à un réseau d’experts de tous ordres Hjuridiques, gestion de patrimoine, etc...). Pour ceux que ce programme effraie, je crois que le mouvement est irréversible Hpersonne ne va y couper, alors autant anticiper afin de faire partie des gagnants du processus de modernisation de la profession dentaire. L !!! !!! ! L !!! !!! L ! L !!! !!! $ ! LL ! ! $ ! L !!! ! L !!! !!! ! ! $ ! $ !!! !!! ! J’aimerais revenir plus en détail sur l’un des points majeurs à développer dans une grande partie des cabinets Hl’optimisation de l’exercice avec Hssistante. Hans un premier temps, reprenons les bases H "" " " ""E" "" E " n plus de l’accroissement des contraintes citées ci-dessus, le praticien doit se faire aider pour accomplir de nombreuses autres tâches HHccueillir les patients, les soigner, veiller à l’hygiène du matériel, répondre au téléphone, tenir l’agenda, suivre le stock, se formerP Les tâches, vous le savez comme moi, ne manquent pas au sein d’un cabinet dentaire. Hmaginons une seconde le cas d’un dentiste opérant seul qui """" ! """" ! """" ! !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :