Le Fil Dentaire n°121 novembre 2016
Le Fil Dentaire n°121 novembre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°121 de novembre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (211 x 297) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 12 Mo

  • Dans ce numéro : sourions ensemble.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
CLINIC STEP BY STEP 34/LEFILDENTAIRE.COM ( (visagiSMile 1 controlatérale ou de dents du même secteur). Cela permet donc au prothésiste de travailler, de créer des dents en s’inspirant des dents, des morphologies présentes. Dans le cadre du traitement des édentés complets, il apparait difficile d’inventer des dents pour un patient avec un très faible nombre de données. Le visagisme peut être une aide au choix des dents  : il aide les cliniciens à fournir des restaurations répondant aux critères esthétiques, mais aussi en fonction des caractéristiques psychosociales correspondant à l’image de chaque patient. Le visagisme implique la création d’une image personnelle et individuelle, qui exprime le sens d'une personne, son identité. La méthode est tirée de l'association des principes du langage visuel artistique et des disciplines comme la psychologie, la neurobiologie, l'anthropologie et la sociologie. Un des défis majeurs va être, dès lors, de découvrir les traits de personnalité et les désirs du patient pour les traduire dans des formes de dent naturelles dans l'harmonie psycho-dentofaciale. Le patient doit donc prendre part activement à ce choix-là  : l’utilisation de quelques questions permet effectivement de dégager certains traits de personnalités qui devront être en harmonie avec la morphologie des dents (fig. 7). TRANSMISSION DE LA TEINTE DES DENTS  : APPORT DE LA PHOTOGRAPHIE (5) La photographie en odontologie est un élément capital. En effet, les photographies ont à ce jour 3 rôles principaux  : ● posséder les données pour pouvoir réaliser un plan de traitement précis et étayé, ● transmettre les données cliniques au prothésiste, ● aspect comparatif du traitement (avant/après). L’outil photographique permet donc une meilleure communication auprès du patient mais aussi et surtout auprès des techniciens de laboratoires. Dans le cas présent, l’utilisation de la photographie est nécessaire (hormis le cadre DSD) pour la transmission de la teinte des dents. En effet, il s’agit de quelque chose de délicat à transmettre, à décrire (fig. 8) Une fois l’ensemble de ces éléments transmis, le technicien de laboratoire peut alors travailler avec toutes les indications nécessaires. Il est intégralement guidé pour le montage de ces dents et réalise ce dernier de façon sereine au vu de l’ensemble des données cliniques transmises. Il est évident que le prothésiste pourra adapter ce projet transmis afin de s’adapter aux contraintes cliniques (occlusion, place disponible etc.) mais aussi pour donner une touche ‘personnelle’à chaque sourire. Ce travail sera alors testé en Figure 8  : photographie de la pige de teinte correspondante à la patiente Figure 9  : essayage des six dents antérieures maxillaires, vue de face intrabuccale. Figure 10  : essayage des six dents antérieures maxillaires, vue du sourire de face. Figure 7  : résultat du Visagismile pour la patiente Figure 11  : essayage des six dents antérieures maxillaires, vue de profil afin de visualiser le soutien des tissus péri-buccaux. bouche afin de valider la bonne position des dents au niveau intrabuccal, du sourire, des tissus de soutien mais aussi du visage. La particularité de ce type de projet est l’absence de rebord prothétique remontant dans le fond du vestibule  : en effet, les prothèses implantaires provisoires et finales ne recouvriront pas la crête dans sa globalité. Il est donc inapproprié de faire monter la cire au fond du vestibule, elle devra s’arrêter sur le sommet de la crête (fig. 9 à 11)
ETAPES CHIRURGICALES  : DE LA PLANIFCATION A LA MISE EN CHARGE IMMEDIATE La réalisation d’un projet prothétique pour un traitement implantaire d’un édenté complet est finalement issu des mêmes étapes que celle de la réalisation d’une prothèse complète amovible (empreinte primaire, empreinte secondaire, base d’occlusion, essayage). Une fois ce projet prothétique réalisé et validé, la chaine de traitement implantaire pourra se mettre en place. GUIDE RADIOLOGIQUE CHEZ L’ÉDENTÉ COMPLET (6) Dans le cas présent et de façon générale, la technique du double scanner semble préconisée chez l’édenté ancien. La technique a été initialement décrite par Verstreken (7). Elle consiste à réaliser deux scanners  : un scanner du patient avec son projet prothétique (type appareil amovible, appelé donc guide radiologique) et un scanner du projet prothétique seul. L’ensemble des données DICoM (Digital Imaging and Communications in Medecine) peut donc être intégré dans l’ordinateur et lu avec des logiciels adaptés (Nobelclinian , Simplant , …). Sur les logiciels tridimensionnels décrits, la prothèse pourra être apparente (plein ou transparence) ou non et ce facilement, permettant donc une planification implantaire en fonction de la biologie osseuse mais également de la future prothèse. 4 Dans la situation clinique présentée, les implants sont planifiés en fonction du projet prothétique (prothèse bleue sur la figure 12). Il s’avère que pour respecter les impératifs biologiques, les implants sont enfouis largement sous le niveau crestal initial osseux (cf os en forme de lame de couteau). Ces impératifs biologiques osseux (espace biologique circonférentiel péri-implantaire de 7 millimètres minimum) sont indispensables tant pour la cicatrisation initiale que la pérennité de la reconstruction implanto-portée. Donc avant l’insertion des implants, il est nécessaire préalablement de réséquer la crête osseuse afin d’obtenir un volume osseux adéquat avec les impératifs biologiques d’un implant. Pour réséquer de manière fiable ce volume osseux, un guide stéréolithographique de coupe osseuse est conçu (guide rouge sur la figure 12 et figure 13). Après cette résection osseuse virtuelle, un guide chirurgical de type chirurgie guidée statique est conçu (guide blanc sur la figure 12 et figure 14). Dans le cas présent, et compte-tenu du volume osseux réduit, un guide de chirurgie guidée statique à appui osseux a été réalisé afin d’assurer le bon positionnement des implants (Simplant, Materialise). Une fois l’ensemble de ces préparatifs réalisé (projet prothétique et planification implantaire digitale), la chirurgie peut prendre place. Figure 12  : images du planning chirurgical  : implants positionnés en fonction de la prothèse, guide stéréolithographique chirurgical statique et guide stéréolithographique de résection osseuse. Figure 13  : guide stéréolithographique de résection osseuse. Figure 14  : guide stéréolithographique de positionnement des implants. C) 11 LE FIL DENTAIRE N°120/35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 1Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 2-3Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 4-5Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 6-7Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 8-9Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 10-11Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 12-13Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 14-15Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 16-17Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 18-19Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 20-21Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 22-23Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 24-25Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 26-27Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 28-29Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 30-31Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 32-33Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 34-35Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 36-37Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 38-39Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 40-41Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 42-43Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 44-45Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 46-47Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 48-49Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 50-51Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 52-53Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 54-55Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 56-57Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 58-59Le Fil Dentaire numéro 121 novembre 2016 Page 60