Le Fil Dentaire n°120 octobre 2016
Le Fil Dentaire n°120 octobre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°120 de octobre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 12,0 Mo

  • Dans ce numéro : approche pluridisciplinaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
SUR LE FIL DENTSPLY SIRONA CEREC TiBase s’étend à davantage de systèmes d'implants Au cours du 25ème congrès de l’EAO à Paris, Dentsply Sirona a présenté l'offre étendue de CEREC TiBase  : ces produits permettent de fabriquer en un seul traitement, avec les Scanposts correspondants, des piliers hybrides et/ou des couronnes vissées spécifiques à chaque client Avec les nouveaux TiBase, CEREC couvre maintenant d'autres systèmes d'implants, en particulier les systèmes de Dentsply Sirona Implants avec ANKYLOS & ASTRA TECH Implant System EV, qui, jusqu'à présent, ne faisaient pas partie du catalogue CEREC. « Le dentiste peut non seulement proposer à ses patients un traitement en une seule séance, mais travailler également avec un flux de travail homogène » explique Roddy MacLeod, Group Vice President CAD/CAM chez Dentsply Sirona. Les piliers hybrides avec TiBase peuvent être utilisés en tant que couronne vissée directe, prothèse provisoire et pilier de soin individuel. Ils peuvent ainsi être traités et mis en place directement dans le cabinet dentaire. Ils permettent également au dentiste de pouvoir choisir librement le matériau du pilier qui doit être fabriqué avec CEREC. Pour les nouveaux TiBase, la version logicielle CEREC 4.4.4 est indispensable (bientôt disponible). www.dentsplysirona.com 8/LEFILDENTAIRE.COM BIOTECH DENTAL DES SOLUTIONS made in France 14 La FRENC TECH Fort de trente ans d’expérience en France et à l’étranger, le groupe Français Biotech Dental est un des leaders en implantologie dentaire et en solutions restauratrice et régénératrice en proposant des technologies innovantes et exclusives aux acteurs du marché dentaire. Le groupe Biotech Dental certifie que ses produits sont de fabrication Française et se fait un devoir de s’entourer d’acteurs et de prestataires répondant aux mêmes exigences de qualité : si la fabrication des implants dentaires Kontact est assurée par des spécialistes de l’usinage, depuis 25 ans dans la vallée de l’Arve (Rhône-Alpes), les gouttières transparentes Dentosmile sont quant à elles directement usinées en impression 3D et thermoformage par la société Poly-Shape à Salon-de- Provence (Bouches-du-Rhône). À travers cet engagement «Made in France», l’objectif de Biotech Dental est de valoriser l’assise industrielle du groupe en France, rassurer les chirurgiens-dentistes et les laboratoires de prothèse à travers une information fiable sur l’origine et la fabrication des produits et enfin, favoriser l’identification de ses produits et services à l’export. Biotech Dental s’est également vu distinguée par l’attribution du label PASS French Tech 2016. La French Tech désigne la communauté d’entreprises innovantes Françaises. www.biotech-dental.com L’UNPPD DÉNONCE LA MARCHANDISATION des prothèses dentaires L’Union Nationale Patronale des Prothésistes Dentaires (UNPPD) a rappelé dans un communiqué mis en ligne le 21 septembre dernier, vingt-quatre heures après la parution du rapport de la Cour des comptes sur le coût des soins dentaires en France, son agacement quant au fait que le Ministère de la Santé et l'UNCAM (Union Nationale des Caisses d'Assurances Maladie) aient une nouvelle fois refusés d’inclure les prothésistes dentaires dans les négociations des tarifs des actes prothétiques. Une fin de non-recevoir qui serait selon l’UNPPD dû à « la persistance de la connivence entre financeurs (L’État et les mutuelles) et chirurgiens-dentistes » et ne servirait qu’à « cacher la vérité sur les prix d'achat des prothèses dentaires » que le rapport estime à environ 120 euros pour une couronne céramique fabriquée en France, 50 euros pour un modèle fabriqué en Chine et 10 euros pour le même produit fabriqué au cabinet dentaire. La polémique n’en est surement qu’à ses débuts. À suivre r
PRIME MOVER IN IMPLANUJ,0 ii



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :