Le Fil Dentaire n°120 octobre 2016
Le Fil Dentaire n°120 octobre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°120 de octobre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : COLEL

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 12,0 Mo

  • Dans ce numéro : approche pluridisciplinaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
CLINIC FOCUS Apport de L’IMAGERIE 3D en endodontie Dr. ERIC BONNET Docteur en chirurgie dentaire Docteur de l’université Claude Bernard Ancien assistant de la faculté d’odontologie de Lyon 32/LEFILDENTAIRE.COM Limagerie est un examen complémentaire indispensable dans beaucoup de domaines en odontologie, et plus particulièrement en endodontie. Lors des traitements endodontiques initiaux ou d’une reprise de traitement, il existe différentes causes de lésions des nerfs, en rapport avec les dents traitées. Les causes sont les suivantes  : surinstrumentation, chimie des solutions d’irrigation (hypochlorite de sodium, EDTA,…), et dépassement de matériau d’obturation (Boucher et Azerad). Lorsqu’on se trouve au niveau mandibulaire, le dépassement de matériau d’obturation endodontique et sa présence dans le canal dentaire est une complication possible d’un traitement endodontique dans les secteurs postérieurs mandibulaires dont l’expression clinique est la présence de douleurs de type et d’intensité variables. Radiographie panoramique initiale  : on suit parfaitement le trajet du nerf alvéolaire inférieur sur tout son trajet. Par contre, en regard de l’apex de la 45, une image radioclaire est susceptible de nous fournir un diagnostic erroné  : émergence du nerf ou lésion apicale ? Le dépassement de matériau d’obturation est considéré le plus souvent comme un aléa thérapeutique dès lors que les précautions d’usage ont été respectées. Il est donc fortement recommandé, lors d’un traitement endodontique, d’effectuer des radiographies pré, peropératoire avec instrument en place et une radiographie postopératoire (dans plusieurs incidences si nécessaire). Dans les situations à risques comme des rapports intimes avec des éléments nobles (trajets nerveux, sinus,…), des examens complémentaires à l’imagerie 2D faisant appel à l’imagerie sectionnelle deviennent indispensables  : le CBCT est devenu l’outil de choix pour obtenir un image tridimensionnelle qui va nous apporter les éléments manquants. Dans notre cas, la patiente âgée de 51 ans, consulte pour des douleurs dans le secteur mandibulaire droit, secteur sur lequel se trouve un bridge de 3 dents. A l’examen clinique, il existe des sensibilités récurrentes sur ce bridge avec des réactions positives aux tests à la percussion axiale et transversale. A l’examen radiographique, la panoramique montre une image radioclaire en regard de l’apex de la deuxième prémolaire (45). Cette image représente une image anatomique normale si on considère la position classique des foramina mentonniers. On visualise aussi très nettement le trajet du nerf alvéolaire. Par ailleurs, on note la proximité de ce nerf alvéolaire avec l’apex de la 45 au niveau de son émergence. Les radiographies rétroalvéolaires, réalisées sous deux incidences, confirment la présence de cette radioclarté.
tnUm cran Le CBCT X-Mind Trium (Acteon) possède un capteur haute-résolution (voxel = 75 μm). Il donne ainsi des images nettes en toute circonstance, dans tous les axes de visualisation. Il existe différents champs de vision (à choisir parmi 40x40 mm, 60x60 mm, 80x80 mm ou 110x80 mm). Tout le paramétrage de cet appareil s’effectue de façon intuitive via le logiciel Acteon Imaging Suite (=AIS). Vue 3D du secteur analysé, montrant la proximité de l’émergence du nerf alvéolaire inférieur avec 45. Même vue 3D mais avec les différents axes de visualisation. On peut ainsi se positionner précisément dans la zone d’intérêt de notre examen afin d’en retirer la meilleure analyse. Dans les situations à risques, des examens complémentaires à l’imagerie 2D faisant appel à l’imagerie sectionnelle deviennent indispensables Compte tenu de la nécessité de refaire le bridge pour des raisons prothétiques, il devient justifié de réaliser une reprise de traitement endodontique de cette dent. Il est donc nécessaire et pertinent, compte tenu de la proximité du nerf alvéolaire inférieur, de réaliser une analyse par un CBCT, afin de préciser la prise de risque que constitue cette reprise traitement endodontique. En effet, « le cone beam » permet une évaluation morphologique et dimensionnelle 3D de qualité des lésions par ses caractéristiques spécifiques  : pixel isotrope de petite taille et excellente résolution spatiale (Cavezian, 2011). Les questions que le praticien se pose, sont les suivantes  : existe-t-il une réelle lésion apicale en regard de 45 et quels sont les rapports anatomiques précis entre le nerf alvéolaire et les apex des dents, afin de pouvoir réaliser ce traitement dans les meilleures conditions ? Pour le praticien, la situation la plus délicate est celle où le nerf se situe dans la continuité de la trajectoire canalaire, avec un risque de lésion instrumentale par surinstrumentation, neurotoxique par l’utilisation de solutions chimiques lors de la désinfection ou alors de compression par dépassement de matériau. On sait qu’un traumatisme de ce nerf, même minime, pourra être lourd de conséquences tant pour le patient et que pour le praticien. La prévention de ce type d’accident passe donc par une analyse fine préopératoire du risque, une mise en oeuvre du traitement adapté à ce risque, sans oublier une information éclairée du patient lors de la première consultation. Comme pour tout traitement, une analyse préopératoire doit faire ressortir la liste de tous les risques potentiellement encourus lors de la réalisation du geste endodontique. Elle repose toujours en première intention sur l’examen clinique et ensuite sur des examens complémentaires  : une radiographie panoramique puis des clichés rétroalvéolaires LE FIL DENTAIRE N°120/33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :