Le Courrier de l'Unesco n°1974-8 septembre
Le Courrier de l'Unesco n°1974-8 septembre

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Dessin Courrier de/'Unesco - Alessandrini Dessin Courrier de l'Unesco - Alessandrini frini ? fi _,.•.p ai,.-..•Y<16f2 ! ?'i..YN _._:..N ►.,..-.. `'"'`• = ff Sii i i ii/— ► iiiis- ï ii aov'/*1J ! ! u 1I% iri• _... images images évanouies évanouies YfHn'nü JYJJlhii%Îü ! jli,.n'.r. i'/ ! •' ! •üGL ! rN•tr.t•+ y.. li:y.. :.•i/ ! +/./.+,.-s'f•r. :.. !..i.'fi'•., Îi iii: : ïlfiSiiij S IC ! t Jiiï ii Î,
Depuis la naissance du cinéma Depuis la naissance du cinéma des milliers de films ont disparu : des milliers de films ont disparu : fragile support d'art et d'actualité fragile support d'art et d'actualité la pellicule n'a souvent pu résister la pellicule n'a souvent pu résister au temps et à la négligence au temps et à la négligence par Bhagwan D. Garga par Bhagwan D. Garga ON l'a dit et l'on ne s'est'N l'a dit et l'on ne s'est pas trompé : le nombre des films qui pas trompé : le nombre des films qui ont disparu — au moins pour l'époque ont disparu au moins pour l'époque du muet — est plus grand que celui du muet est plus grand que celui des films survivants. Parmi les œuvres des films survivants. Parmi les oeuvres de Lumière, Méliès, Feuillade, Ince, de Lumière, Méliès, Feuillade, Ince, Griffith, Sjôstram, Dupont, Pabst, Chaplin, Max Linder, Clair — parmi tant Griffith, Sjöström, Dupont, Pabst, Cha¬ plin, Max Linder, Clair parmi tant d'autres — combien sont perdues pour d'autres combien sont perdues pour la postérité ? Combien ont été détruites, volontairement ou par négli- la postérité ? Combien ont été dé¬ truites, volontairement ou par négli¬ gence ? De ces documents sans prix, gence ? De ces documents sans prix, qui auraient pu faire revivre toute une qui auraient pu faire revivre toute une époque, combien de millions de mètres époque, combien de millions de mètres se sont évanouis ? Il y bien réellement de quoi s'effrayer. se sont évanouis ? Il y a bien réelle¬ ment de quoi s'effrayer. Je préparai, voici quelques années, Je préparai, voici quelques années, une anthologie du cinéma indien. Je une anthologie du cinéma indien. Je me fis, avec passion, une liste des me fis, avec passion, une liste des films importants et entrepris de les films importants et entrepris de les trouver. Calcutta, je rencontrai le trouver. A Calcutta, je rencontrai le propriétaire d'une firme de production propriétaire d'une firme de production connue. En lui tendant la liste des connue. En lui tendant la liste des anciennes productions de sa firme, je anciennes productions de sa firme, je lui demandai l'autorisation d'en utiliser lui demandai l'autorisation d'en utiliser des extraits. C'était un mélange de des extraits. C'était un mélange de films muets et parlants. Cet homme films muets et parlants. Cet homme jeta un bref regard sur ma liste, puis jeta un bref regard sur ma liste, puis me la rendit avec ces mots : me la rendit avec ces mots : — Je n'ai aucun de ces films. Je n'ai aucun de ces films. — Que leur est-il arrivé Que leur est-il arrivé ? — Ils ont traîné par ici un bon bout Ils ont traîné par ici un bon bout de temps et puis nous avons décidé de temps et puis nous avons décidé de les envoyer Madras. de les envoyer à Madras. — Pourquoi Madras Pourquoi Madras ? — II se trouve que les brocanteurs Il se trouve que les brocanteurs offraient là-bas de meilleurs prix qu'à offraient là-bas de meilleurs prix qu'à Calcutta. Calcutta. Je devais découvrir par la suite, Je devais découvrir par la suite, à ma grande horreur que, sur une production totale d'environ 300 films ma grande horreur que, sur une pro¬ duction totale d'environ 1 300 films muets, il n'en avait pas même survécu muets, ¡I n'en avait pas même survécu une demi-douzaine. Et ces rescapés une demi-douzaine. Et ces rescapés BHAGWAN D. GARGA, cinéaste indien, historien et critique de cinéma, a obtenu en BHAGWAN D. GARGA, cinéaste indien, his¬ torien et critique de cinéma, a obtenu en 1971 le Grand Prix du IVe Festival international du film Colombo (Sri Lanka). Il a 1971 le Grand Prix du IV* Festival interna¬ tional du film à Colombo (Sri Lanka). Il a participé aux travaux du comité chargé par participé aux travaux du comité chargé par l'Unesco de la préparation des anthologies l'Unesco de la préparation des anthologies de l'histoire du cinéma. de l'histoire du cinéma.comprenaient deux co-productions germano-indiennes La lumière de l'Asie comprenaient deux co-productions ger¬ mano-indiennes : La lumière de l'Asie et Un coup de dés. Des copies en et Un coup de dés. Des copies en étaient parvenues, on ne sait comment, la Cinémathèque française et étaient parvenues, on ne sait com¬ ment, à la Cinémathèque française et la National Film Archive de Grandeà la National Film Archive de Grande- B reta g ne. Bretagne. Parmi les films perdus se trouvaient Parmi les films perdus se trouvaient des œuvres réputées ; par exemple des réputées ; par exemple Balidan (Sacrifice), d'après une pièce Balidan (Sacrifice), d'après une pièce de Rabindranath Tagore Mrichakatika de Rabindranath Tagore ; Mrichakatika (le petit chariot d'argile), adapté d'un (le petit chariot d'argile), adapté d'un classique sanscrit de Sudaraka (3°classique sanscrit de Sudaraka (3"- 4° siècle de notre ère) ; et un film sur 4* siècle de notre ère) ; et un film sur ia non-violence, La Rage, dont le protagoniste était une sorte de personnage îa non-violence, La Rage, dont le pro¬ tagoniste était une sorte de personnage la Gandhi. Sans compter de nombreuses œuvres mythologiques assez à la Gandhi. Sans compter de nom¬ breuses mythologiques assez semblables à la superproduction italienne Cabiria par le style et l'ambition, semblables à la superproduction ita¬ lienne Cabiria par le style et l'ambition, ou encore nos propres variations sur ou encore à nos propres variations sur les Périls de Pauline de PearlWhite. les Pér ; 7s de Pauline de PearlWhite. Le vandalisme ne s'est pas limité Le vandalisme ne s'est pas limité aux films muets. Aucune trace n'a éte aux films muets. Aucune trace n'a été retrouvée du premier film parlant indien retrouvée du premier film parlant indien Alam Ara. Des centaines de films Alam Ara. Des centaines de films connus ont été soldés aux brocanteurs connus ont été soldés aux brocanteurs en toute inconscience. Résultat : l'histoire du cinéma indien des trous en toute inconscience. Résultat : l'his¬ toire du cinéma indien a des trous béants qu'aucune recherche ne pourra béants qu'aucune recherche ne pourra jamais combler. jamais combler. S'il n'y avait que l'Inde Mais on S'il n'y avait que l'Inde ! Mais on a continué sans faiblir détruire des continué sans faiblir à détruire des films parlants. Dans sa préface au livre films parlants. Dans sa préface au livre nostalgique de Herman G. Weinberg, nostalgique de Herman G. Weinberg, Saint Cinéma, le grand metteur en Saint Cinéma, le grand metteur en scène Fritz Lang évoque les films — scène Fritz Lang évoque les films aujourd'hui perdus qu'avait réalisés aujourd'hui perdus qu'avait réalisés H. d'Abbadie d'Arrast, mort en 1968, H. d'Abbadie d'Arrast, mort en 1968, le créateur de• huit des films les plus le créateur de « huit des films les plus merveilleux qu'on ait jamais faits•. merveilleux qu'on ait jamais faits ».• Ses films, écrit Lang, sont perdus * Ses films, écrit Lang, sont perdus jamais, comme beaucoup d'autres qui à jamais, comme beaucoup d'autres qui étaient essentiels pour le cinéma et étaient essentiels pour le cinéma et pour ses historiens. Ils ont été perdus pour ses historiens. Ils ont été perdus parce que toute la politique des studios tendait détruire les vieux films parce que toute la politique des stu¬ dios tendait à détruire les vieux films en nitrate, inflammables, alors que les en nitrate, inflammables, alors que les mêmes studios, rapporte Erich von mêmes studios, rapporte Erich von Stroheim, allaient jusqu'à récupérer les Stroheim, allaient jusqu'à récupérer les infimes proportions d'argent qui entraient dans la composition des sup- infimes proportions d'argent qui en¬ traient dans la composition des sup¬ ports cellulosiques.. ports cellulosiques. » En 1956, la Cinémathèque française En 1956, la Cinémathèque française célébra son vingtième anniversaire. célébra son vingtième anniversaire. A cette occasion, Henri Langlois donna cette occasion, Henri Langlois donna une liste de films perdus par négligence ou détruits par des gens qui une liste de films perdus par négli¬ gence ou détruits par des gens qui s'en moquaient. C'était s'arracher les s'en moquaient. C'était à s'arracher les cheveux... Récemment, j'ai envoyé un cheveux... Récemment, j'ai envoyé un questionnaire plusieurs services d'archives cinématographiques. Les ré- questionnaire à plusieurs services d'ar¬ chives cinématographiques. Les ré¬ ponses reçues sont significatives. ponses reçues sont significatives. Eileen Bowser, conservateur adjoint Eileen Bowser, conservateur adjoint au département Cinéma, Museum of au département Cinéma, Museum of Modern Art, New York : Modem Art, New York : • Il n'existe dans ce pays aucune loi « Il n'existe dans ce pays aucune loi contre la destruction des films. Je voudrais bien qu'il en ait une, mais il contre la destruction des films. Je vou¬ drais bien qu'il y en ait une, mais il ne faut pas compter dans le système ne faut pas y compter dans le système actuel. Tout ce que nous avons, c'est actuel. Tout ce que nous avons, c'est une sorte de dépôt légal : si vous entendez protéger votre film par copy- une sorte de dépôt légal : si vous en¬ tendez protéger votre film par copy¬ right, on peut vous demander d'en right, on peut vous demander d'en déposer une copie la Bibliothèque déposer une copie à la Bibliothèque du Congrès. du Congrès. » Evoquant les films américains perdus, elle ajoute• Des centaines de Evoquant les films américains per¬ dus, elle ajoute : « Des centaines de films américains importants ont disparu au cours des ans — non pas films américains importants ont dis¬ paru au cours des ans non pas forcément parce qu'ils ont été détruits, forcément parce qu'ils ont été détruits, mais parce que les pellicules de nitrate mais parce que les pellicules de nitrate se détériorent facilement. Il quelques années, nous avons fait une se détériorent facilement. Il y a quel¬ ques années, nous avons fait une exposition de vues fixes et publié une exposition de vues fixes et publié une brochure Les films perdus. Il s'agissait d'attirer l'attention sur quelques brochure : Les films perdus. Il s'agis¬ sait d'attirer l'attention sur quelques films importants qui avaient disparu. films importants qui avaient disparu. Cela nous permis d'en récupérer un Cela nous a permis d'en récupérer un petit nombre.. petit nombre. » lb Monty, directeur, Musée danois lb Monty, directeur, Musée danois du film : du film : • La liste des films muets danois qui « La liste des films muets danois qui ont été perdus, nous pouvons la dresser. Elle est énorme. Sur une produc- ont été perdus, nous pouvons la dres¬ ser. Elle est énorme. Sur une produc¬ tion d'environ 700 films muets, 225 tion d'environ 1 700 films muets, 225 seulement ont pu être sauvés. seulement ont pu être sauvés. » Jorn Donner, Institut suédois du Film, Jörn Donner, Institut suédois du Film, Stockholm : Stockholm : • Les films importants datant de « Les films importants datant de l'époque du muet ont disparu en grand l'époque du muet ont disparu en grand nombre ; selon nos estimations, les nombre ; selon nos estimations, les pertes représentent environ les deux pertes représentent environ les deux tiers du total et la moitié des films tiers du total et la moitié des films de valeur.. de valeur. » Kevin Gough Yates, conservateur Kevin Gough - Yates, conservateur adjoint, National Film Archive, Londres adjoint, National Film Archive, Lon¬ : dres : • Aucune loi n'empêche la destruction des films en Grande-Bretagne... « Aucune loi n'empêche la destruc¬ tion des films en Grande-Bretagne- Un grand nombre de films importants Un grand nombre de films importants semblent avoir disparu, et ils ne sont semblent avoir disparu, et ils ne sont pas seulement anglais. Merton of the pas seulement anglais. Merton of the Movies en est un. On ne peut plus le Movies en est un. On ne peut plus le n trouver. Et il en bien d'autres.. Il trouver. Et il y en a bien d'autres. » Il ** ajoute : • mon avis, tant que le gouvernement n'aura pas fait de loi pour ajoute : « A mon avis, tant que le gou vernement n'aura pas fait de loi pou ;



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :