La Voix du Vrac n°41-5 sep/oct 2015
La Voix du Vrac n°41-5 sep/oct 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°41-5 de sep/oct 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Association Nationale des Camionneurs Artisans inc.

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 10,7 Mo

  • Dans ce numéro : histoire des régions 02 et 09.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
La Voix du Vrac 8 i GAÉTAN LÉGARÉ Application mobile pour compléter la ronde de sécurité DataDis développe une application qui permettra aux camionneurs de remplir les rap- ports journaliers de la ronde de sécurité avec leur téléphone intelligent. Cette application mobile, développée par une entreprise de Québec, permettra également de remplir les fiches journalières relatives aux heures de con duite, de travail et de repos. Les représentants de DatisDis devraient être en mesure de faire une présentation préliminaire de leur application lors du prochain conseil général, le 21 novembre. L’ANCAI négocie avec DataDis afin d’obtenir un prix de vente très abordable qui permettrait à cette application d’être largement utilisée par les camionneurs de l’ANCAI. L’application, compatible avec les plateformes iOS (iPhone) et Android, simplifiera grandement la tâche aux camionneurs. En tout temps, l’utilisateur pourra consulter les rapports antérieurs, éliminant ainsi le besoin de conserver une copie sur papier des rapports de rondes de sécurité. Le lancement officiel de l’application devrait se faire au prochain congrès de l’ANCAI Congrès du 50 e anniversaire Le prochain congrès de l’ANCAI se tiendra du 28 avril au 1er mai 2016, au Centre Sheraton Montréal. L’édition 2016 marquera le 50 e anniversaire de l’ANCAI. Le comité du congrès planifie des activités spéciales afin de commémorer cet évènement exceptionnel. Des sujets chauds seront également abordés lors de ce congrès. Je rappelle qu’au moment de la tenue de notre congrès, il restera moins d’une année avant l’expiration de l’entente sur le camionnage en vrac. Nous connaîtrons alors le rapport préliminaire que les fonctionnaires du MTQ auront déposé à la direction du Ministère. Ce rapport traitera du maintien de l’encadrement dans le camionnage en vrac, après 2017, et des changements qui doivent être apportés. Un comité de dix personnes, portant le nom de Vision 2017, a été récemment formé. Il est composé de membres du personnel de direction des organismes de courtage et de l’ANCAI. Ce comité a pour mission d’évaluer le système actuel et d’élaborer des solutions pour améliorer l’encadrement dans le camionnage en vrac, à partir de 2017. Ce comité aura aussi la responsabilité de faire ressortir les avantages qui justifient le maintien du système des organismes de courtage. Le prochain congrès sera également une tribune idéale pour analyser les recommandations du rapport de la Commission Charbonneau. Septembre-Octobre 2015 COMMENTAIRE DU DIRECTEUR gÉNÉRAL Conseil général Le prochain conseil général de l’ANCAI se tiendra le samedi 21 novembre au Manoir du Lac-Delage, un endroit de villé - giature situé en banlieue nord de Québec. Lors de cette journée, un premier compte-rendu des rencontres du comité Vision 2017 sera présenté. Récemment, l’ANCAI a développé un climat de partenariat avec la Commission de la Construction du Québec (CCQ). Cela permettra aux deux parties de se rencontrer rapidement lors - qu’il y aura des divergences sur l’interprétation d’articles touchant le camionnage en vrac, dans la Loi sur les relations de travail s'appliquant à l’industrie de la construction. S’il y a lieu, un commissaire de la CCQ pourra trancher la question. Le prochain conseil général sera une occasion de clarifier les conditions d’exemption des propriétaires-chauffeurs sur les chantiers régis par la CCQ. L’ANCAI tient à ce que la réglementation sur les chantiers de construction soit respectée à la lettre. Pendant toutes les années que dureront les travaux de l’immense projet de l’échangeur Turcot, des enquêteurs de la CCQ et de l’UPAC seront en permanence sur les chantiers. L’ANCAI encourage cette initiative qui permet de mieux détecter les camionneurs ne se conformant pas aux règlements de la CCQ. Parmi les autres points à l’ordre du jour lors de notre conseil général, il sera question de la dernière réunion de l’ANCAI tenu avec le ministère des Transports concernant l’encadrement du camionnage en vrac après 2017. De plus, si le rapport de la Commission Charbonneau est publié avant notre conseil général, il fera sûrement partie des points à l’ordre du jour. Formation des conseils d’administration La formation aux conseils d’administration des organismes de courtage, offerte par l’ANCAI, a débuté en octobre. Le réseau de l’ANCAI compte 75 organismes de courtage, ce qui nous oblige à regrouper des séances de formation dans une même région. Par exemple, trois formations seront données dans la région 03, qui compte 14 sous-postes. Les conseils d’administration de la région 03 pourront se présenter à l’une de ces trois séances de formation, à leur convenance. Pour inciter les con - seils d’administration à suivre cette formation, nous afficherons sur notre site Internet le nom des organismes qui auront participé aux séances. La facturation et la protection de la paie des camionneurs seront des thèmes importants qui seront abordés. Des transporteurs forestiers affirment tricher pour survivre Les transporteurs forestiers de Grand-Remous, dans la région de l’Outaouais, ont affirmé publiquement devoir tricher pour arriver à survivre, étant donné les tarifs beaucoup trop bas offerts par les compagnies forestières. Ces propos ont été repris dans les journaux locaux. Le non-respect de la réglementation touche les heures de conduite et la surcharge. Je trouve cela déplorable qu’au Québec, l’on doive agir de la sorte pour réussir à survivre dans le transport forestier. L’ANCAI a écrit à M me Laura Lizotte, chef du cabinet de Laurent Lessard, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs. Nous demandons au ministère que des solutions soient trouvées rapidement, afin que les transporteurs forestiers puissent exercer leur profession dans des conditions décentes. Il n’est donc pas étonnant qu’une pénurie grandissante de transporteurs forestiers se manifeste à travers le Québec.
5teveMiller Cell. 1-418-571-3060 Saris frais  : 1-855-430-9001 Fax  : 1-R66-716-S714 sriller@Servicesfinancierstehlanc.corn F SFRVICFS FINANCIERS Leblanc rohi,et dec..Durtage en inancernent d équiDnen- La référence en financement d'équipement ! Services financiers Leblanc est un cabinet de courtage en financement d'équipement et nous avons accès à plus de 15 institutions financières spécialisées dans votre domaine. Nous connaissons parfaitement les besoins des entreprises comme la vôtre. Notre rôde  : {{Magasiner » et négocier pour vous les meilleures conditions de financement sur le marché et ce, en fonction de vos besoins spécifiques. Un courti.er, une solution simple et rapide pour vous faire économiser du temps et de t'argent. Notre grande flexibilité nous confère un plus grand pouvoir de financement et une multitude d'options  : toutes disponibles à un seul et même endroit. Contactez-nous dès maintenant  : itetvitatt teiMe. re.,4eire Excavation ID Forestier Industriel



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :