La Vie Est Belle - Voyages n°22 septembre 2009
La Vie Est Belle - Voyages n°22 septembre 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°22 de septembre 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LVEB

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 62

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : Porno-chic attitude

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
42 LITTÉROSCOPE EXTRAIT « Mes grands-parents se sont suicidés le 13 octobre 1991. Un dimanche, ce qui n’est pas forcément le jour idéal pour un suicide. Le dimanche, la famille téléphone, les amis proposent d’aller ensemble faire un tour avec les chiens, un lundi, par exemple, m’aurait semblé plus indiqué…{} J’imagine que ce matin-là, ma grand-mère se réveille avant mon grand-père. Et sa première pensée, c’est qu’elle se réveille pour la dernière fois. Qu’elle ne se réveillera plus jamais mais s’endormira seulement une dernière fois. » La vie est belle UN AMOUR EXCLUSIF Poignant … Aucun effet de style dans ce livre qui raconte une histoire vraie. Johanna Adorjan a vingt ans quand ses grands-parents se suicident. Seize ans plus tard, elle cherche à éclaircir ce qui les a motivé. Pour mieux nous faire comprendre leur vie, elle entrelace leur dernière journée (qu’elle imagine en tous points) avec les points forts de leur vie toute entière. On apprend comment Vera et Istvan, deux juifs hongrois, se sont connus, aimés. Comment ils ont échappé à l’Allemagne nazie et à la déportation. Comment ils ont fui les émeutes de Budapest en 1956 pour trouver refuge au Danemark. Avec de légères touches, l’auteure souligne tel ou tel moment. C’est simple et pudique. À travers son oeuvre se dessine bien-sûr la vie de ce couple qui s’est tant aimé mais en toile de fond, le destin de tout un peuple apparaît modelé par les chaos du XXe siècle. On aime son écriture efficace, dénuée de toutes tentatives stylistiques. Elle écrit pour raconter, pour dire, pour faire son deuil. Dans le respect. J.L. Un amour exclusif de Johanna Adorjan aux éditions Presses de la Cité, 19 €.
LE GRAND EXIL Une écriture racée. Une révélation … Tchaka. Sans âge. Coiffé d’un panama. Répond en hochant les tête. Se tait la plupart du temps. Fait ce qu’il a faire. Nage tous les matins. Et observe le volcan Tungurahua. Le tout avec le soleil de l’Équateur, planté sur la tête ! Qui est-il ? D’où vient-il ? Qu’attend-il ? La prochaine colère du volcan ? Il y a aussi Lucia - Lumière -. La fille de riches personnes qui ont oublié qu’ils ont une fille. Elle aussi attend. Dans un hangar à flanc de volcan. Elle aussi surveille. Pas le volcan, non. Elle surveille les turbulences aériennes grâce à des cerfs-volants truffés d’appareils de mesure. Pourquoi ? Parce qu’ils vont permettre à des candidats à l’exil de passer sans se faire saigner aux quatre veines par des passeurs professionnels ! Il y a Selmo. Le jour, il conduit les touristes en mer voir les baleines. La nuit, il livre du matériel à Lucia avec des mules qui escaladent le flanc du volcan. Et puis, il y a le volcan. Encore lui ! Personnage principal de cette étrange histoire. C’est lui qui décide. Explosera. N’explosera pas. La terre tremble. Ca sent le soufre. Les abeilles meurent en nombre. Tchaka donne l’alerte. Il prévient son patron. Un type enraciné là depuis vingt générations, à faire fortune dans l’élevage. Partir ou rester ? La question vaut pour tous. Pour eux. Pour ceux du village. Et le pont, censé leur permettre d’évacuer serat-il assez solide ? Le grand exil est un sublime roman. Intérieur et extérieur à la fois. Il narre la vie par les petites et les grandes choses. Le style est de toute beauté. Bien plus qu’un voyage en Équateur, l’auteur nous offre un voyage en littérature. J.L. Le grand exil de Franck Pavloff aux éditions Albin Michel, 16 €. LITTÉROSCOPE EXTRAIT « À un chauffeur de taxi de Quito, il avait laissé ses jumelles gainées de croco, et au patron d‘un hôtel de Guayaquil, sa paire de chaussures de montagne. À son arrivée au terminal de Baños, il ne possédait dans son sac que quelques vêtements de rechange, un stylo attaché par une ficelle tressée aux spirales d’un carnet, un couteau à manche de corne qui ne le quittait jamais et, dans une pochette portée sous sa chemise, son passeport noirci de tampons et des dollars. » La vie est belle 43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 1La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 2-3La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 4-5La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 6-7La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 8-9La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 10-11La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 12-13La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 14-15La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 16-17La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 18-19La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 20-21La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 22-23La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 24-25La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 26-27La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 28-29La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 30-31La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 32-33La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 34-35La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 36-37La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 38-39La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 40-41La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 42-43La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 44-45La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 46-47La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 48-49La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 50-51La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 52-53La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 54-55La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 56-57La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 58-59La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 60-61La Vie Est Belle - Voyages numéro 22 septembre 2009 Page 62