La Vie Est Belle - Voyages n°21 juillet 2009
La Vie Est Belle - Voyages n°21 juillet 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de juillet 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LVEB

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : Bye-bye Michael ! Hommage à M. Jackson

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
42 La vie est belle LONGS COURRIERS nouveau, évidemment plein de promesse. S’il existe quelque part au monde, un moment de tous les possibles, c’est évidemment le matin à San Francisco. Plus que n’importe où ailleurs l’air y est léger et enivrant. Relief, collines et bord de mer San Francisco est une ville qui pose plus de questions qu’elle n’apporte de réponses. Qu’est ce qui fait son indéniable charme et sa magie ? Son climat ? Sa situation géographique dans une baie sublime ? Ses collines ? Sûr que les collines ajoutent à la ville un charme. Vous pouvez passer un an à San Francisco et vous promener tous les jours dans le même quartier, vous aurez tous les jours, le bonheur d’une nouvelle découverte. Selon les jours, le brouillard ou le soleil, les points de vues changent en permanence de couleur, de consistance. L’horizon paraît plus ou moins loin, accessible ou inaccessible. Faites l’expérience dans les quartiers de Nob Hill, Russian Hill, Pacific Heights. Sur Market, poursuivez votre promenade jusqu’à Embarcadero, aux boutiques toutes plus attirantes les unes que les autres, puis virez à gauche en direction de Fisherman’s warf. Profitez des belles allées de bois de Pier 39 et 41 pour vous lancez dans une balade festive. Ne ratez surtout pas Boudin et sa « clam shouder » façon New England servie dans une miche de pain « sourdough, typiquement San Franciscain. Plus loin, déguster un crabe du Pacifique, un « Dungeness Crab », énorme et très iodé, il est cuit à l’étuvée et des poissonniers en cassent la coque avec des petits marteaux juste devant vous pour en faciliter la dégustation. Continuer votre marche jusqu’à The Cannery, les anciennes usines de briques rouges posées dans un écrin de verdure réaménagées en boutiques typiques et très authentiques. Ne passez pas devant le chocolat Ghirardelli sans vous arrêter. Vous rateriez un grand moment et pour vous reposer aller donc faire une pause dans Ghirardelli Square, squatté par les artistes et les contemplatifs du coin. Vous comprendrez pourquoi en y allant… Remontez dans « downtonw » en utilisant la ligne de cable car Powell, dont le terminus se trouve à quelques pas du square. Deux saisons par an et par jour Balayée par les vents venus du Pacifique, San Francisco est sous l'influence d'un micro-climat. Les saisons y
LONGS COURRIERS sont peu marquées et la ville bénéficie d’un printemps permanent. Pour être plus juste, il conviendrait de dire que l’on y compte deux saisons par an et par jour : la froide et la moins froide. Il fait froid matin et soir et à midi, c’est l’été. Attention, les différences de température dans la journée et d’un quartier à l’autre peuvent être très importantes. Le même jour au même instant on a déjà vu un brouillard à couper au couteau à Sunset et un soleil rayonnant à Castro. L’idéal étant de s’habiller en « oignon » pour retirer ou remettre des vêtements selon les besoins. Grâce aux vents, la ville est lavée de toute pollution. Du fait de l’absence de gaz d’échappement, San Francisco est une ville odorante. Des bonnes odeurs : celles du café, du sucré, des steaks grillés, des pizzas. Une alléchante ambiance qui renforce cette idée de bonheur que l’on ressent toujours en arpentant les rues de cette ville tout au bout du bout de l’Occident. Les rues de San Francisco sont larges. Sur les trottoirs, on peut marcher de concert à deux ou trois personnes sans se gêner, sans se bousculer. Ici, pas de poteau tous les mètres pour empêcher les voitures de stationner. Ici, les piétons ne sont pas téléguidés entre les arbres, les poteaux publicitaires et autres encombrements urbains. Un espace sans pollution visuelle qui donne à San Francisco une immense sensation de liberté et un désir de marcher à pied dans une ville pourtant étendue. San Francisco est une ville propre. Peu de papier, peu de mégot, pas d’emballage volant au vent… Les San Franciscains savent mettre à profit les poubelles disposées dans toute la ville. Enfin, il est inconcevable pour les possesseurs de chien, de sortir leurs animaux sans un petit sac pour ramasser. Sachez que si vous omettez ce geste, vous serez vertement réprimandé, tant chacun ici souhaite conserver sa beauté et sa netteté à la ville. Take care of us… Rien n’agace plus les véritables San Franciscains que notre « Frisco » censé désigner affectueusement cette ville de tous les possibles. Eux l’appellent avec chaleur « San Fran » ou encore « 7 by 7 » pour rappeler que la ville s’inscrit dans un carré de 7 miles sur 7 miles, bordé à l’Ouest par l’océan Pacifique, au Nord et à l’Est par une baie majestueuse, qui bénéficie grâce à son climat, d'une faune et d'une flore très diversifiées et riches en couleurs. Si, malgré une urbanisation importante, la nature est restée si belle, c'est que depuis toujours les La vie est belle 43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 1La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 2-3La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 4-5La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 6-7La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 8-9La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 10-11La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 12-13La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 14-15La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 16-17La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 18-19La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 20-21La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 22-23La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 24-25La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 26-27La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 28-29La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 30-31La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 32-33La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 34-35La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 36-37La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 38-39La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 40-41La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 42-43La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 44-45La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 46-47La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 48-49La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 50-51La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 52-53La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 54-55La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 56