La Vie Est Belle - Voyages n°21 juillet 2009
La Vie Est Belle - Voyages n°21 juillet 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de juillet 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LVEB

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : Bye-bye Michael ! Hommage à M. Jackson

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
˙Welcome to the Hotel California, such a lovely place, such a lovely place¨ The Eagles ˙San Francisco has only one drawback ? tis hard to leave.¨ Rudyard Kipling ˙San Franciscans are very proud of their city, and they should be. It ? s the most beautiful place in the world¨ Robert Redford ˙When you get tired of walking around in San Francisco, you can always lean against it¨ Unknown
San Francisco LONGS COURRIERS l’éternelle exception Victime bienveillante des humeurs mêlées du Pacifique et des vents d’Ouest, San Francisco, la ville aux 43 collines, est un spectacle météorologique quotidien… Elle dissimule parfois ses rues, ses angles, ses buildings et ses couleurs dans un fog 1 épais et protecteur, pour l’instant d’après, étaler tous ses trésors et sa captivante beauté sous un ciel insolemment bleu et haut. Cachée ou découverte, San Francisco possède une magie, une majesté et un charme qui n’appartiennent qu’à elle. Cette ville est une pure fascination et incarne à elle seule une certaine idée du rêve américain. « San Francisco is the most européen of allamerican cities ». Cette citation que l’on doit à Cecil Beaton s’est propagée à travers le monde comme une traînée de poudre. À tel point, qu’aujourd’hui cela semble être LA définition de San Francisco pour des millions de gens à travers le monde. Une « appellation » qui mérite pourtant d’être corrigée, tant comparer San Francisco à une ville européenne, fut-elle la plus belle, est insuffisant à la définir. Européenne certes, mais aussi et tout autant asiatique, mexicaine et gay. À la pointe de la modernité ‘Silicone Valley) avec un petit côté « old fashion », San Francisco la ville blanche qui avance dans la baie du Pacifique, ornée de maisons provinciales, de murs peints, de séquoias, de copies de cathédrales gothiques en béton ou de temples japonais, ne cesse d’être un mythe et une légende ! C’est surtout une ville unique au monde qui cultive ses différences avec art et bonheur. San Francisco possède tous les ingrédients culturel, géographique, climatique, humain pour séduire même le plus blasé des voyageurs, lesquels depuis plus de quatre siècles, se suivent et se ressemblent. Ils ont en commun, avec de nombreux artistes et écrivains, d’être tombés sous le charme exceptionnel de cette ville et de sa baie. John Steinbeck parle de « prison dorée dont on aurait perdu la clef », Dasniell Hammet y puise son inspiration, Jack London y revient après chaque voyage… Les chasseurs russes, les missionnaires mexicains, les chinois y sont venus et n’en sont plus jamais repartis. Pour preuve ces quartiers portant pour nom : Russian Hill, Chinatown et Mission Dolores. À la pire époque, celle des bagarres des chercheurs d’or, on appelait la ville « Barbary Coast ». C’est dire si l’ambiance n’y était pas de tout repos ! Malgré tout, San Francisco ne sera jamais une ville de brutes épaisses, même au temps de la conquête de l’Ouest. Un certain sens culturel a toujours été présent dans la cité. Aujourd’hui, plus que jamais les San Franciscains sont avides de cinéma (y compris français), de concert, d’opéra, de théâtre, de littérature et de musée. « Où finit la terre, où commence l’océan » San Francisco est l'une des plus belles villes américaines. Quand le soleil se lève sur Oakland et Berkeley, il colore le ciel de San Francisco d’une belle lumière qui se reflète à l’infini sur les gratte-ciel de Financial District et de SOMA, puis glisse lentement vers les « old painted ladies », ces vieilles et belles maisons victoriennes à balcons qui peuplent la ville de Nob Hill à Sunset en passant par Haight Ashbury, Castro, Twin Peaks et chacune des quarante-trois collines. Les matins à San Francisco ! Comment expliquer ? C’est comme nulle part ailleurs. Il règne sur la ville une ambiance indéfinissable. Quelque chose comme le simple bonheur de vivre et d’ouvrir les yeux sur un jour La vie est belle 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 1La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 2-3La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 4-5La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 6-7La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 8-9La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 10-11La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 12-13La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 14-15La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 16-17La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 18-19La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 20-21La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 22-23La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 24-25La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 26-27La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 28-29La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 30-31La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 32-33La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 34-35La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 36-37La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 38-39La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 40-41La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 42-43La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 44-45La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 46-47La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 48-49La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 50-51La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 52-53La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 54-55La Vie Est Belle - Voyages numéro 21 juillet 2009 Page 56