La Vie Est Belle - Voyages n°17 sep/oct 2007
La Vie Est Belle - Voyages n°17 sep/oct 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de sep/oct 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LVEB

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 6 Mo

  • Dans ce numéro : Stéphane Blet : pianiste et compositeur boulonnais

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
La belle histoire La musique dans la PEAU Selon la formule consacrée, il est tombé dedans quand il était petit. Pourtant, personne n’est musicien dans la famille. Loin s’en faut. Très jeune, Stéphane Blet sait qu’il sera musicien. Mieux, il sera pianiste et compositeur. Voilà, c’est dit. Ses parents, ébahis devant tant de certitude, se laissent convaincre et inscrivent leur jeune fils au conservatoire de Boulogne. Quand ce jeune homme de 38 ans, père d’un jeune Raphaël de 10 ans et compagnon de Natalia Sitolenko, également pianiste, raconte son parcours et ses certitudes enfantines c’est édifiant. L’on peut s’interroger sur d’éventuelles réminiscences, dons de double vue, vie antérieure et tout le toutim. Stéphane a toujours su que la musique remplirait sa vie. 36 La vie est belle www.lavieestbellemag.com
La musique ou rien Il a 7 ans, il n’est jamais allé à un concert, pas d’instrument de musique dans la famille et pourtant il est obsédé par la musique. Est-ce parce que pour son troisième Noël, une âme bien intentionnée lui a offert un piano-jouet pour bébé avec lequel il reproduit les jingles publicitaires à l’identique ? Personne ne sait ! Bien plus vite que la moyenne de ses petits camarades, il obtient son Premier prix de piano, Prix de Musique de Chambre,… Remarqué et invité par Byron Janis Les choses s’accélèrent encore quand le jeune Stéphane, âgé d’une quinzaine d’années, est remarqué par le célèbre Byron Janis, sans doute l’un des plus grands pianistes du XXe siècle qui fut le seul élève de Vladimir Horowitz. Byron Janis, après avoir entendu l’enregistrement d’un concert de Stéphane Blet, invite celui-ci à venir chez lui à New York. Il y restera deux ans. Ses amis de l’époque s’appellent Alan Pakula, Julia Roberts, Denzel Washington … www.lavieestbellemag.com CD : Premiers enregistrements De retour en France, auréolé de son expérience américaine, les salles lui ouvrent leurs portes et s’enflamment pour ce jeune talent de 17 ans. Gaveau, Pleyel, théâtre des Champs Elysées et tant d’autres. C’est la maison de disques Philips qui offre à Stéphane Blet son premier contrat d’enregistrement. Bien vu, puisqu’il obtiendra le Grand Prix du Disque avec la Sonate de Litz dès l’année suivante. Enfin, la composition SON ACTUALITÉ : Erik Satie, « Du chat noir à la Rose + Croix » chez Saphir Productions L’intégrale des nocturnes de Frédéric Chopin (2 CD), à paraître prochainement The horowitz project (Chopin, Schumann, Rachmaninov) chez Marcal Classics Après 5 ans de concerts, d’enregistrements et de prix prestigieux, à la surprise générale, Stéphane Blet prend une année sabbatique pour, enfin, prendre le temps de composer ses propres œuvres. Une année qui va se transformer en trois ans, au cours desquelles les plus grands éditeurs vont s’arracher les œuvres pour piano, pour orchestre, pour chants de ce jeune homme, décidément très inspiré. Aujourd’hui, deux cent vingt de ses compositions sont éditées sans compter la quinzaine de disques de ses œuvres existantes et jouées par des musiciens, ceci pour la plus grande joie de Stéphane Blet. « C’est fascinant et c’est ce qui me touche le plus. Entendre mes œuvres jouées par des musiciens est étonnant. C’est à la fois un peu de vous et pas vous du tout. On peut entendre une oeuvre jouée deux cent fois, ce sera deux cent fois différent ! C’est cela qui est extraordinaire avec l’interprétation. Le toucher de chaque pianiste est personnel et donne une dimension unique à chacun. » Livres : la belle histoire Jean Muller joue Stéphane Blet, chez Polymnie. L’énigme Satie aux éditions Combre. Introduction à l’art pianistique suivie d’un essai sur la vie et l’oeuvre de Robert Schumannaux Éditions Zurfluh. Et aussi.. ; Le voyage magique. Méthode encyclopédique de piano… du plus simple au plus compliqué en 20 volumes. Éditions Leduc Source d’inspiration Stéphane Blet tire une grande part de son inspiration de l’ésotérisme. Il a une passion pour le Dracula de Coppola, l’équilibre des forces, le bien et le mal, le monde gothique, le Moyen-Âge, les templiers, la Kabbale, les forces positives, la réincarnation… C’est peut-être pour cela que ces oeuvres portent des noms comme Rédemption ou Renaissance ! ? Surtout, il est fasciné par le monde de l’invisible « Je crois que l’invisible est bien plus grand que le visible. Vous imaginez ce que cela laisse supposer ! ». Sa nourriture créative, il la puisse dans les univers de Baudelaire, Maupassant, Huismans pour les écrivains et poètes. Pour la musique, c’est de Liszt, Chopin, Schumann, des grands romantiques et surtout de Scriabine, « le plus grand génie du XXe dont le Poème de l’Extase a plus que très largement inspiré Stravinsky dans l’Oiseau de Feu. » qu’il se nourrit. Sans oublier bien sûr, Erik Satie dont la musique, d’une pureté absolue, sans aucun effet inutile, rayonnante comme un diamant a inspiré Ravel et Debussy, lesquels admiraient immensément Satie. Au cinéma, ce sont les films de John Cassavetes qui le transportent dans des ailleurs et c’est à Gena Rowland et Gary Oldman, qu’il remettrait les Oscars des meilleurs acteurs. Secrets de compositeur L’orchestration ne nécessite aucun état émotionnel particulier puisqu’il s’agit de répartir les sons entre tels ou tels instruments pour que ça sonne comme ça doit sonner. C’est une technique. La vie est belle 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 1La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 2-3La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 4-5La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 6-7La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 8-9La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 10-11La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 12-13La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 14-15La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 16-17La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 18-19La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 20-21La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 22-23La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 24-25La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 26-27La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 28-29La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 30-31La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 32-33La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 34-35La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 36-37La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 38-39La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 40-41La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 42-43La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 44-45La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 46-47La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 48-49La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 50-51La Vie Est Belle - Voyages numéro 17 sep/oct 2007 Page 52