La Vie Est Belle - Voyages n°14 17 déc 2008
La Vie Est Belle - Voyages n°14 17 déc 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de 17 déc 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LVEB

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 34

  • Taille du fichier PDF : 19,6 Mo

  • Dans ce numéro : VIP = Very Important Paresseuse

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
GRAND ÉCRAN 26 RIEN QUE POUR LES ENFANTS Histoires enchantées Quand les histoires que l’on raconte aux enfants le soir avant de les endormir deviennent la réalité… Il était une fois un grand garçon qui travaillait comme homme à tout faire dans l’hôtel qui appartenait à sa famille quand il était enfant. Une promesse lui avait été faite et jamais tenue : quand il serait devenu adulte, ce serait à lui de diriger l’hôtel de son père. Skeeter sait bien qu’il est un raté, mais c’est un gentil raté. Alors, quand sa soeur, qu’il n’a pas vue depuis 4 ans, lui demande de garder ses neveux (qu’ils ne connaît pas non plus) pendant une semaine, il accepte. Comme tout les oncles du monde, il raconte des histoires aux enfants pour les aider à s’endormir. Pour leur faire plaisir, il invente de nouvelles histoires mêlant sa propre vie à son imagination débordante. En imagination, Skeeter entraîne ses neveux dans des aventures fantastiques, jusqu’au jour où… les histoires se réalisent. Skeeter voit là, l’occasion de changer le cours de son destin et dans le même temps, il prend conscience de l’importance de ses neveux et de sa famille dans sa vie. Jusqu’où ira-t-il pour leur bonheur ? Les enfants rient beaucoup. Un joli film de Noël à voir en famille. Judith LossmannAméricain (1h49) de Adam Shankman avec Adam Sandler, Guy Perce, Keri Russel, Richard Griffiths, Courteney Cox, Lucy Lawless, Teresa Palmer, Russel Brand, Aisha Tyler, Jonathan Pryce. Photos : Tracy Bennett- 2008 Disney enterprise. En salles le 24 décembre 2008. La vie est belle ww.lavieestbellemag.com
Le mage et l’enfant Cette comédie musicale à l’arrière… manière de Jean de La Fontaine est à l’affiche les mercredi et samedi et pendant les vacances scolaires. Humour, chansons, danses, l’intrigue ne manque pas de ressorts et ça fonctionne ! A partir de 4 ans. RIEN QUE POUR LES ENFANTS Une cigogne oisive (Cigogne), un renardeau détective (Renardo), un jeune loup pas très gentil (Pt’it Loup), un mage enchanteur (Merlino) et l’arrière-arrière-arrière petitfils de Jean de La Fontaine (Jano), tous les ingrédients sont réunis pour imaginer se retrouver dans une fable de l’illustre conteur. Et pourtant non « Le Mage et l’Enfant », à quelques ressemblances et citations près, est une création à part entière sous la forme d’une comédie musicale signée Gilles Bougeault pour les textes et Patrick Vasori pour la musique. Cet arrière zest « à la manière de » vient sans doute du précédent spectacle des duettistes qui fut entièrement consacré justement aux fables de Jean de La Fontaine. « Le Mage et l’Enfant » est une sorte de prolongement… filial avec un très lointain descendant du célèbre conteur, Jano (Alexandre Faitrouni), élevé par un Mage (Robert Aburbe) âgé de 380 ans et qui a fait la promesse à l’aïeul de veiller sur sa progéniture. Sa compagne de jeu est Cigogne (Alice Fourmy), chanteuse et danseuse (l’inverse de la Fourmi de Jean de La Fontaine). Tout est bien dans le meilleur des mondes jusqu’au jour où le Mage se fait voler son grimoire perdant ainsi ses pouvoirs puis jusqu’à la nuit où Cigogne se fait enlever. Jano qui a rencontré Bella Flora (Claire Roumajon) veut présenter Cigogne à sa nouvelle amie. Très affecté par la disparition de Cigogne, Jano finit par adhérer à la proposition de Bella Flora : faire appel à un détective privé, Renardo (David Ferreira). L’intrigue est à ce moment de l’histoire à son paroxysme. C’est en chanson que le fil de ce conte se déroule. Tarentelle, opérette, pop, le XIXè, le XXè et le XXI7 sont mixés, il y en a donc pour tous les goûts, les âges et les styles. Comme dans les contes, le dénouement connaît une fin heureuse avec sa morale empruntée bien sûr à Jean de La Fontaine : « Rien ne sert de courir il faut partir à point ». A signaler l’excellente prestation d’Alexandre Faitrouni et Claire Roumajon, deux jeunes comédiens tout en fraîcheur qui devraient faire reparler d’eux. Un bémol concernant le rôle du détective privé un peu moins travaillé et générant une dispersion à la limite d’une improvisation qui déséquilibre un peu le rythme. En tous les cas, « Le Mage et l’Enfant » atteint son but : une interactivité avec le jeune public qui réagit à tous les ressorts de l’intrigue au point même de se retrouver au final à danser sur scène avec les comédiens pour ne pas faire mentir le poète qui disait : « Eh bien, dansez maintenant ! » Sophie PAJOT De Patrick Vasori et Gilles Bougeault avec en alternance Robert Aburbe, Jonathan Burteaux, Marie De Oliveira, Alexandre Faitrouni, Khémy Ferrey, Alice Fourmy, Thomas Kowalsky, Carole Malmezac, Stéphane Munier, Sébastien Perrot, Claire Roumajon, Virginie Toc, David Vitry, David Ferreira, Emma Bernard. Metteur en scène : Sabine Petit. Chorégraphies : Virginie Toc - Théâtre Tallia, 40, rue de la Colonie, Paris 13è. Réservation au 01 45 80 60 90 - Le mercredi et samedi à 14h et du mercredi au dimanche à 14h pendant les vacances scolaires. www.lavieestbellemag.com La vie est belle 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :