La Terrasse n°285 mars 2020
La Terrasse n°285 mars 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°285 de mars 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 88

  • Taille du fichier PDF : 23,4 Mo

  • Dans ce numéro : les talents européens du théâtre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 78 - 79  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
78 79
classique/opéra 46 la terrasse 285 mars 2020 PHILHARMONIE de paris/TOURNéE ILE-DE- FRANCE/SYMPHONIQUE Orchestre National d’Ile-de-France Case Scaglione, nouveau patron texan de la formation francilienne, nous offre une « Nuit américaine », avec la pianiste Marie-Ange Nguci et le percussionniste Florian Coquil en solistes. La jeune pianiste Marie-Ange Nguci. Marie-Ange Nguci est toute jeune mais l’étendue de ses dons et de son savoir forcent l’admiration  : premier prix de piano à 16 ans, docteur en musicologie, chef d’orchestre, organiste ! Née en Albanie, il y a 21 ans, formée à Paris par Laurent Cabasso, Denis Pascal et Nicholas Angelich, elle a très vite attiré l’attention. Un tel talent est rare. La voici interprète du Concerto pour piano de Gershwin au sein d’une « Nuit américaine » de l’Orchestre national d’Ile-de-France, qui fait un passage par la « française » Mer de Debussy. Programme rare et intelligent qui propose aussi la Première Symphonie de Samuel Barber et le Concerto pour timbales A Different Drummer de Mackey, donné en création française par Florian Coquil sous la direction de Case Scaglione. Alain Lompech Philharmonie de Paris, 221 av. Jean-Jaurès, 75019 Paris. Mardi 24 mars à 20h30. Tél. 01 44 84 44 84. Et en tournée en IDF  : le 20/03 à Puteaux, le 21 à Maisons-Alfort, le 22 à Villeparisis, le 25 à Chaville, le 26 à Saint- Quentin-en-Yvelines, le 27 à Massy, le 28 à Montereau-Fault-Yonne et le 29 au Blanc-Mesnil. Caroline Doutre PARIS/ENSEMBLE A CAPPELLA Les Métaboles Léo Warynski et son ensemble vocal présentent sur scène la musique de leur nouvel enregistrement qui paraît sur le label NoMadMusic. Léo Warynski, fondateur de l’ensemble vocal Les Métaboles Pour le troisième disque de sa jeune carrière, l’ensemble Les Métaboles a imaginé un voyage à travers divers paysages de la musique française inspirés par la nature. Jardin féérique réunit des œuvres chorales a cappella de Ravel (Le Jardin féérique, transcription Thierry Machuel), Saint-Saëns, Britten (Five Flowers Songs) et Raymond Murray Schaefer, avec comme toujours chez Léo Warynski, fondateur en 2010 de cet ensemble spécialisé dans les répertoires des xx e et xxi e siècles, un soin particulier porté à l’expressivité et à la compréhension du texte. Jean Lukas église Notre-Dame du Liban, 17 rue d’Ulm, 75005 Paris. Samedi 28 mars à 20h30. rejoignez-nous sur L’appli de référence sur le spectacle vivant en France D. R. Théâtre DES CHAMPS-éLYSéES/NARATTEUR, VIOLON ET PIANO Theillr* Via> -Leuionnie -41-lu es..oisnniàtre de eau -g—Quentin en Y rein.* T SCtne riaticartile. +a I 1..s Solfra'atienenloes Le printemps ferxind Yves Rousseau Le Fe:Vin Com% q Arini-Laure Lieeors La Sonate à Kreutzer Le violoniste Nemanja Radulovic, la pianiste Laure Favre-Kahn et le comédien Michel Vuillermoz réunis autour de Beethoven et Toltsoï. Le violoniste Nemanja Radulovic. La découverte par Léon Tolstoï en 1887 de la célèbre Sonate opus 47 de Beethoven créée 84 ans plus tôt, dite « à Kreutzer » (en raison de sa dédicace au violoniste français Rodolphe Kreutzer), représente pour l’écrivain russe un véritable choc qui lui inspire aussitôt l’écriture d’un roman homonyme. Une œuvre fascinante et par certains aspects terrifiante – où s’exprime sa haine des femmes, du mariage, de la sexualité, de la famille… – dont s’empare lors de ce concert-lecture le grand comédien Michel Vuillermoz, sociétaire de la Comédie-Française. Il sera très bien entouré, de Nemanja Radulovic au violon et Laure Favre-Kahn au piano. Une matinée de dialogue entre musique et littérature. Jean Lukas Théâtre des Champs-élysées, 15 av. Montaigne, 75008 Paris. Dimanche 29 mars à 11h. Tél. 01 49 52 50 50. Disponible gratuitement sur google play et AppStore. www.journal-laterrasse.fr La Terrasse, premier média arts vivants en France D. R. PHILHARMONIE DE PARIS/SYMPHONIQUE Le cabaret de l’Orchestre Pasdeloup Quand l’orchestre s’encanaille et s’évade, des chansons de Kurt Weillau jazz symphonique de Gershwin. En compagnie de la soprano Amel Brahim- Djelloul et du vibraphoniste Franck Tortiller. La soprano Amel Brahim-Djelloul. Sous le titre « Cabaret/Paris-Berlin-Broadway », l’Orchestre Pasdeloup et Amel Brahim- Djelloul retracent le parcours du compositeur Kurt Weill, des cabarets berlinois enfumés de sa jeunesse au Paris des années 30, puis aux scènes de Broadway où il exportera et fera triompher son grand art de la chanson. Le programme réunit plusieurs songs célèbres mais aussi, plus rare, la Suite panaméenne tirée de la musique de scène composée à Paris par Weill pour le spectacle Marie Galante joué en 1934 au Théâtre Hébertot. Des œuvres de Gerswhin, autre génial auteur de chansons, complètent le programme avec deux monuments du « jazz symphonique »  : le poème musical Un Américain à Paris et Rhapsody in Blue, dans une version maison conçue avec le vibraphoniste Franck Tortiller, fidèle complice de Pasdeloup à la tête d’un orchestre de jazz. Curiosité  : l’Humoresque on George Gershwin’s Swanee du compositeur (et militaire !) américain John Philip Sousa (1854-1932) figure aussi au programme de ce concert dirigé par le viennois Wolfgang Doerner, vieille connaissance de la formation parisienne dont il fut longtemps le Premier chef invité. Jean Lukas Philharmonie de Paris, 221 av. Jean-Jaurès, 75019 Paris. Dimanche 29 mars à 16h30. Tél. 01 44 84 44 84. THÉATRE DE SURESNES/RÉCITAL Concert Monteverdi, Rossi, Haendel Un voyage dans la musique vocale italienne des xvii e et xviii e siècles avec des œuvres de Monteverdi, Rossi et Haendel. Le Théâtre de Suresnes met la jeunesse à l’honneur avec ce concert emmené par les artistes de l’Académie de l’Opéra national de Paris avec la complicité du département musique ancienne du Conservatoire national supérieur de danse et musique de Paris. Dans un programme 100% baroque, ils explorent aussi bien les maîtres les plus connus comme Monteverdi ou Haendel (avec des œuvres composées lors de son séjour italien, de 1706 à 1710), que le plus oublié Luigi Rossi – pourtant auteur d’Orfeo, l’un des premiers opéras donnés en France au xvii e siècle. L’occasion D. R.
Formento de faire entendre la musicalité et la puissance émotionnelle de ce répertoire aussi riche que virtuose. Isabelle Stibbe Théâtre de Suresnes Jean Vilar, 16 place Stalingrad, 92150 Suresnes. Dimanche 29 mars à 15h. Tél. 01 46 97 98 10. MAISON DE LA CULTURE DU JAPON à PARIS/VIOLON ET PIANO Sayaka Shoji et Suzana Bartal Dialogue chambriste au féminin entre la grande violoniste japonaise Sayaka Shoji et la pianiste française Suzana Bartal. Avec la première à Paris d’une création vidéo de Sayaka Shoji conçue pour servir la musique. La violoniste Shoji Sayaka. Après des années d’apprentissage consacrée à la peinture, Sayaka Shoji choisit à l’âge de 12 ans de se consacrer uniquement au violon. Une décision qui lui ouvrira les portes d’une incroyable carrière, suite à son parcours auprès du diabolique professeur Zakhar Bron à la Hochschule für Musik de Cologne. Yuri Termikanov et Zubin Mehta furent les premiers grands chefs à croire en son talent qui, au disque chez Deutsche Grammophon et au concert à l’invitation des meilleurs orchestres (LSO, Philharmonique de Berlin, a conquis le monde entier. À Paris, dans l’intimité de l’auditorium de la Maison de la Culture du Japon, elle dialogue avec la pianiste française Suzana Bartal dans des œuvres de Prokofiev (Cinq mélodies op. 35 bis), Silvestrov (Postscriptum), Brahms (Sonate n°2 pour violon et piano op. 100) et Bartók (Sonate n°1 pour violon et piano Sz 75) avec, pour cette dernière partition et pour la première fois à Paris, la présentation de sa propre création vidéo, OPÉRA BASTILLE/NOUVELLE PRODUCTION L’Or du Rhin Coup d’envoi de la Tétralogie à l’Opéra national de Paris dans la nouvelle mise en scène de Calixto Bieito et sous la direction musicale de Philippe Jordan. C’est l’événement de l’année 2020  : le retour à l’Opéra de Paris du Ring, dans une nouvelle production qui s’étendra d’avril à décembre. À la baguette, Philippe Jordan qui connaît bien le cycle pour l’avoir déjà dirigé à Bastille entre 2011 et 2013 – et plus récemment à New York. Du prologue, L’Or du Rhin, le chef d’orchestre voit sa musique comme « la plus osée du cycle, la plus expérimentale, encore assez tonale pour évoluer vers plus de complexité harmonique dans Le Crépuscule des dieux. » Calixto Bieito signe la mise en scène et son retour à l’Opéra de Paris après son Carmen contesté en 2017. La distribution sera D. R. opéra Monika Rittershaus/Opéra national de Paris réalisée pour accompagner ou plutôt fusionner avec la musique. Une œuvre proposée dans le cadre de son projet Synesthesia, qui la fait renouer avec ses premières amours pour les arts visuels. Jean Lukas Maison de la culture du Japon à Paris, 101 bis quai Branly, 75015 Paris. Vendredi 3 avril à 20 h et samedi 4 à 17h. Tél. 01 44 37 95 01. Places  : 20  € . PHILHARMONIE de paris/EXPOSITION ET CONCERTS Picasso à la Philharmonie La Philharmonie accueille une grande exposition autour des « Musiques de Picasso ». Un univers qu’un week-end de concerts donne à entendre. Marc Mauillon chante le 5 avril à la Cité de la musique dans le cadre du « Week-end Picasso ». Sa peinture célèbre la danse. Dès les débuts du xx e siècle, elle se fait éloge du mouvement, devançant ainsi ce que sera, au cours du siècle, le dépassement du ballet classique. La musique s’y fait aussi entendre (pour peu que l’œil écoute...), qu’elle soit figurée (guitares, musiciens y côtoient les danseurs) ou parce que la composition des tableaux renvoie aux inventions formelles qui caractérisent la modernité musicale. Inspirateur de Satie, Stravinsky, Poulenc – et inspirés par eux – il signe les décors et costumes de Parade de Satie, du Tricone de Falla – des œuvres à retrouver ce week-end, parmi de nombreuses raretés. Jean-Guillaume Lebrun Philharmonie de Paris, 221 av. Jean-Jaurès, 75019 Paris. Les 4 et 5 avril à partir de 11h. Exposition du 3 avril au 16 août. Tél. 01 44 84 44 84. Le metteur en scène espagnol Calixto Bieito. notamment portée par les dieux Iain Paterson (Wotan) et Ekaterina Gubanova (Fricka). Isabelle Stibbe Opéra Bastille, place de la Bastille, 75012 Paris. Du 2 au 15 avril. Le jeudi 2 avril à 19h30, le dimanche 5 avril à 14h30, les mercredi 8, samedi 11 et mercredi 15 avril à 19h30. Durée  : 2h30 sans entracte. Tél. 08 92 89 90 90. www.operadeparis.fr Partenariats, contactez-nous/01 53 02 06 60 ou la.terrasse@wanadoo.fr OPHÉLIE GAILLARD PULCINELLA ORCHESTRA F I - ; LORI zr DELL'eqeee-i> e)MBRA VIVALDI CONCERTOS AVEC VIOLONCELLE ET ARIAS 1‘:VIVALDI lb 1 0.01.15121 ti WU I.'1117111111 COHÉLIE GAILLARD 1'4 NOUVEL ALBUM EN CONCERT 19 MARS 2020 20H00 HÔTEL DES INVALIDES PARIS  : tiitly/OphieEeZalllard classique/opéra 47 la terrasse 285 mars 2020



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 1La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 2-3La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 4-5La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 6-7La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 8-9La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 10-11La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 12-13La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 14-15La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 16-17La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 18-19La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 20-21La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 22-23La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 24-25La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 26-27La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 28-29La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 30-31La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 32-33La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 34-35La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 36-37La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 38-39La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 40-41La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 42-43La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 44-45La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 46-47La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 48-49La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 50-51La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 52-53La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 54-55La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 56-57La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 58-59La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 60-61La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 62-63La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 64-65La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 66-67La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 68-69La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 70-71La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 72-73La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 74-75La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 76-77La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 78-79La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 80-81La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 82-83La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 84-85La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 86-87La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 88