La Terrasse n°285 mars 2020
La Terrasse n°285 mars 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°285 de mars 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 88

  • Taille du fichier PDF : 23,4 Mo

  • Dans ce numéro : les talents européens du théâtre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
hors-série – visages de la danse 2020 XXIV la terrasse 285 mars 2020 CORPS CENTRE CH OREGRA ['MIQUE NATIONAL r11 : CAEN rbi ; NORiviANDIE Progrernmation 2020 Lia Rodrigues LOroi%reta ii Io Bourges Elsa Joc son Agnés Mateos & Quirn Torride Katar-tria Andreou Carole Thibaut LtliZ Abreu Cal.ixtu Neto Léo. Lérua Maya M -Jchael Suzanne Cianii JEark Tornpkins Jonathan Driklat gi.Marltine Saldene Madeleine Fournier Bertrand Charnayou & EI li Sicard Artiete directeur Alban Richard Artietes associé.e.0 far cia da Sirve Errei{a Mette Edvardsen Artistes compagnons Herman Diephuis - Michei Sthwisizer 24 lir-listels 20 représentelions 7 riépéititions publiques 7 stages'week-ends 6 projets participatifs ccrici.eu oDAS en tournée entretien/Héla Fattoumi Akzak, l’impatience d’une jeunesse reliée La nouvelle création de Héla Fattoumi et éric Lamoureux invite douze danseurs venus de France, de Tunisie, du Maroc et du Burkina Faso à explorer une écriture rythmique pour mieux faire groupe. Vous venez d’entamer les répétitions d’Akzak au mois de janvier à Belfort. Pour autant, ce projet a débuté dès 2018… Héla Fattoumi  : Nous avons passé pas mal de temps en amont pour aller à la rencontre de danseurs sur le continent africain. Dans le cadre de Viaouaga, un projet de coopération avec La Termitière à Ouagadougou, nous sommes allés rencontrer des jeunes de la formation Yeelen Don. L’idée était de les faire venir ensuite en immersion à Belfort, afin de suivre des ateliers, de voir des spectacles, de faire un travail pédagogique dans le cadre du programme transfrontalier franco-suisse Territoires Dansés en commun. Au Maroc, nous avons reçu le soutien de Taoufik Izeddiou, qui partage notre réflexion  : comment faire école ? Comment arrive-t-on à la danse dans ces pays ? Cela a tout de suite été très Palais Garnier/Chor. Kenneth MacMillan Mayerling riche d’être avec ces danseurs qui n’ont pas fait d’école, qui ont appris la danse en regardant des vidéos, en dansant dans la rue… Après avoir animé des ateliers à Marrakech, trois d’entre eux ont accepté de faire partie du projet. Le troisième pays dans le triangle d’Akzak, c’est la Tunisie, un pays que je n’ai jamais quitté. Je garde une grande curiosité pour les chorégraphes et les danseurs tunisiens. Nous en avons rencontré trois. Formés par ImedJemâa, ils ne sortent pas pour autant de cours quotidiens. Mais faut-il travailler tous les jours pour être danseur ? Ils sont manifestement dans une relation d’urgence à la danse. Avec ces neuf danseurs rencontrés dès 2018, nous avons ensuite initié un travail en leur proposant d’être tous les jours au studio. Ils ont été rejoints par trois danseurs français qui ont une expérience forte de la scène. Nous allons Après L’histoire de Manon, Mayerling entre au répertoire du Ballet de l’Opéra de Paris. C’est dans le rôle-titre de L’histoire de Manon, chorégraphiée par Kenneth McMillan, qu’Aurélie Dupont a choisi de faire ses adieux, la soirée étant tout à la fois retransmise en direct et immortalisée par la caméra de Cédric Klapisch. C’est dans le même ballet, superbe et déchirant, que le public parisien a pu apprécier pour la première fois Dorothée Gilbert et Hugo Marchand, formant un couple bouleversant à la scène. Celui-ci a aujourd’hui l’occasion de découvrir une autre des œuvres les plus populaires du chorégraphe britannique puisque Mayerling entre au répertoire du Ballet de l’Opéra. Le destin tragique de Rodolphe de Habsbourg Créé en 1978 pour le Royal Ballet de Londres, Mayerling conte l’histoire tragique de région/Ballet du Capitole De Toulouse/Chor. Kader Belarbi Toulouse-Lautrec Kader Belarbi nous immerge dans les mouvements flamboyants du peintre Toulouse-Lautrec. Rodolphe de Habsbourg-Lorraine. Fils de François-Joseph 1er et de Sissi, celui-ci fut retrouvé mort accompagné de sa jeune amante Marie Vetsera dans le pavillon de chasse du village éponyme. Innovations chorégraphiques, pasde-deux éblouissants et portés expressifs sont au programme de cette fresque narrative qui offre l’un des rôles masculins les plus exigeants du répertoire et nous plonge dans les secrets de famille et les intrigues politiques de la Cour d’Autriche-Hongrie. Delphine Baffour Palais Garnier, place de l’Opéra, 75009 Paris. Du 12 au 30 mai. Tél. 08 92 89 90 90. www.operadeparis.fr. Durée  : 2h45 avec 2 entractes. Kader Belarbi, chorégraphe et directeur du Ballet du Capitole de Toulouse. Ancien danseur étoile à l’Opéra de Paris, Kader Belarbi est connu pour faire rayonner le ballet classique et romantique, avec un œil moderne et des inspirations contemporaines. Depuis 2012 à la tête du Ballet du Capitole de Toulouse, le chorégraphe a œuvré à dépoussiérer des grands ballets, tout en faisant irradier l’esthétique rigoureuse et précise de l’école française, à l’instar de son virtuose Casse Noisettes (2017) dont l’intrigue était transposée dans un pensionnat. Pour sa dernière création, Toulouse-Lautrec, Belarbi a embrassé l’atmosphère festive et remuante des œuvres du peintre albigeois de la Belle Epoque, qui s’appliquait à retranscrire la vitesse et l’intensité du mouvement. Une plongée dans effervescence nocturne parisienne qui promet d’être féérique, mais aussi immersive grâce à certaines séquences du ballet à découvrir en réalité virtuelle. Belinda Mathieu Théâtre du Capitole de Toulouse, place du Capitole, 31000 Toulouse. Les 28, 29, 30 mai et 2, 3 juin 2020 à 20h, le 31 mai à 15h. Tél. 05 61 63 13 13. David Herrero
D. R. Stanislav Dobak Héla Fattoumi et éric Lamoureux, sur les chemins d’une nouvelle création. « La matière chorégraphique est faite de partitions rythmiques écrites à plusieurs. » voir ce qui se produit dans ce brassage, dans l’échange, dans l’accompagnement. Comme force et peut-être comme fragilité. Sur quels principes chorégraphiques les avez-vous réunis ? H. F.  : D’abord autour d’un travail sur le rythme et la pulsation. Comment faire rythme ensemble ? C’est le premier enjeu ; il est artistique et non politique. La matière chorégraphique est faite de partitions rythmiques Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis Seine-Saint-Denis/Festival Cette nouvelle édition, incontournable, dresse un état des lieux de la création internationale et ausculte les maux de notre époque. Ida don’t cry me love de Lara Barsacq. Avec 9 créations, autant de premières françaises, 24 pièces et 30 chorégraphes internationaux conviés dans 12 théâtres, ces Rencontres, foisonnantes, promettent une fois encore de dresser un passionnant panorama de la danse. Un premier constat  : l’art chorégraphique n’en finit pas de s’hybrider et les artistes invités ont bien souvent plusieurs disciplines à leur arc. Ainsi, Alexandra Bachzetsis développe un travail aux confins de la danse, de la performance et des arts visuels. Dans Private Song, elle questionne le rapport du public aux corps qui se meuvent sur scène. Les combats et maux d’une époque Artiste polyvalent qui intervient également dans le champ du théâtre et du cinéma, Marco d’Agostin lance, avec Best regards, un salut à Nigel Charnock, membre fondateur de DV8 aujourd’hui décédé. Julie Nioche quant à elle, qui réunit au sein de sa compagnie A.I.M.E. danseurs et praticiens somatiques, crée Vague intérieur vague, qui promet d’explorer nos mouvements intérieurs, nos sensations fortes. Mais ces Rencontres sont aussi écrites à plusieurs. Cela pourrait aller de soi, mais cela nous met en difficulté, c’est vraiment une mise en contrainte pour trouver une pulsation, accélérer, décélérer, trouver la syncope, le contretemps. C’est un moyen de ne pas aborder la question du continent, même si elle arrive en creux. Le musicien et compositeur Xavier Desandre Navarre est très présent dès les répétitions  : il est un peu le chef d’orchestre, il crée les partitions à partir des improvisations des danseurs et les restructure. Il apporte cette rigueur, et c’est important pour ce que l’écriture puisse évoluer et swinguer. La matière-liège qui est au sol est aussi un partenaire sonore. Ses copeaux évoquent l’image d’une terre aride, et le piétinement des danseurs renvoie à cette jeunesse qui piaffe, reliée par une façon de vivre la danse. Propos recueillis par Nathalie Yokel Biennale de la danse en Afrique, Marrakech, Maroc, avant-première le 27 mars 2020. Rabat, Maroc, le 31 mars 2020. Casablanca, Maroc, le 2 avril 2020. Festival D-CAF, Le Caire, égypte, le 6 avril 2020. Première française Zébrures d’Automne, Francophonies, Limoges, les 25 et 26 septembre 2020. Théâtre Jean Vilar, Vitry sur Seine, le 2 octobre 2020. Scène nationale de Dieppe, le 8 octobre 2020. Tangram, Scène nationale évreux Louviers, le 13 octobre 2020. Scène nationale de Martinique, le 16 et 17 octobre 2020. Granit, Scène nationale de Belfort, 12et 13 novembre 2020. Scènes du Jura, scène nationale de Dole-Lons le Saunier, le 17 novembre 2020. le reflet des combats et des maux de notre époque. La parole féministe est portée par Prue Lang avec Project F, Ame Henderson avec Harbinger, Mercedes Dassy avec I-clit ou encore Lara Barsacq qui avec Ida don’t cry me love rend hommage à Ida Rubinstein, légende des Ballets Russes. Faisant le constat d’un monde incertain, changeant à une allure vertigineuse, Paul Pi se retourne dans Daté.e.s vers son année de naissance pour mieux comprendre notre contemporain. Contemporain qu’explore, entre concert et spectacle de danse, Ula Sickle dans The Sadness en donnant voix aux espoirs et peurs des jeunes générations. Smaïl Kanouté enfin, mêle arts graphique et chorégraphique et se fait l’écho avec Never Twenty one des jeunes discriminés victimes des armes à feu à Rio, New-York ou Johannesburg. Delphine Baffour Dans douze théâtres partenaires. Du 13 mai au 20 juin 2020. Tél. 01 55 82 08 01. www.rencontreschoregraphiques.com focus OPÉRA NJATIONAL BORDEAUX de t'opera nationa du rhin malandain ballet 1 biarritz ah centre chorégraphique national Bruno BOUCHÉ directeur du CCN/Ballet de l’Opéra national du Rhin Eric QUILLERÉ directeur du Ballet de l’Opéra National de Bordeaux Thierry MALANDAIN directeur du CCN/Malandain Ballet Biarritz CONCOURS DE JEUNES CHORÉGRAPHES DE BALLET 2020 3 ème édition FINALE 31 MAI 16H BIARRITZ GARE DU MIDI FINALISTES Kaloyan BOYADJIEV (Bulgarie) Jorge GARCÍA PÉREZ (Espagne) Sophie LAPLANE (France) Andrew MCNICOL (Angleterre) Houston THOMAS (Etats-Unis) Lucas VALENTE (Brésil) Pôle de coopération chorégraphique lord.ggalid,mtemit RÉPUBLIQUE FRANÇAIS KlInüere. ; Itur (www.concours-de-jeunes-choregraphes.com hors-série – visages de la danse 2020 XXV la terrasse 285 mars 2020



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 1La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 2-3La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 4-5La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 6-7La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 8-9La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 10-11La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 12-13La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 14-15La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 16-17La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 18-19La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 20-21La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 22-23La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 24-25La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 26-27La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 28-29La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 30-31La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 32-33La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 34-35La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 36-37La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 38-39La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 40-41La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 42-43La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 44-45La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 46-47La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 48-49La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 50-51La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 52-53La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 54-55La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 56-57La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 58-59La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 60-61La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 62-63La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 64-65La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 66-67La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 68-69La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 70-71La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 72-73La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 74-75La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 76-77La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 78-79La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 80-81La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 82-83La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 84-85La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 86-87La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 88