La Terrasse n°285 mars 2020
La Terrasse n°285 mars 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°285 de mars 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 88

  • Taille du fichier PDF : 23,4 Mo

  • Dans ce numéro : les talents européens du théâtre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
hors-série – visages de la danse 2020 XVIII la terrasse 285 mars 2020 CORPS 19.03.20 Creil - La Faïencerie ilL:EN1'1.11.2. OREGRA ['MIQUE NATIONAL r11 : CAEN rbi ; NORivJAN 27.03.20 Lens - Musée du Louvre-Lens 03.04.20 Lille - Le Grand Bleu 10 11.04.20 Progrernmstion 2020 Evreux - Le Tangram, Scène nationale 07.10.20 Lia Rodrigues Valenciennes - Le LOic Phénix, i%reta Scène nationale o81119 Bourges 12 15.11.20 Shanghaï Elsa Jocsori - International Arts Festival (RPC) Agnés Mateos & Quirn Torride Katar-trio Andreou 12.01.21 Narbonne - Théâtre + Cinéma Carole Thibaut Scène nationale Grand Narbonne LtliZ Abreu & Cal.ixtu Neto Léo. Lérua 15.01.21 Fréjus - Le Forum Maya M -Jchael 19.01.21 Suzanne Cians JEark Tornpkinu Martigues - Les Salins, Scène nationale 01.04.21 Jonathan Drikleit &edlarlàne Saldene Madeleine Fournier Bertrand Charnâyou & EI li Sicnrd Saint-Nazaire - Le Théâtre, Scène nationale 23.04.21 Roulers - De Spil (BE) Alliera directeur Al ban Richard Arrifftes associé.e.0 for oa da Sirva Errei{a e Mette Ecivaritisen ado- Artistes compagnons Herman'DierlhuiE - Michel Sthwisizer lescent 24 artistes 20 représentelions 7 riépéititions publiques 7 stages'week-ends 6 projets participatifs Sylvain Groud ccrici.eu Françoise Pétrovitch 10AS balletdunord.fr Centre Chorégraphique National Roubaix Hauts-de-France photo Frédéric Iovino MC93/Théâtre National de Strasbourg/texte de Pascal Rambert/mes Pascal Rambert ET Rachid Ouramdane Mont Vérité Banquet dyonisiaque d’une jeunesse contemporaine, Mont Vérité conjugue théâtre visuel et danse à la prose de Pascal Rambert. Mont Vérité. Naviguant comme souvent à la croisée des arts, Pascal Rambert s’est associé au chorégraphe Rachid Ouramdane pour mener douze jeunes comédiens et comédiennes de l’école du TNS au pied du Mont Vérité. Le Monte Verità, dans le canton du Tessin en Suisse, a été le lieu de nombreuses initiatives communautaires, dont une colonie coopérative mêlant artistes et intellectuels. S’y référant à travers le chant d’une jeunesse aux désirs ardents – de théâtre, de liberté, d’amour –, Mont Vérité propose un spectacle aux confins du réel et de la fiction, relevant autant du rituel que de l’hyper contemporain, pour exprimer les aspirations jusqu’aux plus fantasmagoriques d’une génération à l’avenir obscur. Éric Demey MC93, 9 bd Lénine, 93000 Bobigny. Du 13 au 20 mars à 20h, samedi à 18h, dimanche à 16h. Relâche le lundi. Tél. 01 41 60 72 60. Théâtre National de Strasbourg, 1 av. de la Marseillaise, 67000 Strasbourg. Du 25 mars au 4 avril. Tél. 03 88 24 88 24. Scène nationale de l’Essonne - Théâtre Ephémère/MES YoannBourgeois Minuit Comment continuer à tenir debout ? De spectacle en spectacle, YoannBourgeois étudie la question et fait le pari de la résistance en tentant d’approcher le point de suspension… Minuit. YoannBourgeois est un artiste circassien qui invente d’étranges univers où tout peut basculer. Ses spectacles cherchent toujours à se dégager de la notion impérieuse de réussite, mettent en jeu des forces physiques qui fragilisent les hommes et leurs certitudes. Pour lui, la gravité est une source inépuisable de drame, une métaphore de l’instabilité de l’art. Le point de suspension selon lui « désigne le moment précis – l’instant – où l’objet lancé dans les airs atteint le plus haut point de la parabole, juste avant la chute ». Cette pièce est composée d’une succession de performances illusoires, où la chute devient un saut Jean-Louis Fernandez Géraldine Aresteanu à l’envers et le vertige une tentative d’évasion. Entre moments de grâce et traits d’humour, le mouvement déploie un infini de possibles. Agnès Izrine Scène nationale de l’Essonne - Théâtre Éphémère, 7 rue Père-André-Jarlan, 91000 Évry-Courcouronnes. Le 25 mars à 20h et le 26 à 19h. Tél. 01 60 91 65 65. Théâtre de Sénart/La Villette/Chor. Crystal Pite Revisor Après le succès de Betroffenheit, Crystal Pite et Jonathon Young reviennent avec un nouvel opus  : Revisor. Revisor de Crystal Pite et Jonathon Young. Après avoir triomphé internationalement avec Betroffenheit, qui mêlait intimement et avec brio danse et théâtre, Crystal Pite et Jonathon Young s’associent de nouveau pour Revisor. Cet opus, qui prend pour argument la farce politique Le Revizor de Nicolas Gogol, arrive enfin en France, fort du large succès qu’il a rencontré dans son Canada natal. La chorégraphe et le dramaturge, qui y utilisent le même procédé faisant du texte préalablement enregistré matière à chorégraphie, ont repris les cinq actes de la pièce pour mieux les déconstruire. Portant l’intrigue vers des horizons contemporains, ils livrent eux aussi une satire cruelle de la bureaucratie et de sa corruption. Delphine Baffour Théâtre de Sénart, Scène nationale, 8-10 allée de la Mixité, 77127 Lieusaint. Le 26 mars à 19h30 et le 27 à 20h30. Tél. 01 60 34 53 60. La Villette, 211 av Jean-Jaurès, 75019 Paris. Du 1er au 4 avril à 20h. Tél. 01 40 03 75 75. Durée  : 1h30. Dans le cadre de la programmation hors les murs du Théâtre de la Ville et du Festival 100%. LE CENTQUATRE-paris/Chor. Kaori Ito ET Yoshi Oïda Le Tambour de soie Kaori Ito et Yoshi Oïda dévoilent en avant-première Le Tambour de soie. Le Tambour de soie de Kaori Ito et Yoshi Oïda. La délicieuse Kaori Ito semble goûter les têteà-tête. Après avoir partagé la scène avec son Tatjana Jankovic Michael Slobodian
Benoîte Fanton père, avec son compagnon Théo Touvet et avec le comédien Miraï Moriyama, la voici accompagnée de son maître et ami Yoshi Oïda. Ensemble, le comédien et metteur en scène de 85 ans et la jeune et talentueuse chorégraphe créent Le Tambour de soie. Inspirés par une pièce traditionnelle de théâtre nô, qui conte l’histoire tragique d’un vieux jardinier amoureux d’une jeune princesse, et par sa version moderne écrite par Yukio Mishima, ils créent une fable envoûtante qui mêle intimement texte, musique et danse. Delphine Baffour LE CENTQUatre-Paris, 5 rue Curial, 75019 Paris. Du 25 au 28 mars à 19h30. Tél. 01 53 35 50 00. Dans le cadre de Séquence Danse Paris. Également les 2 et 3 mars à la Maison de la culture d’Amiens puis au Festival d’Avignon. Centre des Bords de Marne/Château de l’Étang/Exposition Sur quel pied danser ? Après trois mois à la MAC Créteil, l’exposition photographique de Benoîte Fanton s’installe au Perreux-sur-Marne puis à Bagnolet. À contre courant (Come, been and gone de Michael Clark). Les salles de spectacles comme les festivals chorégraphiques n’ont plus aucun secret pour elle. Depuis 2007, Benoîte Fanton les arpente sans relâche pour capturer de son objectif cet art de l’éphémère qu’est la danse. Parmi les 2000 pièces vues et bien plus de clichés réalisés, elle a sélectionné une quarantaine d’images avec cette question en tête  : comment les danseurs utilisent-ils leur corps comme appui ? Comment créent-ils cet équilibre, l’espace d’un instant ? Du classique au hip-hop, de Merce Cunningham à William Forsythe, elle nous donne à voir, dans une exposition intitulée Sur quel pied danser ?, ces moments beaux et fugaces, qu’ils soient arabesques, envols ou autres… Delphine Baffour Centre des Bords de Marne, 94170 Le Perreux-sur-Marne. Du 26 février au 6 avril. Tél. 01 43 24 54 28. Centre culturel de Saint-Pierre-des-Corps. Du 13 mars au 11 avril. Tél. 02 47 63 43 15. Château de l’Etang, 93006 Bagnolet. Du 20 mai au 20 juin. Tél. 01 49 93 60 17. Paris/Île-de-France/Régions/Festival Concordan(s)e #14 Le petit festival qui unit danse et texte prend de plus en plus d’ampleur et crée des rencontres aussi insolites que réussies. Concordan(s)e existe depuis 2007 selon une formule bien rôdée qui consiste à associer un chorégraphe et un écrivain qui n’ont jamais travaillé ensemble, afin de partager le plateau pendant trente minutes. Chacune des créations est donc une plongée dans l’inconnu. À l’origine à Paris et sa périphérie, le festival Delphine Micheli Erwan Fichou Concordan(s)e unit le corps et les mots. s’est depuis étendu en régions. Il est même devenu itinérant, son format lui permettant de se glisser dans les bibliothèques, les librairies, les universités… Pour cette 14 e édition, on découvrira les créations de L’Orée qui réunit Jean-Baptiste André et Eddy Pallaro, No More Spleen de Franck Micheletti et Charles Robinson, ainsi qu’Insomnie d’Edmond Russo et Shlomi Tuizer avec Bertrand Schefer. Par ailleurs, on retrouvera avec plaisir quatre pièces créées l’an dernier qui rassemblent Amala Dianor et Denis Lachaud (Xamûna fane lay dëm – je ne sais pas où je vais), Johanne Leighton et Camille Laurens (L&L), Catherine Dreyfus et Catherine Grive (POI(D)S), Orin Camus et Alice Zeniter (Vous ne comprenez rien à la lune). Agnès Izrine Du 24 février au 9 avril en Île-de-France et régions. https://concordanse.com/Bonlieu Scène Nationale Annecy/Conception Steven Michel ET Théo Mercier Big Sisters Le duo poursuit son exploration de l’impact des nouvelles technologies dans notre quotidien grâce à une nouvelle pièce décalée, axée sur la surveillance qu’exercent les objets connectés. Les quatre danseuses de la pièce Big Sisters. En 2018 dans Affordable Solution pour better living, le duo mettait en scène une tragi-comédie en contreplaqué qui parlait de la construction de la masculinité, où assistant vocal et coach personnel se confondaient. On y retrouvait la danse précise et expressive de Steven Michel, héros absurde de cette satire d’un monde factice, couplé au regard subversif de Théo Mercier. Pour la suite de cette recherche amusée sur l’intrusion des nouvelles technologies dans notre quotidien, les deux acolytes dévoilent Big Sisters, parodie de la dystopie d’Orwell où ce sont les objets connectés qui surveillent et contrôlent. Sur le plateau, quatre danseuses évoluent et se dématérialisent dans ces objets, qui s’emplissent de leurs aspirations et désirs. Une réflexion sur le genre, qui s’attaque à la représentation du corps des femmes, accompagnée par le texte de Jonathan Drillet. Belinda Mathieu Bonlieu - Scène nationale d’Annecy, 1 rue Jean-Jaurès, 74000 Annecy. Du 9 au 11 mars 2020. Tél. 04 50 33 44 11. Puis le 20 mars à la Maison de la culture d’Amiens ; du 3 au 5 avril au Théâtre Vidy-Lausanne ; du 12 au 16 mai au Théâtre Nanterre-Amandiers. LES SOUS LA PRÉSIDENCE DE A.R.PRINCESSE DE HANOVRE BALLETS OPÉRA NATIONAL BORDEAUX DE MONTE CARLO JEA N-CHRISTOPHEMAILLO T PRINCIPAUTÉ DE e MONACO malandain ballets biarritz George BALANCHINE QUATRE TEMPÉRAMENTS Mats EK CASI CASA Jean-Christophe MAILLOT ALTRO CANTO Avec l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo Direction  : Jesko Sirvend, 1%P. iherd.4mfid.Pmtemit 23 > 26 avril 2020 RÉPUBLIQUE FRANÇAIS GRIMALDI FORUM - MONACO Mhlem%, ulture CFM INDOSUEZ WEALTN MANAGEMENT de l'opera national du rhin I. Weiemi centre chorégraphique national l'TY-r1 THERMES MARINS MONTECARLO TERRASSE 380x121.indd 1 10/02/2020 10:01 hors-série – visages de la danse 2020 XIX la terrasse 285 mars 2020



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 1La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 2-3La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 4-5La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 6-7La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 8-9La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 10-11La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 12-13La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 14-15La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 16-17La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 18-19La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 20-21La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 22-23La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 24-25La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 26-27La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 28-29La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 30-31La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 32-33La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 34-35La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 36-37La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 38-39La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 40-41La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 42-43La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 44-45La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 46-47La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 48-49La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 50-51La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 52-53La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 54-55La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 56-57La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 58-59La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 60-61La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 62-63La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 64-65La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 66-67La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 68-69La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 70-71La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 72-73La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 74-75La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 76-77La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 78-79La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 80-81La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 82-83La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 84-85La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 86-87La Terrasse numéro 285 mars 2020 Page 88