La Terrasse n°284 février 2020
La Terrasse n°284 février 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°284 de février 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 8,4 Mo

  • Dans ce numéro : focus sur le théâtre de Suresnes qui rouvre ses portes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
jazz/musiques du monde/chanson 36 la terrasse 284 février 2020 New Morning/Jazz NEW MORNING/JAZZ Shai Maestro Le pianiste israélien est de retour avec son trio régulier composé du contrebassiste Jorge Roeder et du batteur Ofri Nehemya. Shai Maestro, de retour à Paris avec le trio de son premier disque pour ECM, le 6 février au New Morning. Qui va piano va sano… Le temps de sa découverte aux côtés du contrebassiste Avishai Cohen semble bien loin. Pas à pas, album après album savamment concoctés (cinq à ce jour), le pianiste s’est construit une stature de leader qui force l’admiration. Sa musique est, au sens le plus noble (et irrésistible) du terme, séduisante. Dans le sens où elle s’impose à nous instantanément – par son groove sensuel, sa délicatesse, son lyrisme – comme une source de bonheur et de beauté. C’est encore plus vrai depuis la sortie il y a un an environ de son album The Dream Thief, son premier pour le label ECM, qu’il était venu pour l’occasion présenter sur la scène de La Scala-Paris. « Qu’il se fasse « voleur de rêves » – les siens, les nôtres – en dit long sur l’onirisme qu’il met dans son jeu et dans ses compositions. » écrivait alors dans ces pages notre confrère Vincent Bessières. Le voici de retour, presque dans le même quartier, avec les mêmes rêves en tête, et aux commandes d’un trio inchangé composé du contrebassiste Jorge Roeder et du batteur Ofri Nehemya, dont la constance et la cohérence sont probablement pour beaucoup dans l’épanouissement artistique du pianiste. Jean-Luc Caradec New Morning, 7-9 rue des Petites-écuries, 75010 Paris. Jeudi 6 février à 21h. Tél. 01 45 23 51 41. jazz/musiques du monde/chanson From London Ce n’est plus un secret qu’il se passe quelque chose de fort sur la scène londonienne du jazz. Illustration avec deux concerts au New Morning ce mois-ci. Ils sont jeunes, métissés, mixtes et touchent un public à leur image, éclectique et urbain, habitué aux concerts debout, verre de bière (et portable) à la main, plutôt qu’à l’ambiance feutrée des clubs de jazz. Cette nouvelle vague venue de Londres est incarnée par des musiciens issus en grande partie des minorités, qui ont fait du jazz le lieu naturel où combiner leur héritage culturel avec un besoin d’expression personnelle dans un monde globalisé. Illustration ce mois-ci au New Morning, avec deux formations emblématiques de ce souffle venu d’Outre-Manche. Collectif de sept musiciens et musiciennes, D. R. Nérija pourrait passer pour une sorte de allstar puisqu’il compte notamment dans ses rangs la saxophoniste qui fait le buzz Nubya Garcia, la guitariste Shirley Tetteh (du groupe Maisha) et la trompettiste Sheila Maurice-Grey (de Kokoroko). Afro, funk et groove Avec son mélange de tourneries afro, de riffs funky, d’ambiances planantes à la Mwandishi et de grooves caribéens, Nérija a développé une formule efficace qui donne envie de bouger. En la personne de Moses Boyd, révélé au sein du duo Binker & Moses qu’il formait ESPACE CARDIN/IRAN Ensemble Shamss Un collectif de musiciens iraniens gravitant autour des Pournazeri père et fils transmet l’âme de la tradition iranienne. Kaykhosro Pournazeri au tanbur et Homayoun Shajarian au chant, au sein de l’Ensemble Shamss à l’Espace Cardin. L’Histoire de la musique iranienne et celle de la dynastie Pournazeri sont intimement liées. De par l’attachement à faire revivre des traditions séculaires, de par la fusion volontaire du mystique et du profane, l’association des instruments, mais aussi le mélange des influences et des artistes, Kaykhosro Pournazeri a développé autour notamment du tanbur, du daf et du ney une musique spirituelle, lumineuse, chargée de mouvements et de rayonnements. Vanessa Fara Espace Cardin, 1 av. Gabriel, 75008 Paris. Samedi 8 février à 20h, Dimanche 9 février à 15h. Tél. 01 42 74 22 77. Places  : 10 à 26 € . Sunside/Jazz Enrico Rava/Aldo Romano/Baptiste Trotignon/Darryl Hall Casting de haut vol pour ce quartet de choc qui se réunit pour deux soirs au Sunside. C’est sous l’égide de deux des plus importants musiciens que l’Italie ait donnés au jazz, le trompettiste Enrico Rava et le batteur Aldo Romano, dont les parcours se sont plus d’une Kaveh Karami Le trompettiste italien Enrico Rava, figure du jazz européen. fois croisés, que ce groupe se présente. À leurs côtés, le flamboyant pianiste français Baptiste Trotignon, complice de longue date de Romano, et le contrebassiste américain Darryl Hall. Tous ces musiciens se connaissent de longue date, et le jazz est pour eux un langage d’amitié qu’ils pratiquent avec sensibilité sur un répertoire de standards et de compositions qu’ils enchantent en conjuguant leurs talents et leurs histoires respectives. Le propre du jazz, qui nous le rend si émouvant. Vincent Bessières Sunside, 60 rue des Lombards, 75001 Paris. Vendredi 14 et samedi 15 février, sets à 19h et 21h30. Tél. 01 40 26 46 60. Places  : 30  € . SUNSIDE/JAZZ Carmen Souza The Silver Messenger, nouvel album de la chanteuse en hommage à Horace Silver. La chanteuse portugaise, originaire du Cap Vert, Carmen Souza. Quinze ans après son premier album, intitulé Ess ê nha nha Cabo Verde, où la chanteuse donnait d’emblée le ton d’une couleur mêlant la musique traditionnelle du Cap-Vert, le jazz et la soul, Carmen Souza est toujours là et signe un album important. The Silver Messenger se Robert Lewis/ECM Patricia Pascal Nérija, ou les nouveaux visages du jazz made in UK. avec le saxophoniste Binker Goldings, on a découvert dans cet étonnant batteur une sorte de version londonienne de son homologue Chris Dave, moins porté sur le hip-hop sans doute, mais tout aussi obsédé par l’art de replacer la batterie – et le rythme – au centre du jeu, dans une fusion de jazz spirituel, d’electronica, de grime et d’afro-beat, dont la parution de l’album Dark Matter (à paraître le 14 février), à en juger par le premier single, devrait confirmer le fort pouvoir d’envoûtement. Vincent Bessières New Morning, 7-9 rue des Petites-écuries, 75010 Paris. Vendredi 14 février à 21h (Nérija) ; samedi 29 février à 21h (Moses Boyd). Tél. 01 45 23 51 41. Places  : de 18 à 22  € . présente comme un hommage au pianiste et compositeur de jazz Horace Silver (disparu en 2014). La chanteuse et ce grand maître du jazz ont en commun d’avoir grandi dans la culture capverdienne sans être nés pour autant, comme leurs parents, dans l’archipel africain  : Horace Silver en 1924 à Norwalk, tout près de New-York, et Carmen Souza à Lisbonne… « En grandissant, j’écoutais beaucoup les disques de mon père, qui étaient principalement de la musique instrumentale du Cap-Vert. Quand j’ai écouté Horace Silver pour la première fois, j’entendais la même vibration, le même swing, la même intention, la même harmonie et mélodie, des mouvements familiers, des cadences, des changements d’accords, je pouvais entendre le son de mon enfance, mais avec une texture et un parfum différents, c’est-à-dire du jazz. » confie la chanteuse et guitariste qui signe avec cet opus un double hommage à ses racines et à l’universalité de la musique. Avec Theo Pascal à la basse, complice de longue date, Elias Kacomanolis à la batterie et Ben Burrellau piano. Jean-Luc Caradec Sunside, 60 rue des Lombards, 75001 Paris. Mercredi 26 février à 21h30. Tél. 01 40 26 46 60. PANTIN/JAZZ Clément Janinet Le violoniste est à la tête de son jeune quartet O.U.R.S. Le violoniste Clément Janinet est aussi membre de la compagnie « La vie Brève » à qui l’on doit Crocodile Trompeur/Didon et Enée, Molière du meilleur spectacle de théâtre musical en 2014. La jeune scène française des violonistes de jazz ne cesse de faire parler d’elle et de voir émerger de nouveaux leaders. Dans la lignée des Théo Ceccaldi, Fiona Monbet ou Mathias Lévy, on peut aujourd’hui s’intéresser à Clément Janinet, leader et compositeur du quartette O.U.R.S. (acronyme de « Ornette Under The Repetitives Skies ») fondé en 2017. D. R. D. R.
Denis Dailleux/VU’ Earfish La musique radicale, directe et cinglante de ce groupe composé d’Hugues Mayot (saxophone ténor, clarinette basse), Joachim Florent (contrebasse) et Emmanuel Scarpa (batterie) explore un territoire musical singulier, brassant les éclats lyriques du free jazz des années 60 (celui d’Ornette Coleman en premier lieu) et les obsessions rythmiques des compositeurs de la musique répétitive américaine (Reich, Adams et Glass). Jean-Luc Caradec La Dynamo de Banlieues Bleues, 9 rue Gabrielle-Josserand, 93500 Pantin. Jeudi 27 février à 20h30. Tél. 01 49 20 10 10. NANTERRE/WORLD MUSIC Interzone L’Interzone, c’est l’espace de création commun à Serge Teyssot-Gay et Khaled Aljaramani. À des années lumières de tout cliché. Serge Teyssot-Gay et Khaled Aljaramani, une entente tout en cordes sensibles. Le premier, guitariste électrique, fut à la fondation de Noir Désir, avant de chercher au-delà un avenir, en multipliant les rencontres. La plus marquante fut sans doute celle du second, oudiste, avec qui il échange dès 2002. Trois ans plus tard, Serge Teyssot-Gay et Khaled Aljaramani vont établir les bases de ce duo, Interzone, terre de partage entre l’Orient et l’Occident. Trois disques balisent leurs expériences, musicales bien entendu, mais aussi très vite spirituelles. Paru début 2019, le quatrième s’intitule Kan Ya Ma Kan et poursuit le sinueux chemin tracé au fil des années, éclairant de teintes claires-obscures une voie d’une intensité aussi rare que le chant du Syrien. Jacques Denis Maison de la Musique, 8 rue des Anciennes- Mairies, 92000 Nanterre. Jeudi 27 février à 19h30. Places  : de 5 à 25  € . Tél. 39 92. PHILHARMONIE DE PARIS/HOMMAGE Week-end Mahmoud Darwich Hommage en musique au poète palestinien. La Philharmonie de Paris dédie un week-end au poète palestinien Mahmoud Darwich. Avec quatre concerts événements et une pléiade d’ateliers sur les percussions et traditions arabes, la Philharmonie de Paris célèbre Benoit Peverelli Mahmoud Darwich, poète de l’identité palestinienne et arabe. Le vendredi, le compositeur et vibraphoniste Franck Tortiller mue le long poème « Et la terre se transmet comme la langue » en une récitation jazz pour voix, percussions et vents. Le samedi, Rodolphe Burger mène un concert hybride mêlant cordes, calligraphie, chant et poésie, Orient et Occident. Le dimanche, des chœurs parisiens et palestiniens tissent des liens entre les poésies de leurs patrimoines, puis le compositeur et pianiste Bachar Mar-Khalifé met en scène son père Marcel dans un répertoire virtuose où oud, chant et poésie font résonner l’amitié qui l’unissait à Darwich. Vanessa Fara Philharmonie de Paris, Cité de la Musique, 221 av. Jean-Jaurès, 75019 Paris. Du 28 février au 1er mars. Tél. 01 44 84 44 84. Places  : 0 à 45  € . FONTENAY-SOUS-BOIS/NOGENT-SUR-MARNE/KORA Ballaké Sissoko, deux duos Le virtuose de la kora malien se démultiplie au gré des rencontres. Avec Vincent Ségal puis Andy Emler. Le Malien Ballaké Sissoko multiplie les duos. « Avec Vincent, il a suffi d’une discussion pour savoir que j’étais en toute confiance. C’est un être respectable et respectueux. Jouer à ses côtés me pousse à progresser sur mon instrument. Il me donne des idées et il a vite compris comment fonctionne notre musique. » On ne saurait mieux résumer ce qui unit Ballaké Sissoko au violoncelliste Vincent Ségal depuis la parution de leur album voici une dizaine d’années. Cette histoire de cordes subtiles qui a depuis fait le tour du monde enchantera la Scène Watteau. C’est tout le bonheur qu’on souhaite au pianiste Andy Emler, qui a rencontré en août 2018 le même Malien, le temps d’un dialogue inédit, en toute improvisation. Désormais, les voilà réunis sur la scène du Comptoir pour prolonger cette entente, qui devrait les emmener vers des territoires insondés. Jacques Denis Le Comptoir, Halle Roublot, 95 rue Roublot, Fontenay-sous-Bois, 94120. Vendredi 28 février à 20h45. Places  : de 5 à 16  € . Tél. 01 48 75 64 31. La Scène Watteau, place du Théâtre, 94130 Nogent-sur-Marne. Jeudi 5 mars à 20h30. Places  : de 9 à 24  € . Tél. 01 48 72 94 94. liheizes pansterts THeATRE MARIGNY DIRECTION Jean-Luc Choplin TRICULPHE LIVRET ISOBEL LENNART LE.FIGARO la terrasse a Fimalac Culture présente TRIOMPHE ! PROLONGATIONS JUSQU'AU 7 MARS 2020 CRÉATION À PARIS THE BROADWAY MUSICAL ! FESTIF, FUN, ÉMOUVANT AVEC CHRISTINA BIANCO LYRICS BOB MERRILL MISE EN SCÈNE ET CHORÉGRAPHIE STEPHEN MEAR franceetv DÉCORS ET COSTUMES PETER MCKINTOSH RÉSERVATIONS THEATREMARIGNY.FR – 01 76 49 47 12 FNAC.COM – RÉSEAUX ET AGENCES HABITUELS KEY ART/LOGO CRÉDIT : BILL GOLD/TAL STUBIS. CONCEPTION ET RÉALISATION  : BULLE DE GRAPH. MUSIQUE JULE STYNE Télérama'La Terrasse FG 121*380 V3.indd 1 03/12/2019 19:10 jazz/musiques du monde/chanson 37 la terrasse 284 février 2020



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :