La Terrasse n°283 janvier 2020
La Terrasse n°283 janvier 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°283 de janvier 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 16,8 Mo

  • Dans ce numéro : le Banquet de Mathilda May.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
danse 46 la terrasse 283 janvier 2020 T'1". ; rr:.:1. lir. points communs Nouvelle scène nationale Cergy-Pontoise/Val d'Oise Harry [rug Baa[M'LA) HORDE 6 – 7 février 21h Théâtre des Louvrais Pontoise 01 34 20 14 14 points-communs.com Danse GÉ NÉ RA TION (S) #5 Le Festival Flamenco de Nîmes fête ses 30 ans ! Région/Théâtre de Nîmes Pour ses trente ans, le Festival Flamenco promet d’embraser plus que jamais la ville de Nîmes. Trente ans. L’âge de la maturité déjà, mais de la fougue encore. Fort de son expérience, sûr de son identité, le Festival Flamenco de Nîmes célèbre ce bel anniversaire sans nostalgie, avec une programmation dense et résolument tournée vers l’avenir. Pour cette édition qui promet de marquer les esprits, certains viennent en amis de longue date, d’autres sont novices et vont découvrir à quel point la cité des Antonins devient en chaque début d’année une capitale espagnole qui vibre au son des zapateados et des palmas, pour le plus grand plaisir des aficionados. Un peu d’histoire et beaucoup d’avantgarde Parmi les amis, sont présents deux monstres sacrés du flamenco contemporain  : Rocío Molina et Israel Galván. L’une invite le guitariste virtuose Rafael Riqueni pour un dialogue improvisé de haute volée, l’autre revisite avec son illustre art de la transgression L’Amour sorcier, œuvre mythique de Manuel de Falla. Quant à Patricia Guerrero, qui brille elle aussi aujourd’hui au firmament de la galaxie flamenca, elle est de retour avec sa dernière pièce, Distopía. Rafael Estévez, qui a déjà dansé à Nîmes mais n’y était jamais venu avec sa compagnie, convoque également Manuel de Falla et une partition légendaire puisqu’il s’inspire pour El Sombrero du Tricorne, création des Ballets russes de Diaghilev, chorégraphié par Massine et dont les décors sont signés Picasso. Le lendemain de la représentation, l’ancien directeur du Ballet Flamenco d’Andalousie et son complice Valeriano Paños Théâtre de Vanves/Chor. Christine Armanger/Sarah Crépin ET étienne Cuppens Une soirée, deux créations Le festival Faits d’Hiver réunit à Vanves les deux nouvelles pièces de Christine Armanger et de la compagnie La BaZooKa. Eduardo Guerrero dans Sombra Efímera II. proposent une conférence dansée passionnante  : Les danses flamenco à l’époque de la création du ballet Le Tricorne. Enfin, les festivaliers nîmois pourront admirer pour la première fois le travail d’Eduardo Guerrero, danseur époustouflant qui présente Sombra Efímera II. Delphine Baffour Théâtre de Nîmes, 1 place de la Calade, 30000 Nîmes. Du 9 au 19 janvier. Tél. 04 66 36 65 10. www.theatredenimes.com Christine Armanger crée MMDCD à Faits d’hiver. Christine Armanger est une personnalité hors normes du monde de la danse et de la performance. Peut-être la connaissez-vous davantage sur les réseaux sociaux sous son avatar Edmonde Gogotte ? Son nouveau solo la plonge au cœur d’images directement liées à l’idée de la mort  : une vanité, un petit train qui poursuit inlassablement sa course… MMDCD est une variation sur le temps littéralement compté, et le corps qui reste, malgré tout. Dans un tout autre registre, le Solo OO de Sarah Crépin et Etienne Cuppens s’inspire de l’imaginaire des films de samouraïs des années 1950 (déjà présent dans Pillowgraphies) pour un rituel féminin pétri de batailles. Une fois encore avec le tandem de la compagnie La BaZooKa, le visible et l’invisible risquent fortement de se confronter au regard du spectateur de la façon la plus insolite. Nathalie Yokel Théâtre de Vanves, 12 rue Sadi-Carnot, 92170 Vanves. MMDCD le 3 février 2020 à 19h30 (salle Panopée), Solo OO à 21h (théâtre). Tél. 01 41 33 93 70. La Terrasse, premier média arts vivants en France Ana Palma Salim Santa Lucia
ALEXANDRA CARDINALE OPÉRA BALLET PRODUCTION PRÉSENTE DREAM COMPAGNIE JULIEN LESTEL Chorégraphie Julien Lestel Musiques JóhannJóhannsson/Ivan Julliard Représentation exceptionnelle PARIS - 16 JANVIER 2020 à 20H Réservation billets  : 08 92 97 60 63 (Service 0,50 € /min + prix appel) - www.sallepleyel.com Et en tournée dans toute la France La Compagnie Julien Lestel reçoit le soutien de la Ville de Marseille et du Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône La Compagnie Julien Lestel est en résidence de création longue à l’OPERA DE MASSY, avec le soutien de la DRAC Île-de-France Avec le soutien du Théâtre de Cusset - Scène d’intérêt national, conventionnée « Art et Création » dans les arts chorégraphiques et circadiens. DREAM reçoit également le soutien de la SPEDIDAM. www.alexandracardinale.com @acoperaballetproduction www.compagniejulienlestel.com @compagniejulienlestel 01-PUB-DREAM(187mmx121mm).indd 1 06/11/2019 12:57 Songlines WLDN/Joanne Leighton vendredi 17 janvier 20 h 30 aSH Aurélien Bory mardi 4 mercredi 5 février 20 h 30 L’Onde Théâtre Centre d’art, Scène Conventionnée d’Intérêt National – Art et Création pour la Danse 8 bis avenue Louis Breguet 78140 Vélizy-Villacoublay www.londe.fr LICENCE 2-1074296 - CRÉDIT PHOTO LUCIEN SANCHEZ Harald Hoffmann Philippe Gontier – Salabert PHILHARMONIE de paris/MUSIQUE DE CHAMBRE Biennale de quatuors à cordes Année Beethoven oblige, les seize quatuors du maître tiennent lieu de fil rouge à cette 9 e édition. Le Quatuor Hagen clôt une Biennale très beethovénienne. Il y a bien sûr les vétérans, pour qui le massif beethovénien est un paysage revu chaque jour depuis parfois plus d’un demi-siècle  : Fine Arts Quartet (13 janvier), Quatuor Borodine (le 15), Quatuor de Jérusalem (le 18), Quatuor Hagen (en clôture, le 19) ; les trois premiers – ainsi que le jeune Quatuor David Oïstrakh (le 14) et l’excellent Quatuor Danel (le 17) – ont eu la même idée  : faire se côtoyer Beethoven et Chostakovitch, une évidence. À retrouver également  : les quatuors Béla (11 janvier, en compagnie du Quatuor de sonneurs d’Erwan Keravec), Kuss (le 13, avec une création de Bruno Mantovani), Thymos, Dover, Artemis, Modigliani, Arditti... Jean-Guillaume Lebrun Cité de la musique, 221 av. Jean-Jaurès, 75019 Paris. Du 9 au 19 janvier. Tél. 01 44 84 44 84. AUDITORIUM DU LOUVRE/MUSIQUE CONTEMPORAINE classique/opéra Pascal Dusapin Programme monographique au Louvre associé à l’exposition Pierre Soulages, avec le violoncelliste Anssi Karttunen et le pianiste Nicolas Hodges. Black letters, œuvre pour piano seul commandée à Pascal Dusapin par le Musée du Louvre et le Concours international de piano d’Orléans, sera au programme de la compétition en avril prochain. Kaupo Kikkas En écho à la grande exposition consacrée à Pierre Soulages qui se déroule depuis le 11 décembre (jusqu’au 9 mars) dans le prestigieux Salon Carré du Louvre, la saison musicale du Musée propose un concert monographique dédié à Pascal Dusapin. Une « rencontre » logique quand on sait la grande admiration réciproque que se vouent le peintre et le compositeur... Lors de ce concert intimiste réunissant des pièces pour piano (Études n°3 et 5), pour violoncelle seul (Invece ; Imago) et pour violoncelle et piano (Slackline), on assistera aussi à la création mondiale d’une œuvre nouvelle en réponse à une proposition faite par Soulages à Dusapin  : Black letters. Cette pièce de 10 minutes environ rejoindra le corpus des Études pour piano du compositeur témoignant de son besoin constant de revenir à l’écriture pour clavier, souvent en réplique à ses partitions beaucoup plus vastes, comme récemment Macbeth Underwold, son huitième opéra créé en septembre dernier au Théâtre Royal de la Monnaie de Bruxelles. Avec le violoncelliste finlandais Anssi Karttunen et le pianiste anglais Nicolas Hodges, deux interprètes principalement engagés dans la défense de la musique des compositeurs vivants, dont celle de Dusapin qu’ils jouent dans le monde entier. Jean Lukas Auditorium du Louvre, musée du Louvre, 75001 Paris. Vendredi 10 janvier à 20h. Tél. 01 40 20 55 00. MAISON DE LA RADIO/MUSIQUE CONTEMPORAINE Arvo Pärt Radio France fête le compositeur estonien et sa musique empreinte de mysticisme, de traditions anciennes et de simplicité revendiquée. Le compositeur Arvo Pärt. Après l’Orchestre de Paris ou, plus récemment, la Fondation Louis Vuitton, c’est cette fois Radio France qui célèbre Arvo Pärt, 84 ans, figure de la musique d’aujourd’hui, révélée au grand public dans les années 1980 par les célèbres enregistrements ECM. Entre Bach et Sibelius – étonnant voisinage – Mikko Franck dirige des pages pour octuor de violoncelles  : L’Abbé Agathon, Missa Brevis, Fratres (10 janvier). Cette dernière œuvre sera donnée le lendemain dans sa version pour violon et piano (Sarah Nemtanu et Vanessa Wagner). L’organiste Karol Mossakowdki avec le Chœur et la Maîtrise de Radio France (le 11) et la violoniste Arabella Steinbacher (le 12) complètent la distribution de ce mini-portrait. Jean-Guillaume Lebrun Maison de la Radio, 116 av. du Président- Kennedy, 75116 Paris. Vendredi 10 janvier à 20h, samedi 11 janvier à 18h et 20h, dimanche 12 janvier à 16h. Tél. 91 56 40 15 16. classique/opéra 47 la terrasse 283 janvier 2020



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 1La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 2-3La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 4-5La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 6-7La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 8-9La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 10-11La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 12-13La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 14-15La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 16-17La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 18-19La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 20-21La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 22-23La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 24-25La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 26-27La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 28-29La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 30-31La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 32-33La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 34-35La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 36-37La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 38-39La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 40-41La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 42-43La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 44-45La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 46-47La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 48-49La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 50-51La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 52-53La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 54-55La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 56-57La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 58-59La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 60-61La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 62-63La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 64