La Terrasse n°283 janvier 2020
La Terrasse n°283 janvier 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°283 de janvier 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 16,8 Mo

  • Dans ce numéro : le Banquet de Mathilda May.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
théâtre 28 la terrasse 283 janvier 2020 janvier ma 21 20:30 me 22 20:30 je 23 14:15 + 20:30 ve 24 19:00 sa 25 18:00 présenté avec le TAPS, Théâtre Actuel et Public de Strasbourg création Théâtre, musique France LES MÔMES- PORTEURS Areski Belkacem, Mounia Raoui, Jean-Yves Ruf Compagnie Toutes nos histoires Maillon Théâtre de Strasbourg Scène européenne taps.strasbourg.eu maillon.eu critique Un ennemi du peuple Reprise/Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines/d’Henrik Ibsen/MES Jean-François Sivadier Jean-François Sivadier aborde Ibsen pour la première fois, offrant aux comédiens qu’il réunit au plateau l’occasion de montrer leur talent flamboyant en flirtant avec les conventions théâtrales et celles du politiquement correct. Créée en 1883, la pièce d’Ibsen fut l’occasion de répondre au scandale par le scandale. Après les réactions horrifiées de la bourgeoisie puritaine, dont Les Revenants avait raillé l’hypocrisie, le dramaturge norvégien enfonça le clou. Dans Un ennemi du peuple, il vilipende à nouveau la veulerie de tous ceux prêts à sacrifier la vérité sur l’autel de leurs intérêts particuliers  : édiles politiques agrippés au pouvoir, bourgeois esclaves de l’argent et peuple imbécile préférant le confort de l’aboulie au risque de la contestation révolutionnaire. Le docteur Stockmannveut prévenir ses concitoyens de la contamination des eaux thermales dont l’exploitation fait la prospérité de la ville. Mais il se retrouve en bute à la haine de tous, lorsqu’ils comprennent que la vérité risque de provoquer leur ruine en faisant fuir les curistes. Déclaré « ennemi du peuple » à l’issue d’une réunion publique houleuse, il perd son emploi, Le Monfort Théâtre/d’après Emmanuel Adely/mes Clément Bertani ET édouard Bonnet La très bouleversante confession… Le collectif Nightshot décrypte la construction d’une épopée américaine à partir d’un roman d’Emmanuel Adely. La très bouleversante confession… Voici la première création du collectif Nightshot, né du dispositif du jeune théâtre en région Centre (JTRC) porté notamment par le CDN de Tours. « Une Iliade dont les dieux seraient les pizzas et les hélicoptères » comme la qualifie Emmanuel Adely, auteur du roman à l’origine de ce spectacle, La très bouleversante confession de l’homme qui a abattu le plus grand fils de pute que la terre ait jamais porté. Le titre donne le ton  : bienvenue dans un monde où le film d’action hollywoodien se mêle au récit avéré de la traque et de l’élimination de Ben Laden. Le dispositif du collectif Nightshot se joue de cet écart entre réalité et fiction, de ce mélange entre la légende en mode entertainment américain et la réalité plus misérable d’un soldat. Un spectacle porté par sept acteurs et actrices qui dissèquent la fabrique d’une épopée moderne et de la toute-puissance américaine dans nos imaginaires. éric Demey Le Monfort Théâtre, 106 rue Brancion, 75015 Paris. Du 7 au 18 janvier à 19h30. Tél. 01 56 08 33 88. François Berthon les soutiens de ceux qu’il croyait ses alliés et finit quasi seul, entre sa femme et ses enfants. Son unique consolation est cet adage aristocratique et désespéré  : « l’homme le plus fort au monde, c’est l’homme le plus seul. » Stockmannen monstre tristement humain Cent cinquante ans après, Un ennemi du peuple se prête à une actualisation aisée, tant les intérêts économiques ont désormais pris le pas sur le souci écologique et tant la démocratie a prouvé qu’elle était, dans sa version libérale, le masque de la confiscation du pouvoir par la bourgeoisie avide. En 2012, Thomas Ostermeier avait enflammé Avignon en transformant la pièce en happening politique. Jean-François Sivadier choisit d’être plus radical et prend au sérieux le nihilisme odieux dans lequel se réfugie Stockmann. Maison des Arts de Créteil/DE Roland Schimmelpfennig/mes Marcial di Fonzo Bo ET élise Vigier Le Royaume des Animaux Le Royaume des Animaux ausculte ce qu’une société néo-libérale fait des individus à travers l’histoire d’une troupe de comédiens dont la tournée s’achève. Le Royaume des Animaux. élise Vigier, artiste associée à la MAC, connaît bien la vie de troupe. Elle accompagne en effet le collectif Les Lucioles depuis une vingtaine d’années, avec notamment Marcial di Fonzo Bo qui met en scène avec elle cette pièce du caustique auteur allemand Roland Schimmelpfennig. Une troupe achève la tournée de plus de six ans de sa comédie musicale, Le Royaume des Animaux, pour démarrer un nouveau projet dont elle ne connaît rien, hors le titre, Le Jardin des Choses. Les acteurs ne vont plus représenter des animaux, vivants et mobiles, mais des choses, marchandisées et figées. Une métaphore de la course de notre monde saisie à travers les coulisses d’une troupe, qui « dissèque de manière assez terrible le fonctionnement d’un groupe face au capitalisme marchand ». éric Demey Maison des Arts de Créteil, place Salvador- Allende, 94000 Créteil. Du 13 au 15 janvier à 20h. Tél. 01 45 13 19 19. également à la Comédie de Caen du 28 au 31 janvier. Tél. 02 31 46 27 29. Et au Théâtre de la Croix-Rousse à Lyon du 12 au 16 mai. Pascal Gély
Jean-Louis Fernandez Jean-François Sivadier réunit des acteurs de bonne trempe, dont le talent inonde le plateau. Nicolas Bouchaud, éblouissant en brandon de discorde exalté, joue très adroitement avec les conventions théâtrales, transformant le discours du médecin bouc émissaire en diatribe enflammée contre les faux-semblants d’un théâtre participatif, traitant les spectateurs de « veaux » se repaissant du spectacle de leur propre compromission pour mieux s’en excuser. Le trait est mordant et le maelström, animé avec talent par la troupe, est décoiffant ! Force est d’admettre que le spectacle conduit à réfléchir et que la figure d’un Stockmannnombriliste et méprisant est aussi intéressante que celle qui le cantonne au rôle gentillet d’un lanceur d’alerte christique. Le malheur de Stockmann, mis en scène par Jean- lieux blancs Journée du théâtre autrichien à Paris 29 e édition Goethe-Institut Paris, lundi 10 février 2020, de 16 h à 22 h Ferdinand Schmalz à l’appareil pays de boue violence sur le plateau du diable Traduction Henri Christophe 16 h Teresa Dopler Le village blanc Traduction Henri Christophe 18 h Ferdinand Schmalz le templier Traduction Henri Christophe 20 h Avec Dominique Boissel, Arnaud Carbonnier, Delphine Chuillot, Catherine Creux, Jean-Michel Meunier, Thierry Pietra Conception et réalisation Heinz Schwarzinger Entrée libre dans la mesure des places disponibles. Réservation conseillée. Goethe-Institut Paris 17 avenue d’Iéna, 75116 Paris Tél. 01 44 43 92 30 Métro  : Iéna, Boissière Mu MM elliftr Jean-Pierre Estournet François Sivadier, tient à la mise en garde pascalienne, selon laquelle « qui veut faire l’ange fait la bête ». Reste que le philosophe ajoute que s’il est dangereux de trop faire voir sa grandeur à l’homme, il est aussi dangereux de « trop faire voir à l’homme combien il est égal aux bêtes ». Que tous les démocrates applaudissent sous l’insulte  : Stockmann-Zarathoustra ricane derechef ! Catherine Robert Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, place Georges-Pompidou 78054 Saint-Quentinen-Yvelines. Tél. 01 30 96 99 00. Durée  : 2h30. Spectacle vu à la MC2, à Grenoble. Maison des métallos/DE Marguerite Bordat ET Pierre Meunier Sécurilif La Compagnie La Belle Meunière, dirigée par Pierre Meunier et Marguerite Bordat, mène une enquête théâtrale sur notre « soumission non réfléchie au principe de sécurité ». Une création qui voyage hors des sentiers battus  : entre expérimentation, esprit forain et humour tragi-burlesque. Sécurilif , de Marguerite Bordat et Pierre Meunier. Il s’agit, ici, d’en savoir plus sur notre rapport à la peur et à « l’inquiétude quasi permanente qu’elle sécrète en nous ». Sur scène, un trio de comédiens-performeurs fait face à toutes sortes de mécanismes et de dispositifs, toutes sortes de concepts concrets comme théoriques « ouvrant la voie à une sérénité mentale stabilisée et à une absence de danger garantie ». Suzanne Da Cruz, Bastien Crinon et Valérie Schwarcz essaient ainsi de convaincre « les êtres de panique » que nous sommes que chacun peut se changer en disciple de la tranquillité. C’est Sécurilif , de Pierre Meunier et Marguerite Bordat  : un hymne grinçant à la rassurance qui tente, par l’exemple et la démonstration, d’instaurer une « nouvelle alliance entre culture et sécurité ». Manuel Piolat Soleymat Maison des métallos, 94 rue Jean-Pierre- Timbaud, 75011 Paris. En co-réalisation avec le Théâtre de la Ville. Du 14 au 26 janvier 2020. Les mardis et mercredis à 20h, les jeudis et samedis à 19h, les dimanches à 16h, le jeudi 16 janvier à 14h30. Durée de la représentation  : 1h30. Tél. 01 47 00 25 20. Joueurs Mao II Les Noms Don DeLillo Julien Gosselin Compagnie Si vous pouviez lécher mon cœur 12 19 janv Au Maillon Présenté avec Le Maillon, Théâtre de Strasbourg − Scène Européenne 03 88 24 88 24 www.tns.fr #tns1920 MAILLON el 63v-d.'IhrockuptIbles Simon Gosselin théâtre 29 la terrasse 283 janvier 2020



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 1La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 2-3La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 4-5La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 6-7La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 8-9La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 10-11La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 12-13La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 14-15La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 16-17La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 18-19La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 20-21La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 22-23La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 24-25La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 26-27La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 28-29La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 30-31La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 32-33La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 34-35La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 36-37La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 38-39La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 40-41La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 42-43La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 44-45La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 46-47La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 48-49La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 50-51La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 52-53La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 54-55La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 56-57La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 58-59La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 60-61La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 62-63La Terrasse numéro 283 janvier 2020 Page 64